Laissez-faire français : Voltaire et les philosophes (16)

Dans quelle mesure les philosophes des Lumières ont-ils aidé la diffusion de l’idée du laissez-faire en France ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Laissez-faire français : Voltaire et les philosophes (16)

Publié le 20 décembre 2020
- A +

Par Benoît Malbranque.

Le XVIIIe siècle français voit l’émergence de la science économique et de la première école de pensée économique, et les économistes français sont alors reconnus dans le monde comme des références. Cependant, ce siècle n’est pas resté dans l’histoire comme le siècle de l’économie, mais comme celui de la philosophie. Dans quelle mesure les philosophes des Lumières ont-ils aidé la diffusion de l’idée du laissez-faire en France ?

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Très bien, intéressant et érudit.
    Mais attention aux liaisons : « L’homme aux quarante écus », pas : « L’homme aux quarante (z)écus.
    Ca mériterait bien un nouvel enregistrement…

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Gérard-Michel Thermeau.

On le sait, Emmanuel Macron est très agacé par les accusations de dictature portées contre son gouvernement si bienveillant et éclairé. Il a sans doute raison. Loin d'être un dictateur, notre Président bien-aimé est plutôt l'héritier du despotisme éclairé.

J'avais eu la curiosité de ressortir un livre de François Bluche lu il y a longtemps, mon édition datant de 1985, intitulé justement Le Despotisme éclairé. En dépit de l'écart des siècles et des situations, je ne sais pourquoi, cela m'a évoqué nos t... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Razorback.

À quelques exceptions près, les différentes manifestations des idéologies libérales et socialistes s’inscrivent dans le prolongement de la philosophie des Lumières. Inversement, le mouvement des Lumières ne semble pas avoir produit beaucoup d’autres courants politiques, sinon les tendances républicaines et démocratiques modernes, le sécularisme, ou encore certaines doctrines productivistes comme le saint-simonisme. Libéralisme et socialisme sont donc les deux faces de la modernité politique.

Qu’est-ce que le... Poursuivre la lecture

Par Vilfredo Burgess.

La meilleure défense du libéralisme est épistémologique : elle se rapporte à la manière dont les idées sont découvertes et circulent. Une idée qu’il est nécessaire d’imposer pour qu’elle ne sombre pas dans les oubliettes de l’histoire ne peut être une bonne idée.

Si elle l'était, elle serait spontanément adoptée à moins que tous les humains soient des crétins irrationnels qui se jettent systématiquement dans les idées les plus dévastatrices, mais c’est à se demander comment ils ont pu survivre aussi longte... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles