Star-Lord contre les wokes, une bataille de proportions épiques

Le héros des « Gardiens de la Galaxie », Chris Pratt qui incarne Star-Lord , affronte son ennemi le plus dangereux : la foule woke.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 2
Chris Pratt by Gage Skidmore (creative commons CC BY-SA 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Star-Lord contre les wokes, une bataille de proportions épiques

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 7 mai 2022
- A +

Le héros des Gardiens de la Galaxie, Chris Pratt, affronte son ennemi le plus dangereux : la foule woke.

L’acteur a récemment été l’objet de critiques parce qu’il est ouvertement chrétien, ce qui pour le monde d’Hollywood équivaut à être le grand méchant Thanos.

En avril, les harpies de Twitter ont saisi leur clavier pour exprimer leur frustration de voir un croyant en activité professionnelle. Les mêmes toujours en colère ont exhorté Marvel et Disney de remplacer Pratt par Patrick Wilson pour incarner Star-Lord dans les films Gardiens de la Galaxie.

Pratt a déjà été attaqué en ligne à cause de son appartenance à une Église de Los Angeles.

Le wokisme contre Chris Pratt

Mercury News a rapporté que les progressistes du New York Times, sans doute perturbés que toutes les Églises ne soient pas identiques, ont accusé le pasteur et fondateur de l’Église de Pratt, Zoe Church, d’avoir créé son église en s’inspirant de celle de Hillsong. Cette dernière a été accusée par le passé d’être homophobe en raison de ses positions sur les questions LGBT.

Selon le pasteur de Hillsong, Pratt n’a jamais été membre de cette Église.

Au-delà de cette confusion cléricale, Pratt a-t-il exprimé des opinions pouvant être considérées comme homophobes ou anti-LGBT ? Bien sûr que non. Les wokes détestent Pratt seulement parce qu’il est chrétien.

En fait, Pratt a exprimé qu’il défendait la liberté d’aimer la personne de son choix dans une réponse à l’actrice Ellen Page, qui s’identifie désormais à un homme prénommé Elliot. « Je suis un homme qui croit que chacun a le droit d’aimer qui il veut sans être jugé par ses semblalbles. »

Les wokes ne peuvent pas relier Pratt à quelque chose de vraiment offensant, mais le fait qu’il ait une opinion contraire au dogme woke et qu’il travaille toujours à Hollywood les rend fous.

Heureusement, Pratt a des alliés à Hollywood prêts à le défendre.

Chris Pratt soutenu

Le réalisateur des Gardiens de la Galaxie, James Gunn, a répondu à un tweet appellant Marvel à remplacer l’acteur : « Pourquoi ? À cause de vos croyances inventées et totalement fausses à son sujet ? En raison de ce que quelqu’un vous a dit à son sujet, mais qui n’est pas vrai ? Chris Pratt ne sera jamais remplacé dans le rôle de Star-Lord mais, s’il l’était un jour, nous serions tous derrière lui. »

C’est une bonne remarque de la part de Gunn, mais il semble être l’exception plutôt que la règle. Bien trop souvent, les acteurs et réalisateurs hollywoodiens sont silencieux ou même complices de campagnes de dénigrement contre leurs opposants idéologiques.

Mais il n’est pas difficile d’imaginer un monde où Pratt est laissé à la dérive, un homme de foi méprisé par une industrie de plus en plus hostile à la religion.

Pratt a reçu le soutien de Gunn, mais la nouvelle norme ne devrait pas être qu’un chrétien accusé d’être une mauvaise personne a besoin du soutien d’un progressiste pour être réhabilité. La réputation doit reposer sur ses propres mérites, et ceux de Pratt sont excellents.

Pour souligner ce point voici une anecdote datant de novembre 2021. Pratt a reçu des critiques après avoir écrit un message totalement anodin sur son compte Instagram exprimant son profond amour pour sa femme :

« Nous nous sommes rencontrés à l’église. Elle m’a offert une vie incroyable, une magnifique fille en bonne santé, elle machouille si fort que parfois je mets mes bouchons d’oreilles antibruit, mais c’est ça l’amour. Elle m’aide pour tout. En retour, périodiquement, j’ouvre un bocal de cornichons. C’est ça l’échange. Son cœur est pur et il m’appartient… Je t’aime chérie. »

Pour des gens normaux, ce message est celui d’un homme complètement amoureux de sa femme et exprimant la joie d’avoir trouvé son âme sœur. Sa femme l’a certainement compris ainsi.

Les wokes fanatiques ont considéré que, pour Pratt, sa femme était une propriété qu’il contrôlait et ont commencé à l’accuser de misogynie.

À chaque fois que la gauche essaie de démontrer que Pratt mérite d’être rejeté, elle échoue parce que c’est un mensonge. Pratt est juste un bon gars qui se trouve être par ailleurs un fervent chrétien.

De nouvelles accusations seront sans doute lancées contre lui à l’avenir, la gauche refusant de le laisser tranquille.

Mais si l’on en croit ses films, Pratt finit toujours par triompher du méchant.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Avatar
    jacques lemiere
    7 mai 2022 at 7 h 16 min

    « Je suis un homme qui croit que chacun a le droit d’aimer qui il veut sans le jugement de son voisin. »

    ouh la..non « vous devez aimer tout le monde »…

    ce qui est ennuyeux sinon terrifiant es que l’absurdité des wokes ne fait pas rire…ils peuvent dire n’importe quoi.. mettre en évidence l’absurdité ne sert à rien..

    le discours du woke est juste une continuelle exigence de preuve de soumission ….

    le problème est soumission à qui?????

    • Avatar
      jacques lemiere
      7 mai 2022 at 18 h 18 min

      il faut juste avoir un soupçon de courage.. l’opinion n’est pas youtube ou twitter..

  • Tout ceci frise le grotesque et n’est rien d’autre qu’une tempête dans un bocal. En faire une affaire c’est se prendre au jeu de l’adversaire. Car j’imagine qu’avant les réseaux sociaux, si Chris Pratt avait prononcé ces phrases lors d’une interview, quelques proto-wokes, encore isolés et peu stimulés, auraient réagi mollement devant leur radio, télé ou magazine. Je dis mollement parce que pas de moyen de se faire entendre facilement (techniquement) et sans filtre.
    Alors bien entendu la liberté d’expression est essentielle, mais plus elle l’est plus il faut accepter un taux de merde important.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En l’absence de publication de statistiques covid prouvant que la pandémie actuelle est encore plus forte que toutes les précédentes mais encore moins dangereuse, les politiques et leurs acolytes du monde médical continuent néanmoins de faire peur, ainsi des très nombreuses quarantaines covid liées aux cas contact qui sont carrément imposées aux entreprises dont les personnels absents provoquent des disfonctionnements quotidiens. Toutes les entreprises souffrent de ce mal et ne savent plus comment combler leurs équipes et par conséquent tourn... Poursuivre la lecture

jeux videos cadeaux
1
Sauvegarder cet article

Les gamers, faites attention. La gauche radicale va s'occuper de vous.

Un nouveau rapport d'Axios dénonce :

« Les extrémistes de droite sont de plus en plus présents dans les jeux vidéo [...]  la faible modération du contenu et la politique de l'autruche entravent l'évaluation et la lutte contre le problème. »

Axios a cité un rapport de 2019 du notoirement partisan Anti-Defamation League, ou ADL, comme preuve que les abus et l'extrémisme sont endémiques dans les jeux.

Le rapport de l'ADL affirme :

« 53 % des... Poursuivre la lecture

Par Frank Karsten.

Lors d’une manifestation à l’université américaine de Stanford durant les années 1980, des étudiants exigèrent l’abolition de la civilisation occidentale : « Hé, Hé, Ho, Ho, la civilisation occidentale doit disparaître », criaient-ils. À la fin des années 1960, la militante féministe Susan Sontag déclara même que « la race blanche est le cancer de l’histoire humaine » et que ses « idéologies et inventions » – est la seule chose au monde qui « détruit » les autres civilisations.

Le dégoût pour la civilisation o... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles