[Podcast] Pourquoi adorons-nous l’État tout en le détestant ? Avec Pierre Bentata

Entretien avec Pierre Bentata pour Contrepoints. Retour sur l'Esprit de Servitude au XXIème siècle.
Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Jouer le podcast

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

[Podcast] Pourquoi adorons-nous l’État tout en le détestant ? Avec Pierre Bentata

Publié le 13 octobre 2021
- A +

Episode #13

Pierre Bentata est économiste, Maître de Conférences à Aix-Marseille Université au Laboratoire Interdisciplinaire de Droit des Médias et des Mutations Sociales. Il dirige également le cabinet d’études économiques Rinzen. Essayiste, il a écrit De l’Esprit de Servitude au XXIe siècle. Avec lui nous décortiquons son dernier ouvrage dans lequel il tente de comprendre pourquoi nous attendons toujours plus de l’État tout en n’étant jamais satisfaits de son intervention. Quels sont les ressorts philosophiques qui poussent des populations entières à renoncer volontairement à leur liberté ? Avec son éloquence habituelle, Pierre Bentata nous propose une réponse particulièrement intéressante.

Si le lecteur audio contenant l’épisode ne s’affiche pas dans l’article, rechargez la page ou cliquez directement ici pour l’écouter.

Programme :

0:00 – Introduction
3:54 – La genèse de l’Esprit de Servitude au XXIe siècle
5:50 – Comment ce dernier essai s’articule-t-il avec les précédents ?
7:57 – Quelles différences entre le serf du XVIe siècle et celui que décrit Pierre Bentata aujourd’hui ?
11:53 – La complexité juridique est-elle responsable de notre servitude ?
14:08 – Le désir de protection
20:10 – Le désir de perfection
28:40 – Le désir de transcendance
33:39 – Autocritique : les libéraux n’attendent-ils pas du libéralisme ce que les anti-libéraux attendent de l’État ?
37:53 – Faut-il et peut-on changer l’esprit de servitude qui s’est emparé de nos sociétés ?
41:16 – Les biais cognitifs sont-ils incompatibles avec le libre-arbitre ?
46:27 – Peut-on sortir du tout-État sans passer par une crise, un effondrement économique ou une révolution violente ?
50:10 – La survie de notre système fondé sur la dette continuelle ne valide-t-elle pas la toute-puissance de l’État ?
54:14 – Le monde change-t-il trop vite pour des humains habitués à des sociétés similaires à celles de leurs ancêtres ?

Liens mentionnés dans l’émission : 

Pierre Bentata sur Twitter : https://twitter.com/pierrebentata

Voir les commentaires (8)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (8)
  • Merci des site & articles.

    Ainsi que de présenter le programme du podcast pour que le Lecteur/Auditeur puisse décider d’allouer sa ressource la plus rare, le temps.

    Vraiment très appréciable, merci.

  • PS: merci aux Auteurs de partager leur réflexion.

  • L’état minimaliste : la minarchie ! le reste c’est du délayage . . . .

    • Comme dit Bentata: proposition peu sexy..

    • certes , mais ça ne sera jamais l’etat minimal..

      le libéral se trouvera en fait à choisir entre les deux tyrannies
      le tyran économique ou le tyran identitaire..

      je ne suis pas musulman, zemmour est moins pire que melenchon..

      je ne suis pas riche Mélenchon est moins pire que zemmour..

      les gens qui sont sur contrepoint ne défendent que minoritairement les principes libéraux.. les articles sur contrepoint sont souvent des critiques inachevées de l’etatisme.. qui devraient commencé par j’admets l’intervention de l’état car… c’et s conforme à certains de mes souhaits .

      untel se plaindra du système de santé et voudra le reformer tel autre su système éducatif tel autre de la politique energetique..

      le scientifique laissera à la porte son libéralisme dès qu’il s’agira de financer la recherche..

      on peut aller jusque penser qu’un état libéral est inconcevable est que l’accent doit être mis sur la promotion de règles de verification d’achèvement des buts qui empêcheraient l’enclenchement de la mécanique inflationniste étatiste qui conduit à la multiplication des lois..

      pour que des marches arrières soient possibles..

      une remarque ..la pire menace écologiste est constitutionnelle.

      • « moins pire » c’est moins pire que « plus pire ».
        Pauvre langue française.

        • moins pire est pourtant mon choix ici car c’est parfaitement compréhensible et ce sont de mots que je mets dans la bouche d’autre s personnes..

          pauvre langue française en effet…mais auvres français de l’etre laissé insultés par des culs de bancelles.

  • je ne dirais pas la servitude volontaire mais la servitude inévitable par le fait de vouloir asservir les autres..

    jene peux pas m’empecher de faire le line avec un vidéo

    pour ce qui concerne la transcendance..ici on un discours ui apparait séduisant car il semble dire des vérités.. il est applaudi..

    .

    le racisme est « inacceptable inadmissible « ;. donc doit être illégal.. folie…

  • Les commentaires sont fermés.