Sondage : les Français soutiennent les agriculteurs

Publié Par Contrepoints, le dans Agriculture

Par Contrepoints

alkainel - vache-agriculture(CC BY-NC-ND 2.0)

alkainel – vache-agriculture(CC BY-NC-ND 2.0)

 

Un sondage BVA-Orange- i Télé révèle ce que les Français pensent à propos des agriculteurs et de leur mouvement.

Les Français ont toujours une très bonne image des agriculteurs

agriculteursMême sans connaître les réalités du métier d’agriculteur, 83% des Français ont une bonne image des agriculteurs. Un Français sur quatre (27%) témoigne même vigoureusement de sa « très bonne opinion ».  L’image des agriculteurs est très positive dans toutes les catégories de population, à l’exception des sympathisants Verts qui sont 46% à en avoir une mauvaise image.

Les Français soutiennent massivement leur mouvement

Concernant plus précisément la mobilisation des agriculteurs pour protester contre la faiblesse des prix auxquels ils vendent leurs produits, les Français affichent la même sympathie : 84% approuvent leur mouvement.

Une volonté affichée d’aider les agriculteurs

Les Français soutiennent les agriculteurs rené le honzec 84% déclarent être prêts, lorsqu’ils font leurs achats, à faire un effort financier pour privilégier les produits issus de l’agriculture française. Plus significatif pour mesurer un réel potentiel d’action au-delà des déclarations d’intention, 51% se disent « tout à fait » prêts à le faire.

Une adhésion massive au principe de juste prix garanti aux agriculteurs

Dans la même veine, la mise en place de règles de commerce équitable permettant de soutenir les produits issus de l’agriculture française en garantissant un juste prix pour le producteur suscite une adhésion quasiment unanime (95%). Ils sont même près de deux sur trois (63%) à être « très favorables » à cette mesure, signe d’un réel souci porté au sort des agriculteurs.

Une large défiance à l’égard du gouvernement pour trouver une solution au conflit

Sans surprise dans le contexte actuel de grande défiance à l’égard du gouvernement, 83% des Français déclarent ne pas lui faire confiance pour améliorer la situation actuelle des agriculteurs français. Même les sympathisants socialistes affichent leur scepticisme (51% ne lui font pas confiance sur le sujet).

Sondage BVA-Orange-i Télé

Sondage BVA-Orange-i Télé

  1. comme peut on être aussi bête pour soutenir nos agriculteurs !
    leur mouvement ne peut aboutir qu’a l’augmentation des prix du panier de la ménagère. …et la disparition d’agriculteurs. tout le monde est perdant dans cette histoire qui est sans solution tant que nos agriculteurs ne pourront pas produire comme les autres européens et qu’ils n’ auront pas bottés le cul des hommes politiques et petits barons locaux.

  2. Nos agriculteurs s’en prennent aux grandes surfaces comme si celles-ci étaient responsables de leurs turpitudes. L’idée de mettre en cause le gouvernement qui les étrangle ne leur est donc pas venus à l’idée, lui qui les empêche par tous les moyens d’atteindre la taille critique, qui applique les directives de l’UE de façon plus restrictive que les autres pays. Il se trompent de cible, prouvant par là même qu’ils sont aveugles.

    1. Exact. Il faut reconnaître à nos gouvernants de toujours bien trouver le bouc émissaire.
      les grandes surfaces ont dû être inventée pour ça.
      N’empêche qu’elles sont bien pratiques, surtout depuis que les centres villes ont été déclarées voitura non grata, fusillant du même coup, le « petit » commerce.

      L’idéal, ce serait des prix garantis, élevés de surcroît, et en plus, avec des volumes illimités. la félicité quoi. ça ressemble au paradis imaginaire.

  3. J’adore les sondages sur ce que pensent les Français d’eux-memes…
    « 84% déclarent être prêts, lorsqu’ils font leurs achats, à faire un effort financier pour privilégier les produits issus de l’agriculture française. Plus significatif pour mesurer un réel potentiel d’action au-delà des déclarations d’intention, 51% se disent « tout à fait » prêts à le faire. »
    Donc on peut en conclure que 84% des acheteurs de supermarchés n’achetent que du Francais quand ils font leur course ? Et si il y a une tomate de France et une tomate d’espagne, ils prendront celle de France… Etrange, j’ai l’impression qu’on est a des années lumières de cette réalité. Quand je fais mes courses, la majorité des gens prennent la tomate la moins chère, alors meme qu’il y en a qui viennent de France à coté… (et je met de coté l’aspect imbécile de ne prendre que ce qui est Francais, au détriment du gout, ou d’autres critères…)

    Ils soutiennent les très gentils-supers agriculteurs qui brulent et bloquent les routes… mais rejettent massivement les méchants-pas-beau gitans qui brulent et bloquent les routes…. C’est du socialisme Vallsien par excellence « il y a les gentils et les méchants »….

    En conclusion, on soutient les gentils (mais quand on est dans les bouchons on entend tout le monde dire « punaise ils nous soulent ces agriculteurs ») mais pas les méchants…. on soutient économiquement nos agriculteurs (enfin on a l’intention, et qu’est-ce qui est plus beau que l’intention ? un ? rien pas meme l’action).
    Bref du bon Francais qui n’est au courant de strictement rien sur la situation des agriculteurs, mais vraiment rien et qui arrivent a se faire une opinion, tout comme dans l’affaire de cette femme qui a laissé ces enfants se faire violer et battre pendant plus de 20 ans, et que tous les Francais soutiennent, car ils arrivent a JUGER des actions et des personnes, sans meme etre au courant des dossiers… ces memes Francais qui disent majoritairement « ne pas avoir confiance dans les médias » à 85%… Au moins les moutons ne prétendent pas qu’ils ne croient pas leur berger, cela leur fait une circonstance atténuante… mais un peuple qui a 85% arrive à juger quelque chose en aillant uniquement comme source quelque chose en quoi ils ne croient pas a 85% c’est beau….

    1. Merci de le rappeler.
      Plus de 50% des français ne paient pas d’impots sur le revenus, mais écoutons quand même les bons conseils qu’ils pourraient nous donner en économie.

      Peuple de clowns.

  4. Bien entendu « bouffer de la merde » est moins cher que de manger des produits de bonne qualité. C’est bien évidemment plus cher. Les grandes surfaces sont au courant. Ce qui les intéresse ce n’est pas la qualité mais de faire en sorte de se fournir au moindre coût afin de conserver ou d’accroître leurs marges.
    Quant à l’argument que les paysans français sont des fauteurs de trouble et dérangent les individus qui ne font aucune différence entre des fraises ou des tomates produites en Espagne ou en Hollande et celles produites locales c’est au minimum une faute de goût au pire un manque d’éducation de ce qui est sain.
    Rien ne justifie de se nourrir de produits de mauvaise qualité parce que l’agroalimentaire et l’Europe nous considèrent tels des « gorets » voués au plat unique de qualité médiocre et pire, mauvais pour la santé.
    Ce jugement n’excuse aucunement que certains agriculteurs produisent des produits médiocres, mais dans ma campagne ils font de sérieux efforts pour produire de la qualité, ainsi que les petits producteurs de légumes. Pour ces derniers je m’approvisionne directement dans mon jardin bio. Pour la viande les circuits existent pour s’interdire tout achat dans une grande surface.
    A la question posée par un commentateur( » comme peut on être aussi bête pour soutenir nos agriculteurs » sic), la réponse est simple: grâce à eux nos campagnes demeurent encore et elles vous nourrissent.
    Signé : un cul-terreux

    1. Si les intermédiaires captent toute la marge, il est très simple d’organiser une autre structure intermédiaire : Embauchez quelques chômeurs qui iront vendre votre production.

      Ah, c’est pas si facile ? Les charges sur salaires sont trop lourdes, les réglementations liées à la vente de produits agro-alimentaires trop contraignantes ? (Dernière loi pondue obligeant les GMS à distribuer gratuitement les invendus).

      Dans ce cas, ce ne sont pas les grandes surfaces qui sont la cause du problème.

      Quand les agriculteurs refuseront de vivre de subventions et se révolteront contre les véritables coupables, ils obtiendront alors une vie plus satisfaisante.

      1. oui…la france où quand vous connaissez les désirs des gens quand vous savez q’on peut se faire une marge bénéficiaire importante, il ne vient à personne l’idée de se lancer dans le business…

    2. D’ailleurs, se nourrir de produits frais et locaux n’est pas forcément beaucoup plus cher que de manger des plats préparés de grandes surfaces.

      Le problème ne me semble pas être la grande distribution (toute entreprise a pour but de maximiser son bénéfice le plus longtemps possible). Ce sont les impôts et règlementations débiles à tous les niveaux qui sont responsables en grande partie de cette situation. Je pense sincèrement que nos agriculteurs pourraient facilement concurrencer les autres pays, mais pour cela, le courage politique est indispensable.

    3. c’est quoi un produit de qualité? un produit a des qualités? ça vous étonne qu’un commerçant cherche à faire de la marge?
      avec des critiques comme ça… commencez par reformuler ce genre de truc ne veut rien dire…
      je suis aussi un cul terreux et les agriculteurs et leur syndicats ont une responsabilité dans la crise..désolé.

  5. Le role et la responsabililté de l’état ne peuvent que se limiter à faire en sorte que les acteurs se parlent entre eux.

    Les paysans sont des entrepreneurs libres d’emprunter au delà de leurs capacité de remboursement, sans business plan serieux, et d’écouter les injonctions de leur syndicats fétiche la FNSEA.

    Mais qu’ils cessent de se plaindre …. Qu’ils changent leurs pratiques. Se libèrent des influences néfastes de l’assistanat infantilisant…

Les commentaires sont fermés.