Une occasion de renforcer la croissance économique turque

La croissance économique de la Turquie promet d’être parmi les plus fortes des pays de l’OCDE en 2010.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une occasion de renforcer la croissance économique turque

Publié le 16 septembre 2010
- A +

La croissance économique de la Turquie promet d’être parmi les plus fortes des pays de l’OCDE en 2010 grâce au soutien de la stabilité financière, à la confiance des investisseurs étrangers et au dynamisme du secteur des affaires, selon la dernière étude économique de l’OCDE consacrée à ce pays.

Après une baisse de presque 5% en 2009 au lendemain de la crise mondiale, le PIB de la Turquie devrait connaître une croissance de plus de 6% cette année. Le chômage devrait sensiblement diminuer.

« La Turquie devrait titer parti du choc positif qu’elle a produit en réussissant à sortir de la crise avec une économie renforcée. Le pays devrait à présent achever le travail entamé en consolidant son architecture fiscale afin de renforcer sa crédibilité. » a déclaré  le Secrétaire général de l’OCDE Angel Gurría lors de la presentation de l’étude à Ankara.

Il a affirmé que la tâche exigeait également la mise en place d’un certain nombre de réformes essentielles de façon à ce que l’ensemble du secteur des affaires puisse bénéficier d’un environnement économique plus fort.

Il a néanmoins ajouté que les plus grands marchés d’exportation de la Turquie, en particulier en Europe, restaient fragiles. Une croissance forte et durable dépendra de la capacité de la Turquie à réduire davantage ses faiblesses économiques et à stimuler la productivité du travail.

Remédier aux faiblesses nécessite une modernisation de la gestion des finances publiques, selon l’étude. Les projets visant la mise en place de règles bien conçues, une tranparence et des procédures de contrôle complètes doivent être poursuivis.

L’étude établit également que l’économie turque doit s’affranchir de sa dépendance aux activités non-déclarées et informelles. Même si les activités informelles et semi-informelles ont aidé les entreprises turques à rester flexibles dans un environnement international compétitif, elles sont devenues une entrave car elles ralentissent la modernisation économique et la croissance de la productivité. La réduction des activités informelles est également essentielle à l’amélioration des finances publiques et à une répartition des impôts plus équitable.

L’étude préconise de réduire la rigueur sur le marché du travail pour rendre le marché de l’offre plus flexible dans des domaines tels que les indemnités de licenciement, le salaire minimum et le travail temporaire.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La France a été pendant 7 siècles environ un acteur majeur dans la région, c’est-à-dire des pays allant d’ouest en est de l’Égypte à l’Iran et du nord au sud de la Turquie au Yémen. Donc des pays presque tous musulmans, à l’exception de moins en moins nette du Liban, et surtout d’Israël.

La France puis l’Angleterre y ont longtemps été très présentes, avant de céder la place aux États-Unis, qui eux-mêmes n’ont gardé une influence, d’ailleurs réduite, que dans certains pays.

Commençons par interroger l’histoire.

 

... Poursuivre la lecture
richesses salaire minimum
2
Sauvegarder cet article

Il a été décidé récemment en France d’augmenter le salaire minimum. Après avoir connu une augmentation de 0,9 % début 2022, le Smic est désormais porté à hauteur de 1603,12 euros brut par mois, contre 1589,47 euros brut en 2021. Ce que l’on appelle un salaire minimum est évidemment le montant minimum de salaire imposé par les gouvernants à toutes les entreprises.

On considère en général cette mesure comme souhaitable car on estime que les entrepreneurs auraient tendance à imposer des salaires trop faibles, ce qui génèrerait évidemment ... Poursuivre la lecture

Par Walter Block, depuis les États-Unis.

Toutes sortes de pénuries apparaissent actuellement dans notre économie.

En tête de liste se trouve sans aucun doute le lait maternisé, mais il existe littéralement des dizaines d'autres articles en pénurie. Ils sont si nombreux que je me sens obligé de les mentionner par ordre alphabétique, de peur d'en oublier un par inadvertance ou de faire un double comptage.

 

De nombreuses pénuries

Les voici, dans la mesure où je peux les énumérer : aluminium, avocats, bicyclettes... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles