Belgique : participez au concours d’essai de Liber-thé

Plus de sécurité = moins de liberté ? Libert-thé et le Cercle des Étudiants Libéraux (CEL) organisent un concours d'essai.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Belgique : participez au concours d’essai de Liber-thé

Publié le 16 octobre 2021
- A +

Par Jérémie Bongiovanni.

Le média Liber-thé invite cette année les étudiants de toute la Belgique à participer à son concours d’essai sur la thématique de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité. Le concours est organisé en collaboration avec le Cercle des Étudiants Libéraux (CEL) de l’Université Libre de Bruxelles.

Thématique

Cette année, les participants devront traiter de la tension qui existe entre la liberté et la sécurité en se basant sur la citation de Benjamin Franklin :

« Ceux qui abandonnent une liberté essentielle pour acheter un peu de sécurité temporaire ne méritent ni liberté, ni sécurité. »

Prix

Un prix sera octroyé aux trois meilleurs essais.

1er prix : 1000 euros

2e prix : 500 euros

3e prix : 300 euros

Conditions de participation

  • Toutes les soumissions doivent être reçues avant le 24 octobre 2021. Les envois tardifs ne seront pas considérés.
  • Les participants ne doivent pas avoir plus de 30 ans au 24 octobre 2021 et doivent être immatriculés dans une Université ou un établissement d’enseignement supérieur en Belgique.
  • Le texte doit être concis, ne pas dépasser 15 000 signes et être écrit en français.
  • Les participants sont libres de traiter le sujet à leur convenance. Il n’est pas nécessaire de suivre une structure académique ni d’indiquer les références systématiquement. En revanche, le jury se réserve le droit d’éliminer une contribution en cas de suspicion de plagiat.
  • Les essais doivent être envoyés sous forme de document Microsoft Word ou de document PDF par e-mail à concours@liber-the.com. L’e-mail contiendra également le nom et le prénom, l’adresse, le numéro de téléphone et la date de naissance du participant. Pour assurer l’anonymat de l’évaluation, le nom de l’auteur ne doit pas apparaître sur l’essai.

Les essais doivent être envoyés à concours@liber-the.com avant le 24 octobre 2021 à minuit. Une fois tous les essais seront reçus, Liber-thé et le CEL examineront s’ils remplissent les critères formels (longueur, anonymat …)

Jury

Les essais seront évalués par un jury composé de personnalités belges reconnues pour leur connaissance de la philosophie libérale.

  • Sophie Everarts de Velp, chercheuse au CRIDS
  • Corentin de Salle, directeur du Centre Jean Gol, le bureau d’étude du Mouvement Réformateur
  • Hervé Hasquin, historien, ancien recteur de l’ULB, ancien sénateur, secrétaire perpétuel de l’Académie Royale de Belgique
  • Henri De Plaen, doctorant à la KU Leuven, président et cofondateur de Rugir
  • Vincent Delhomme, chercheur-associé du think-tank GenerationLibre

Remise des prix

Les prix sont distribués lors de la conférence organisée le 8 décembre 2021 au soir, sur la tension entre la sécurité et la liberté. En présence d’Olivia Venet, présidente de la Ligue des droits humains.

 

Chaque année, le média Liber-thé organise un concours d’essai pour les étudiants d’une région francophone. En 2020, celui-ci a eu lieu en Suisse romande.

 

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • Super ! Dommage, j’ai plus de trente ans, je ne suis plus étudiante et je n’ai jamais étudié en Belgique. Mais c’est un pays que j’aime beaucoup.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Bernard Landais.[1. Bernard Landais est l’auteur de Réagir au déclin ; une économie politique pour la droite française, VA éditions, 2021.] Un article de Conflits.

Le Traité de Rome de 1956 instituant le marché commun pour les six pays fondateurs (France, Allemagne, Italie, Belgique, Pays-Bas et Luxembourg) a inauguré une ère de grande prospérité pour ces pays et plus récemment pour la plupart de ceux qui ont adhéré, même tardivement. Les principes économiques sous-jacents sont la valorisation des avantages comparatifs et l’extensi... Poursuivre la lecture

Alors que l’élection présidentielle sombrait dans l’ennui de 50 nuances d’étatisme, monopolisée par des professionnels de la politique aux propositions dirigistes attendues et éculées, deux candidatures de dernière minute sont venues redonner un peu d’espoir à ceux qui croient que davantage de libertés individuelles et économiques feraient le plus grand bien à notre pays.

Le 11 janvier, c’est le philosophe Gaspard Koenig qui annonçait entrer dans la course aux parrainages. Puis, le 21 janvier, c’est l’entrepreneur Rafik Smati qui annon... Poursuivre la lecture

Lors de chaque élection présidentielle, quelques libéraux optimistes devinent dans les propos d’un candidat un impensé libéral ou des bribes de libéralisme qui témoigneraient de solides convictions cachées pour des motifs tactiques. Par ailleurs, des journalistes plus ou moins orientés ne manquent pas de qualifier de libérale une personne qu’ils veulent ainsi marquer du sceau de l’infamie.

La présente élection ne fait pas exception à la règle et c’est Valérie Pécresse, candidate de la droite, qui se retrouve en première ligne. Plutôt q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles