490.000 fonctionnaires en moins, est-ce possible ?

3237782005

Sur les 83 milliards de pounds d’économies, 28 milliards viendront de la réduction des aides sociales.

Oui, mais pas en France. Pas encore. il s’agit du Royaume Uni. Ce pays qui a beaucoup souffert de la crise bancaire est en train d’engager un plan de réduction de la dépense publique digne des années Thatcher. Et encore, comme l’avance The Guardian : « Even Margaret Thatcher delivered real terms increases in NHS spending. » Information corrigée concernant précisément le domaine de la santé britannique. En revanche, les autres secteurs vont faire passer Maggie pour une sociale démocrate. Les libéraux démocrates de Nick Clegg et les Tories de David Cameron prévoient de couper et de simplifier les dépenses sociales. Sur les 83 milliards de pounds d’économies, 28 milliards viendront de la réduction des aides sociales. FLa gauche hurle, mais il ne s’agit que du prolongement logique de la politique de Tony Blair, lui qui s’était engagé à couper  “the bills of social failure”.

Malheureusement, la France refuse d’évoluer, prise entre l’Allemagne qui décolle avec un taux de chômage inférieur à 7.5 %, et des pays en crise qui se réforment à nouveau comme ils l’ont fait depuis 30 ans. Nous, au contraire, poursuivons nos 30 ans d’immobilisme comme si la terre tournait autour de nous. Miniréformette des retraites, bataille rangée autour de ce réglage technique totalement insuffisant. La gauche, tiraillée par une extrême gauche toujours aussi obscurantiste, s’enferme dans le déni de réalité. Face à une droite qui n’a plus de projet, elle n’ose toujours pas occuper le créneau que Tony Blair, en son temps, a occupé avec le succès que nous connaissons. Quand notre pays sortira-t-il de cette torpeur philosophique, politique ?