Électricité : « Chérie, je crois que ça va couper ! »

Les clowneries gouvernementales ne doivent pas nous leurrer : tout est fait pour nous préparer à un pass carbone ignoble.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 9
Electricity BY Dinka Cherkezova (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Électricité : « Chérie, je crois que ça va couper ! »

Publié le 30 septembre 2022
- A +

Les clowneries de nos ministres s’étaient largement déployées pendant la crise sanitaire, et n’avaient commencé à se calmer qu’avec l’agacement visible des foules devant la multiplication artificielle du nombre de vagues, de cas et maintenant de picouses magiques. Avec la crise énergétique, c’est le retour de la clownerie industrielle et planifiée, dont le côté grotesque n’échappe qu’aux plus benêts des Français.

Certes, ils sont nombreux mais une part grandissante commence à voir la fumisterie. Il faut dire qu’au comique de dialogues que nos ministres nous ont servi pendant la pandémie succède à présent le comique d’accoutrement qui a plus de mal à camoufler l’indigence de leurs raisonnements.

C’est ainsi que l’inénarrable Pruneau Le Maire de Bercy, celui qui facilite de moins en moins le transit fiscal alors que les finances s’assèchent, a décidé de laisser tomber la cravate pour se vêtir d’un col roulé, accessoire indispensable de tout gland qui se respecte. À son habitude, il s’est empressé d’en informer la Terre entière tant il lui semblait indispensable de montrer que lui aussi devait absolument participer à la dernière entourloupe à la mode.

Il en va du reste exactement pareil pour Babeth de Matignon qui a joint le grotesque à la parole en débarquant accoutrée d’une doudoune douteuse même dans ses bureaux où on aura bien du mal à croire que température et isolation sont finement réglées pour tenir compte de la conjoncture. Si les températures extérieures dégringolent encore, on attend avec gourmandise le moment où elle débarquera sur les plateaux télé engoncée dans un gros anorak rouge vif.

A contrario, on peut déjà redouter les redoux que nous promet (en vain ?) le réchauffement climatique qui imposeront en toute logique à cette brochette d’imbéciles de venir en slip afin d’éviter toute climatisation de leurs locaux…

Le ridicule ne tue malheureusement pas ce qui ne nous débarrassera donc pas de Gille Le Gendre qui s’est récemment ouvert publiquement sur les aventures de son sèche-linge dont il ne se sert plus : il a décidé d’étendre lui-même son linge. Au passage, saluons les journalistes du Huffington-Post qui ajoutent leurs propres idioties au grotesque de la situation en insistant sur le fait que le député étend ses vêtements à la main, alors qu’on pouvait évidemment s’attendre à ce qu’il le fasse avec une canne à pêche comme il se doit.

La multiplication de ces clowneries n’a évidemment rien de fortuit puisqu’il s’agit de montrer l’exemple (même si l’exemple est ridicule et totalement inapproprié).

Et alors même que les besoins énergétiques du pays pourraient être couverts si ces politiciens n’avaient pas tout fait contre, les voilà qui enfilent leurs tenues d’hiver les plus flashy et déroulent leurs niaiseries les plus arrogantes pour faire passer la pilule, comme si nous étions dans une sorte de « Bronzés Font Du Ski » à l’échelle nationale.

Soyons clairs : ces pénibles impétrants nous prennent au mieux pour des gamins et nous expliquent comment faire des économies d’énergie au sein de notre foyer, nous donnant ou non l’autorisation de déclencher la chaudière, d’allumer la lumière ou d’utiliser le sèche-linge, et au pire pour des abrutis qu’on entend diriger à coups d’injonctions plus ou moins martiales mais toujours paradoxales avant les inévitables sanctions qu’on sent déjà prêtes à sortir des tiroirs républicains où cette bande de pervers manipulateurs les a rangés pour le moment.

Ce n’est pas du tout une exagération tant il est maintenant évident qu’ils ont préparé tout un petit agenda de vexations et de frustrations, bâti sur l’entretien artificiel d’une situation qu’ils ont délibérément provoquée.

C’est donc sans surprise qu’on apprend par exemple que France Téloche, l’organe officiel de propagande gluante de Gouvernemaman, veut proposer une sorte de météo des coupures, c’est-à-dire une carte de prévision, à l’instar des cartes météo, sur laquelle seront présentées les prochaines coupures sectorielles destinées à punir les bourgeois soulager le réseau.

Ceux qui ont un peu conservé le sens de l’observation pendant la crise sanitaire comprennent que le schéma à l’œuvre est le même : ici, il est question d’entretenir l’alarmisme climatique et la crise énergétique en les gonflant hors de toute proportion afin de maintenir le peuple dans la peur. Créer un problème et arriver avec ses propres solutions (consternantes) est maintenant l’essence même de la politique pratiquée par la brochette de clowns à roulettes actuellement au pouvoir et cette « météo des coupures » est un nouvel instrument dans leur panoplie de petits psychopathes.

À chaque fois, le but officiel est limpide, évident : obtenir par une série de manœuvres psychologiques douloureuses le consentement de la population à de nouvelles restrictions de liberté pour garantir non pas un retour à la normale mais une atténuation des problèmes ainsi grossis, et de fil en aiguille, maintenir une pression constante sur les gueux qui pourraient finir par trouver le temps long. Quant à l’urgence climatique proclamée, elle n’est ici que l’excuse, le tuyau dans lequel sera poussée la boue autoritaire et dictatoriale dont on va asperger le peuple avec un plaisir que ces clowns ont du mal à cacher.

Au bout du tuyau, il n’y a qu’une chose : la mise en place d’un pass énergétique, qui sera présenté comme l’unique solution pour contrecarrer les vilains profiteurs qui se chauffent, les méchants égoïstes qui prennent des douches tièdes, les abominables individualistes qui osent encore se déplacer en voiture. Le travail psychologique a déjà commencé et cela fait des mois que la petite musique de préparation des esprits à cette ignominie est en cours.

Macron et son gouvernement, pilotés par les habituels cabinets de conseil dont l’objectif a toujours été « l’accompagnement au changement », n’ont ici qu’un unique but : faire perdre toute souveraineté au peuple, dépouiller tous les citoyens de leurs libertés. La crise pandémique a donné une excellente idée de ce qu’ils sont capables de faire et de ce que les Français sont capables d’encaisser sans broncher.

La crise énergétique puis, inévitablement, la crise financière qui s’annonce seront les coups de boutoirs finaux pour parvenir à leurs fins.

Vous ne posséderez plus rien et vous serez broyés.


—-
Sur le web

Voir les commentaires (33)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (33)
  • Voici les nouvelles consignes du gouvernement
    https://youtu.be/2Db-4sF3Skg

    -1
  • Cela craint, mille fois hélas 🙁

  • Nous vivons une époque formidable dont la fin a déjà été décrite quand j’étais enfant, en 1957.
    Des restrictions en tous genres, des chômeurs en masse, le droit à la paresse et le saccage en règle de la production et de l’outil industriel, la nomenklatura qui se vautre dans la gabegie et les sans dents qui grelotteront bientôt, ruinés, dans leurs passoires thermiques créées par les gouvernants, la pénurie de carburants, d’électricité et même de pellets, moi ça me rappelle furieusement le « monde d’avant l’après  » décrit par Ayn RAND dans ATLAS SHRUGGED ( La Grève).
    Ne pourrait-on pas obliger tous ces clowns, à lire ce bouquin au moins une fois dans leur mandat ( sinon dans leur vie?).

    10
    • D accord avec vous J en discutais hier soir avec des convives et je leur disait que la situation actuelle ressemble en tout point au sujet d AYN RAND. La Grève d Ayn RAND devrais être au programme des lycées.Au moins les élèves auront une bonne vision des dégâts que peut causer un état interventionniste.
      Par contre je pense que beaucoup de monde politique ou autre on lu ce livre est on tout fait pour retarder sa traduction en effet le livre a été publié aux Etats Unis en 1958 et 54 ans plus tard en2011 publié en
      et traduit en France aux éditions Belles lettres .
      Ceci est une supposition bien sûr.

      • Je ne pense pas qu’il y ait eu d’opposition à l’existence d’une version française.
        Ayn Rand a elle-même longtemps résisté à la traduction d’Atlas Shrugged en français. Elle n’aurait sans doute pas approuvé la traduction finalement récemment publiée.
        Je suppose qu’en français le pavé doit être aussi indigeste et passer au dessus du bonnet du lecteur moyen.

        -2
        • Il semble qu’il y ait eu au moins deux traductions, mais la première ne reflétait sans doute pas l’esprit d’ Ayn RAND dans toute sa subtilité.
          Je suppose que vous l’avez lu au moins en américain, personnellement je l’ai lu dès sa traduction en français et je trouve que le mélange de roman, philosophique, sociétal et économique n’est pas si indigeste même si l’on peut regretter quelques lourdeurs (l’intervention très longue de Galt à la télé).

          • Le discours de John Galt est effectivement très ( trop ? ) long.
            Mais comme c’est jouissif !
            Et celui d’Anconia sur l’argent 😍, je l’ai appris par cœur, cela me sert beaucoup 😁

            • Oui, tous les personnages libéraux sont attachants ( les autres beaucoup moins!) et d’Anconia particulièrement clair et rigoureux dans la machination exécutée de main de maître pour saboter les plans des Etats véreux!
              J’ai bien apprécié aussi la décontraction avec laquelle les dirigeants pourris pratiquent la surveillance et le chantage vis à vis de Hank et Dagny en exhibant sans honte les preuves de leur liaison destinées à les faire se plier aux exigences d’une société prétendument solidaire! Je n’oserais l’affirmer, mais il me semble que nous n’en sommes pas loin aujourd’hui dans notre belle Europe!

    • Les clowns sont protégés et se foutent de ce bouquin.
      Mais les jeunes qui n’ont pas eu leur bac au rabais et qui savent lire, vont de plus en plus faire leurs études supérieures à l’étranger et y restent.
      Ici ne resteront que les cancres à qui on a donné un diplôme parce qu’ils étaient issus des minorités boursiers, noires, arabes, syndiqués, etc et qui ne sauront ni lire ni compter.

  • On « sent » venir le cerfa d’autorisation préalable obligatoire pour lâcher un vent.

  • Faut rigoler, faut rigoler avant que le ciel nous tombe sur la tête…… Sans le gaz russe, sans nos centrales en « maintenance », l’ue est foutue… Merci qui ?

  • Je pense que nos gouvernants ont choisi délibérément de plaider l’incompétence plutôt que la haute trahison.
    Pendant qu’ils alimentent les potins TV avec leurs conseils grotesques, personne ne parle du scandaleux marché de l’électricité dont l’Espagne et le Portugal sont sortis. Personne ne cherche à savoir qui a bien pu faire sauter le gazoduc. Personne ne dénonce la transition énergétique et la gabegie financière qui va avec.
    Ils savent très bien que ça risque de très mal se terminer pour eux et leur seule chance sera d’invoquer l’irresponsabilité, ce qu’ils n’auront aucun mal à faire puisqu’ils ont abandonné tous leurs pouvoirs à l’UE.

    • A partir du moment où Macron vise la place d’Ursula à la tête de l’UE, c’est quand même normal qu’il y transfère le maximum de pouvoirs, non ?

      10
        • Faut pas rigoler avec ça, la fuite est pour bientot de ce charlatan. Voilà qu’il veut dissoudre l’assemblée pour n’importe quoi vu les godillots de l’assemblée.

          • Paris – Varennes : 255 Km, 2h50, 39647 g de CO2.
            Météo à Varennes : -273°C
            Humidité : %
            Pression : mb
            Vent : 0 km/h
            Par suite d’un arrêt de travail de certaines catégories de personnel à MétéoFrance, les informations fournies ne peuvent être confirmées…

            • Une température qui tend vers le zéro absolu devrait convenir à un personnage incarnant le vide absolu…

          • Partira-t-il pour Bruxelles un soir sans lune déguisé en femme ?
            Et trouvera-t-il son « Varennes » (sur Argonne pour être précis) ?…

      • Ils auront bientôt terminé de « déconstruire » l’Europe. Macron vise plutôt le poste de futur président des Etats-Unis d’Europe à partir de 2027.
        Il n’y aura pas tant de pouvoirs que ça, car le système de santé sera dans les mains de l’OMS et l’Europe sera comme un nouvel état fédéral des USA. Mais il a toujours été un pantin atlantiste sans aucune compassion avec (la souffrance de) son peuple, alors ça lui ira très bien.

  • un droit d’meisison par personne sans considération de l’activité de la personne ?

    si c’etait échangeable ça pourrait devenir un nouvelle monnaie en fait..

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Beaucoup de temps a été perdu du fait que nos autorités se sont fondées sur la loi dite des trois secteurs de l’économie qui voudrait qu’une société moderne soit une société « postindustrielle ».

Comme nous l’avons montré dans d’autres articles, les travaux de Jean Fourastié sur l’évolution des sociétés ont été mal interprétés. Dans Le grand espoir du XXe siècle paru en 1949, un ouvrage au succès considérable, cet économiste avait mis en évidence les évolutions en termes d’emplois, et non pas de valeur ajoutée. Nos dirigeants ont trop ... Poursuivre la lecture

Main tenant une bougie éteinte.
9
Sauvegarder cet article

Les politiciens sont rarement les crayons les plus affûtés de la trousse mais tous comprennent toujours très vite qu’il ne faut jamais gâcher une bonne crise : si celle-ci permet d’accroître son pouvoir, tout sera donc fait pour ! Il en va dès lors de la faillite de FTX comme du reste et déjà les opportunistes se bousculent pour proposer de nouvelles bordées de régulations à la suite de cette débâcle.

Difficile de ne pas noter non plus l’engouement subitement renouvelé de certains États pour les cryptomonnaies de banques centrales : la... Poursuivre la lecture

Récemment, le président français Emmanuel Macron s'est emporté contre la "loi sur la réduction de l'inflation" américaine, un texte législatif qui offre des subventions aux voitures électriques et qu'il considère comme une violation des règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), qualifiant cette initiative de "non amicale".

Ce qui est troublant, c'est qu'en réponse à cette initiative protectionniste américaine, Macron veut répondre par le protectionnisme européen, puisque la France et l'Allemagne envisagent maintenant un Buy ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles