Hugo Chavez soutient la répression en Syrie

Publié Par Alex Korbel, le dans Non classé

Après avoir dit que le capitalisme avait tué la vie sur Mars et après avoir soutenu son camarade et allié socialiste Mouammar Kadhafi, l’autocrate vénézulien Hugo Chavez assure de son plein soutien la dictature meurtrière du socialiste syrien Bachar al-Assad.

Alors que les manifestants tombent sous les balles du régime (500 morts selon les militants locaux des droits de l’Homme), Chavez dénonce les impérialistes qui croient toujours le pire quand il s’agit d’Assad.

« Nous saluons le président Bachar al-Assad », a déclaré Hugo Chavez, alors que les troupes syriennes appuyées par des chars entraient dans la ville de Daraa, l’épicentre des manifestations contre le régime socialiste.

« Des terroristes se sont infiltrés en Syrie et sèment la violence et la mort, et encore une fois, le coupable tout trouvé est le président syrien, sans la moindre enquête préalable », a déclaré Chavez.

Chavez n’a pas donné plus de détails pour étayer ses allégations.

Chavez a aussi critiqué la « folie impériale » de la communauté internationale qui, selon lui, cherche à attaquer la Syrie sous prétexte de défendre son peuple.

Laisser un commentaire

  1. on ne vous entend pas quand les usa ou israel tue des civils.là bien sur avec votre propagande assad est obligatoirement un monstre..le bahrein massacre sont peuple avec l’aide de l’armée saoudienne mais on ne vous entend pas c’est vrai ce sont les allié des usa israel.vive assad vive khadafi et chavez ces gens ont plus d’honneur et de moral que tous vos dirigeant à la soldes de forces occultes.des qu’un pays ne se vend pas au multinational etrangeres ça devient un monstre a abbatre.en libye trois quart de la population aime khadafi un quart le rejette et vous bombardez les trois quart qui sont catalogué de mauvais libyen car il aime khadafi c’est ça la protection des civiles meme les media sont à la soldes de leurs dirigeant

    1. Chère Monsieur, vous êtes l’archétype de « l’amalgateur complotiste » sévissant de plus en plus sur le Web. Ainsi, vous êtes prêt à défendre des raclures tels Chavez ou Assad, bien qu’ils soient des tyrans notoires, pour lutter contre des phénomènes tels la globalisation, la gouvernance mondiale, …
      Bref, l’action typique de lecteurs de Soral ou d’auditeurs de radios indépendantes faussement « subversives » dans toute sa splendeur.

  2. Encore un article de merde orienté de manière habituelle pour cataloguer un homme qui prône la paix et la méfiance à l’égard politiques etrangères et des médias occidentaux comme un dictateur, ami et soutien d’assassins… Deux phrases, sorties de leur contexte et extirpées d’un discours d’une dizaine de minutes servent à résumer la position d’un homme qui, oui, se bat contre le capitalisme et les multinationales mais dans un but d’égalité et de justice sociale avec la volonté d’éradiquer une pauvreté causée par le vol des richesses naturelles au profit des multinationales qui font des milliards de bénéfices chaque années pendant que d’autres crèvent la dalle! Israel et les etats unis (et meme un homme comme Bush à lui seul) ont plus de sang sur les mains que ces trois pseudo-dictateurs réunis. Chavez a vécu cette tentative d’ingérence et de manipulation au sein de son pays, il sait de quoi il parle, meme s’il peut parfois devenir parano. Mais son peuple l’a soutenu, l’a réélu et jamais la démocratie n’a été bafoué au Venezuela sous Chavez. Le renseignement et l’information va dans les deux sens messieurs

    1. On ne juge pas une action à ses buts, dont vous pouvez parier qu’il sont toujours nobles et bons (l’égalité ? la justice sociale ? la volonté d’éradiquer la pauvreté ? magnifique, n’est-ce pas ?).
      Au minimum (et c’est déjà le cynisme le plus affreux !) on la juge à ses résultats concrets (par exemple : l’évolution du Vénézuela en matière de pauvreté se compare-t-elle favorablement ou défavorablement à celles de pays proches comparables comme le Brésil, l’Argentine, le Chili, le Mexique ? ) ; il ne semble pas, en tout cas Chavez lui même ne semblait pas convaincu ( http://www.latinreporters.com/venezuelapol08012008.html ).

      Et quand on a un peu de moralité, les moyens employés par une action sont encore plus importants que ses résultats (« la fin ne justifie pas les moyens », souvenez vous !) : de bons résultats sont complétement pourris, contaminés, par les moyens employés pour les obtenir. De ce point de vue, croyez-vous que Chavez passe l’examen ? Non, vous-même vous avez besoin de comparer Chavez à des gens ou des choses dont vous exprimez (et en quels termes !) le mépris et la haine la plus profonde. Vous avez un problème : cet homme, à vos propres yeux, est déjà dans la catégorie des innombrables diverses crapules … Alors pourquoi le défendre ?

  3. N’importe quel populiste dans les périodes économiques difficiles sera glorifié par ceux qui se sentent opprimé. Cela n’a rien d’extraordinaire et se reproduira certainement en France avec le FN au prochain élection.

  4. Je ne soutiens absolument pas Chavez dans ses allégations en faveur de Kadhafi, Al Assad ou castro, mais sa politique est quoi qu’on dise axé sur les masses populaires (baisse de l’âge de la retraite, construction de logements, augmentation des salaires) et appréciée (manifestations pro-Chavez, victoires incessantes aux élections). Et ce malgré qu’il n’ait jamais songé à une perspective révolutionnaire et internationaliste qui donne aux travailleurs le pouvoir politique (en atteste ses affreuses sympathies).
    Qualifié Chavez de tyran, comme l’a fait l’un, est un pur mensonge, et s’il y a peut-être des dysfonctionnements démocratique, son système socialiste est un modèle pour tous les peuples (sinon la révolution prolétarienne), au contraire de la cauchemardesque Thatcher que vous et tant de libéraux de tous poils (y compris les archives de Contrepoints) défendez becs et ongles ! (et je ne base pas que sur son soutien à la sanguinaire guerre du Vietnam, moi je m’intéresse surtout au systèmes politique et économique quant à chavez).

    D’ailleurs ceux qui fricotent avec les dictatures, c’est aussi l’UMP et anciennement le PS (il est malheureux que Chavez ne comprenne pas le role de l’impérialisme dans toute cette histoire d’ailleurs!)

  5. Un petit verre d’eau dans la tronche de ceux qui dorment encore…

    … et qui ne comprennent toujours pas l’actuelle stratégie géopolitique de l’occident impérialiste sur le moyen-orient, ni même les techniques employées pour faire tomber un dirigeant, pourtant utilisées depuis des décennies (infiltration et financement par les services secrets de l’opposition, déclenchement de révolutions par des groupes armés, dirigeants poussés dans leurs retranchements pour les obliger à la répression afin de bien les diaboliser médiatiquement, coups d’état, guerres… et tout ceci sous contrôle médiatique pour bien vous laver le cerveau… au passage, je vois que ça fonctionne très bien).

    http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/repression-en-syrie-jj-bourdin-se-30877

    Je rappelle à ceux qui comptent les morts pour savoir s’il faut intervenir militairement, que nous, la gentille armée de l’OTAN, nous en tuons 10 fois plus quand on intervient. Je vous rappelle que nous les français nous faisons actuellement la guerre à un pays dans lequel nous tuons des civiles en les bombardant, sous prétexte de leur apporter la liberté et la démocratie. Nous leur apportons surtout la mort. J’ai honte d’être français aujourd’hui. Je suis malheureusement complice (comme nous tous) de cette guerre illégale et dégueulasse, et je redouterais de devoir répondre à la question d’un libyen me demandant pourquoi je laisse mon gouvernement les attaquer.

    Pour ceux que ça intéresse, voilà la liste de ceux qu’ont eu la malchance de se trouver sur le chemin géopolitique de l’impérialisme occidental :
    Irak et Libye (ça c’est fait), Syrie, Liban, Somalie, Soudan et Iran.
    Il y aura probablement l’Algérie aussi, à voir. Ils risquent fort de nous refaire le coup de la révolution pacifique sévèrement réprimandée.

    Vous pouvez rajouter aussi tous les pays qui ne privatisent pas leurs richesses et leurs infrastructures (ou qui ont nationalisé), ceux qui ont repris leur droit régalien à être émetteurs de leur monnaie, ceux qui ont remboursé leur dette aux banques privées et ont nationalisé des banques, ceux qui rejettent la dictature occidentale des organisations internationales (ONU, FMI, etc.) :
    On va commencé par le Vénézuela, mais il y en a d’autres.

    J’espère tout de même que certains vont commencer à se réveiller et s’éveiller. N’oubliez pas qui détient les principaux médias en France mais aussi dans le monde. Les marchants d’armes auraient-ils un message à nous faire passer ?

  6. @barem, j’ai le regret de vous annoncer que vous êtes l’archétype du bien pensant s’intoxiquant sur les médias de masse.

    Georges est un peu virulent, et pas forcément bien informé (si tant est qu’il soit possible de l’être à notre époque), mais de là à le lyncher… ^^

    L’argument de la « théorie du complot » est très efficace pour couper court à tout débat. Dans le style, on a eu les sorcières à une époque. Mais quand les archives sortent, on se confronte à la dure réalité. Regardez les conférences d’Annie Lacroix-Riz sur les archives déclassifiées des années 20-30. Vous commencerez peut-être à voir le complot comme plus probable qu’impensable. Nous avons tous le droit de ne pas adhérer, mais dénigrer est une preuve de méconnaissance du sujet. Les « théoriciens du complot » ne demandent qu’à être contredis, mais le débat est évité à tout prix, et souvent de la façon dont vous venez de le faire.

    Votre méconnaissance de Chavez et l’histoire récente de son pays en dit long sur vos sources d’information habituelles. Chavez bosse pour les intérêts de son pays et son peuple (et est à différencier grandement, malgré ses soutiens, des dirigeants Libyen et Syrien qui ne sont peut être pas aussi sanguinaires qu’on veut bien nous le faire croire). Et par cet acte de libération de son pays, il met en péril sa stabilité même car il se met à dos l’impérialisme occidental qui déclenchera surement un coup d’état dans les prochaines semaines ou les prochains mois. B. Obama le diabolise régulièrement, l’intoxication médiatique commence tranquillement.

    J’ai le regret de vous annoncer que vous êtes média-manipulé comme la majorité de la population. Je vous souhaite un bon réveil, si l’esprit vous en dit… Mais si vous pensez toujours qu’en faisant la guerre nous apportons la paix, on ne peut plus rien pour vous.

    1. Chavez a totalement raison les occidentaux ne veulent rien de bien pour la syrie , comme on l’a vu en libye ou ils ont compltement detruit le pays et les pietres arrierés islamistes libyens s’entretuent pour le pouvoir pendant que les societes occidentales volent tout le petrole .
      Bachar a peut etre mal geré la situation aux tout debuts des evenements en mars mais maintenant le pays fait face a des arrivés enorme de terroristes qui apres avoir fait le boulot en libye pour les imperialistes , vont en syrie avec moins de succés qu’en libye car le pays est fondé sur un arabisme exarcerbé et la population confronté a la menace israelienne en permanence est au courant des complot qui se trame deriere le pays
      Si il y’a repression en syrie , vous feriez bien d’expliquez comment 1100 soldats syriens se fait mitrailler par ces democrates , meme la russie ne cache plus que les occidentaux essayent de declencher une guerre civil
      Bref article inutile , reprenant la propagande qu’on nous balance depuis des mois et des mois