La Slovaquie se redresse

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La Slovaquie se redresse

Publié le 29 novembre 2010
- A +

Bien que l’économie slovaque ait davantage souffert de la récession mondiale que la plupart des autres pays de l’OCDE, en raison essentiellement de son exposition au commerce mondiale, elle se redresse aujourd’hui à un rythme supérieur à la moyenne.

Pour l’OCDE – dans sa Synthèse de l’étude économique de la République slovaque 2010 –, afin de rétablir durablement une trajectoire de forte croissance, les autorités doivent s’employer à contrer le risque d’une expansion du chômage de longue durée, assurer la viabilité des finances publiques.

Le taux de chômage a sensiblement augmenté en 2009 pour atteindre 14 %. Le principal enjeu consiste à empêcher une hausse du chômage de longue durée, déjà élevé avant la crise. Dans cette optique, les politiques actives du marché du travail devraient se concentrer davantage sur les dépenses de formation. En outre, les réglementations s’appliquant au salaire minimum et l’extension juridique des accords collectifs sur les salaires devraient être ajustés.

Le déficit des finances publiques atteindra environ 8 % du PIB en 2010 et les autorités prévoient à juste titre un effort majeur de consolidation. Les dépenses publiques devraient être diminuées, notamment en réformant le régime des retraites. En outre, la réduction des exemptions fiscales et l’augmentation de la fiscalité sur les bases immobiles, comme l’immobilier et les externalités environnementales, devraient être envisagées. Le plafonnement des dépenses, y compris fiscales, et l’établissement d’un conseil budgétaire indépendant seraient utiles à la réalisation des objectifs de consolidation.

Compte tenu de la dégradation des finances publiques, l’amélioration de l’efficacité des services de santé doit être une priorité. Il s’agit notamment de réduire les dépenses excessives en produits pharmaceutiques, réexaminer les obstacles à la concurrence entre caisses d’assurance, plafonner le montant des dépenses à la charge des usagers et réformer la rémunération des médecins. Du côté des recettes, le recouvrement des impôts et l’utilisation des fonds de l’UE devraient être améliorés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
0
Sauvegarder cet article

En France on teste aujourd’hui à tout-va. Le ministre de la Santé annonce que la barre des 12 millions de tests hebdomadaires serait très prochainement atteinte, un record dont se félicite son administration. Depuis le début de l’épidémie, six milliards d’euros d’argent public ont déjà été consacrés à ce poste de dépense qui fait la fortune des laboratoires mais dont on peut se demander à quoi il sert exactement.

Ces chiffres sont à la mesure de la trouille intense qui s’est emparée de la société française, une sainte trouille alimenté... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Comme cela a d’ailleurs été le cas assez souvent dans le passé, on se préoccupe souvent actuellement, et en particulier les politiciens, des changements éventuels à décider pour les allocations chômage et pour les retraites. Il s’agit dans les deux cas des périodes durant lesquelles des personnes cessent de travailler pendant un certain temps (chômage) ou définitivement (retraites). Les revenus qui sont gagnés au cours des périodes de travail cessent évidemment de l’être dans ces deux cas et il est donc normal que les travailleurs puissent di... Poursuivre la lecture

Par Ben Krishna. Un article de The Conversation.

La question de savoir si les virus sont vivants reste controversée. Cependant, comme tous les êtres vivants, ils évoluent. Ce fait est apparu très clairement au cours de la pandémie de SARS-CoV-2, le coronavirus responsable du Covid-19 : de nouveaux variants préoccupants ont émergé régulièrement, venant bousculer l’actualité.

Certains de ces variants se sont révélés plus efficaces que les précédentes versions du SARS-CoV-2 pour se propager d’une personne à l’autre et ont fini par ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles