Les produits écolos nous rendent-ils meilleurs ?

Acheter des produits « verts » rend plus égoïste et incite au vol et à la triche

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Les produits écolos nous rendent-ils meilleurs ?

Publié le 9 mars 2011
- A +

Une récente étude scientifique canadienne montre que les personnes agissent d’une manière moins altruiste et sont plus susceptibles de tricher et de voler après l’achat de produits écolos qu’après l’achat de produits conventionnels.

Les choix des consommateurs ne reflètent pas seulement le niveau des prix et les préférences de qualité mais aussi des valeurs sociales et morales, comme en témoigne la croissance remarquable du marché mondial des produits biologiques et respectueux de l’environnement.

S’appuyant sur des recherches récentes portant sur l’amorçage des comportements et les préférences morales, deux chercheurs canadiens ont constaté que la simple exposition à des produits verts et l’achat de ces produits avaient des conséquences comportementales opposées.

Les résultats de leurs recherches montrent que les gens agissent d’une manière plus altruiste lorsqu’ils sont exposés à des produits verts par rapport à une exposition à des produits conventionnels.

Cependant, les gens agissent d’une manière moins altruiste et sont plus susceptibles de tricher et de voler après l’achat de produits verts que suite à l’achat de produits conventionnels.

Cette étude montre que la consommation est reliée à des comportements sociaux et éthiques dont on ignorait l’existence jusqu’à maintenant.

—-

Verts et méchants

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Patrick de Casanove.   

Tous les intérêts légitimes sont harmoniques. Tous ceux qui adopteront ce point de départ : les intérêts sont harmoniques, seront aussi d’accord sur la solution pratique du problème social : s’abstenir de les contrarier et de déplacer les intérêts. Il ne faut pas étendre artificiellement la solidarité de manière à détruire la responsabilité ; en d’autres termes, il faut respecter la liberté. Frédéric Bastiat, À la jeunesse française (1850)

Leur légitimité réside dans les échanges libres, qui sont harm... Poursuivre la lecture

Par Justine Colinet.

Nous sommes le 28 septembre et, bien que bénéficiant d'une couverture médiatique relativement faible, c'est aujourd'hui la journée internationale du droit à l'avortement.

Avortement : du pour et du contre

Le débat sur le recours à l'avortement est particulièrement polarisé avec d'un côté, les partisans de l'avortement - ceux qui défendent le droit à y accéder - et l'autre extrême, les défenseurs de la vie - ceux qui cherchent à interdire toute forme d'avortement. Il existe trois types d'interruption de gross... Poursuivre la lecture

Atelier proposé par IES Europe.

La Faculté de Droit d’Aix-Marseille Université organise en collaboration avec le Freedom Center de l’Université d’Arizona et IES Europe un atelier de réflexion autour du philosophe David Schmidtz et de l’économiste Cathleen Johnson, à propos de leur ouvrage à la croisée de l’économie et de l’éthique, Commercial Society (qui sortira bientôt en français sous le titre La Société du Commerce), du 8 juillet (soir) au 10 juillet (soir) à l’Université d’Aix-Marseille, Site Schuman à Aix-en-Provence.

À cô... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles