Face au terrorisme, l’État doit assurer le régalien : police, défense, justice

Quel doit être le rôle de l’État face aux actes terroristes meurtriers ? Redécouvrez notre analyse suite à l’assassinat d’un enseignant.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Intervention de police sur les Champs Élysée - Crédit photo : Mathieu IPS - CC BY-NC-ND 2.0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Face au terrorisme, l’État doit assurer le régalien : police, défense, justice

Publié le 18 octobre 2020
- A +

Par Charles Boyer.

Le vrai rôle incontestable de l’État, la raison d’être du pouvoir et des autorités, hors pensée anarchiste, sont les fonctions régaliennes : police, défense et justice.

Face au terrorisme, un État fort dans ses fonctions régaliennes

Les fonctions régaliennes consistent à assurer la sécurité des biens et des personnes. Un État qui ne les assure pas est de facto dans une situation d’échec. Il ne s’agit pas de répression, il s’agit d’effectivement assurer ses missions fondamentales. Les pays les plus sûrs du monde ne sont pas nécessairement les plus répressifs.

Suite aux attaques suicides coordonnées en nombre jamais vues à Paris dans la nuit du vendredi 13 au samedi 14 novembre 2015, la France se trouve en position de se demander à quel point le pouvoir et les autorités du pays remplissent leur mission régalienne.

Il ne s’agit pas ici de remettre en cause le professionnalisme de nos forces de l’ordre. Il s’agit de savoir si les autorités ont bien leurs priorités dans le bon ordre.

L’État veut tout faire et oublie le régalien

Aujourd’hui, nous avons un État mesquin qui se mêle sans aucune restriction raisonnable de nos vies dans tous leurs aspects, même les plus intimes. Sa légitimité dans presque tous ces domaines est douteuse. Mais sa mission incontestable, avec quel sérieux la remplit-il ?

Au vu du bilan terrible des attaques de la nuit dernière, je pose deux questions :

Premièrement, en dehors de la Syrie et de l’Irak eux-mêmes, quels États au monde, aujourd’hui, protègent moins bien leurs habitants de la menace EI que le nôtre ?

Deuxièmement, la réponse officielle de nos autorités aux précédentes attaques de l’EI sur notre territoire est de surveiller et d’espionner tous les habitants honnêtes de ce pays.

Cette approche massive, inspirée de la NSA américaine, est-elle la plus efficace ? Étant donné la manière dont l’ennemi a pu coordonner dans notre capitale une attaque majeure, impliquant peut-être une logistique assez sommaire et un certain nombre de communications, on se demande ce qu’apporte la surveillance massive de tous les emails de chaque Français innocent.

Certainement, il existe des approches ciblées, de terrain, de vraies approches de professionnels du régalien, qui nous protégeraient mieux que le fantasme d’une population entière totalement espionnée.

Dans les jours qui viennent, un nombre immense de questions vont être posées.

Il faut bien choisir les questions : pour l’instant nous ne savons pas quand la prochaine attaque va avoir lieu. Au vu de la performance de notre État, on peut avoir des inquiétudes sur ce point.

Une question clé et urgente est de savoir maintenant si l’ingérence de l’État dans chaque aspect, même le plus privé et le plus intime de notre vie, ne le disperse pas au point de diminuer sa capacité à remplir sa vraie mission, le régalien : police, défense, justice.

Article initialement publié en juillet 2016.

Voir les commentaires (186)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (186)
  • Je sens que la liberté va en prendre un grand coup après cela, en France et en Europe.

    • tout a fait d’accord , les lois et décrets liberticides vont tomber comme les obus à Gravelotte, ne jamais oublier que la seule chose que savent faire les socialos c’est de nous amener a la guerre.

      • Quelques lois liberticides et inefficaces, oui mais une bonne recette socialiste s’accompagne toujours d’une taxe ou d’un impôts nouveau.

      • les réseaux sociaux vont être les premières victimes …… l’ état va cadenasser l’info , et il nous rester que les infos soigneusement sélectionnées ….. ça sera une dictature de la pensée …. la bonne ….. celle de la propagande gouvernementale …..

      • Et bien si c’est la seule solution pour se débarrasser de la menace islamiste et bien soit , et si la police doit etre ultra-violente et repressive et bien soit vu que la justice a été tué par Badinter la police ou des milices doivent prendre les mesures qui s’imposent fasse aux islamisés et de tous ceux qui prennent position pour ces terroristes et si pour ça il faut en venir a des mesures extrêmes et tués plus que nécessaire et bien soit , de toute façon ces gens sont prêt à mourir donc pour le coup on leurs simplifiera la tache tout en nous rendent service . les libertés ne doivent pas servir de prétexte pour entretenir tout un tas de dégénérés et pour supprimer ces menaces s’il faut supprimer toutes les libertés nous le ferons et d’ailleurs ça a commencé !!!

        • @steribox
          Bonsoir,
          Des lois liberticides et une police ultra violente ne donneront pas les résultats que vous pensez. Les lois s’appliquent à ceux qui les respectent, et la police ultra violente s’en prend surtout à ceux qui ne savent pas se défendre, qui ne le peuvent pas (par la loi) et qui ne sont pas enclins à causer de la violence.
          La France possède déjà tout l’arsenal juridique, judiciaire, policier pour mettre un frein aux attentats terroristes. Elle l’a déjà fait avec d’autres groupes. certains même mafieux.

          « et si pour ça il faut en venir à des mesures extrêmes et tuer plus que nécessaire et bien soit , »
          Vous ne vous rendez pas compte de ce que vous préconisez.
          « tuer plus que nécessaire »… C’est à dire ? Voudriez-vous que des rafles soient faites, par la police ou une milice, dans les quartiers ?

          « les libertés ne doivent pas servir de prétexte pour entretenir tout un tas de dégénérés et pour supprimer ces menaces s’il faut supprimer toutes les libertés nous le ferons et d’ailleurs ça a commencé !!! »
          Là pour le coup, vous tenez un beau discours que n’aurait pas renié Benito ni Adolf.
          Ce que vous nommez « libertés » sont en fait des privilèges et des passe-droits.

          Un enseignant a été tué et décapité vendredi pour avoir montré en classe les caricatures de Mahomet, les mêmes qu’avait publiées Charlie Hebdo, afin que ses élèves débattent dans son cours d’Education Morale et Civique. Que croyez vous qu’une police ultra violente et des lois liberticides auraient fait de bon pour ce professeur, si ce n’est lui interdire de parler de ces caricatures à ses élèves, et une visite policière musclée pour l’avoir fait.

          • Et peut-être serait-il mort en prison, comme l’a été l’homme de 85 ans qui avaient tiré à la mosquée de Bayonne, ou comme un autre homme âgé de moins de 30 ans, qui avait laissé un sandwich au jambon devant la porte d’une mosquée, condamné à de la prison où il a été tué.

      • Faudra vous mettre à l’heure !! Les socialos, c’est avec gros bide et son scooter !! C’est terminé depuis quelques temps…
        En revanche macron le trouillard, c’est guère mieux.
        Arrêtez de parler de bafouer les libertés.
        Nous sommes en guerre !! Pas contre le COVID, contre l’islamisme !!!! C’est le vrai, le seul combat qui convient de mener avec tous les moyens, toutes les déterminations, toute la sévérité, et surtout toute LA VOLONTÉ d’éradiquer tous les rats qui affaiblissent notre république.
        Ne venez pas nous gonfler les oreilles avec la notion de « liberté » qui en général est la seule réponse des faibles et des couards.

    • C’est triste, surtout qu’a chaque foi que l’on rogne sur nos libertés c’est un succès pour les terroristes. On va encore prendre des mesures coercitives qui vont permettre d’arrêter quelques idiots mais on ne stoppera surement pas les gens déterminés.

      • c’est bien pour cela que l’état a besoin des terroristes et des élinquants , ça permet de taper sur le citoyen en lui expliquant que c’est pour son bien:-)

  • Je ne voie pas l’intérêt des questions si les réponses ignorent la logique. De plus quelles questions vont filtrer ? Et atteindre le cerveau des citoyens ?

  • « Dans les jours qui viennent, un nombre immense de questions vont-être posées. »

    Je ne partage pas votre optimisme. Dans les jours qui viennent, les réponses choisies a priori qui ont montré leur inefficacité vont être répétées un nombre immense de fois. Point barre.

    • D accord avec Michel O: ça fait quand même la 4e fois cette année que l on se prend des attentats en France, il n y a eu aucune avancée concrète, à part la loi renseignement qui à part espionner les citoyens n’a pas l aire d être parfaitement efficace face au terrorisme.

      • La surveillance de masse n’est pas seulement inutile, elle est nuisible en termes de sécurité. Les services de renseignement croulent déjà sous les informations et sont incapables de les analyser. Ajouter encore à cette masse pour les noyer un peu plus n’est pas vraiment une bonne idée.
        Toutefois, stocker un maximum d’informations sur tout le monde permet de trouver assez facilement quelque chose à leur reprocher, si cela s’avérait nécessaire.

    • Évidemment! la première chose qu’aurait du faire tout gouvernement peuplé de gens un temps soit peut responsable c’est démissionner devant un échec aussi pattant mais nos politocard sont comme les moules, une fois agrippé au pouvoir ils sont quasiment impossible à déloger…

    • On va entendre toujours le même refrain : le risque zéro n’existe pas. Une façon pour ces nuls qui nous gouvernent de s’absoudre de cette situation horrible.
      Je demande comment un gouvernement si incompétent dans sa politique intérieure peut sur le plan extérieur l’être.
      Comme Aznar en son temps Hollande doit démissionner.

      • De fait, le risque zéro n’existe pas. La conséquence logique est qu’il faut que les français ordinaires, ceux qui sont en première ligne, disposent des moyens nécessaires pour se défendre : une arme. Mais les politiciens savent bien qu’un citoyen désarmé n’est plus qu’un contribuable.

    • Et je n’ai pas changé d’avis.

    • Déplacer le curseur n’est rien d’autre que l’une de ces réponses reconnues inefficaces et pourtant répétées à l’envi…

  • je suis choquée et trés triste face à cette tragédie ; tout ces gens dont la vie à basculé en quelques secondes ….; condoléances sincères aux familles ; et que va nous pondre hollande en représailles ? une marche avec les chefs d’état étrangers , comme pour le drame de charlie ?hollande ferme les frontières…..qu’est ce que ça va changer , au vu de tout les gens qui rentrent dans ce pays depuis des années ?allons nous devoir rester enfermer chez nous via l’incompétance d’un gouvernement à protéger les citoyens ?qu’est ce que ça va donner économiquement si on ne peut plus aller bosser sans craindre de se faire péter la figure par des tarés armés jusqu’au dents ?ça fait deux attentas depuis janvier ; qu’est ce qu’ils foutent la haut ?faut il qu’ils soient directement impacté eux et leur proche pour réagir enfin ? je suis ulcérée de voir ce pays s’enfoncer dans la mouise et le sang parce que la france est trés mal dirigé ;

    • Vous avez raison. Il n’y a plus d’Etat régalien en France, il n’y a plus que l’Etat-providence. Comme le dit si bien l’article, les forces armées et de police sont sacrifiées sur l’autel du « social ». On est arrivé, malheureusement, à un point où ce sera très difficile de lutter. D’autant que les socialistes seront prêt à prendre prétexte de ces attentas pour restreindre plus encore les libertés publiques. Une loi renseignement n°2 est à craindre, encore plus dangereuse et inefficace que la première…

    • Pour la fermeture des frontières c’est encore plus bête que ça : les gens qui ont tiré en janvier étaient nés et avaient grandi en France, et avaient fait un passage par la case « prison ». En France. C’est là qu’ils s’étaient radicalisés. Est-ce que c’est différent pour hier ? On peut en douter. Et avec des prisons dans l’état de celles que nous avons chez nous, avec 70000 détenus pour 50000 places, ce genre de scénario va se répéter, encore et encore. On peut interdire les paiements en liquide, on peut espionner massivement toute la population, on peut faire patrouiller la Légion en ville (il paraît qu’on est en Vigipirate « rouge » depuis quelques années, pour quel résultat ?), on peut même mettre en place des fouilles au corps systématiques, face à des gens qui se font exploser dans la rue ça sera comme péter dans un violon.
      Il n’y aurait que 2 mesures qui peuvent être réellement efficaces : un travail de renseignement sur le terrain, en amont, avec infiltration des structures (un peu tard pour ça malheureusement), et donner à chacun la possibilité de se défendre. En droit, et en actes. Ces gens aiment égorger les moutons, ils agiraient peut-être autrement si les moutons avaient la possibilité – en droit et en acte – de montrer des vrais crocs.

  • Le rôle de base d’un état est d’assurer la liberté de circulation des biens , des personnes et des idées ( laisser passer , laisser pisser !!!) à travers les trois fonctions régaliennes de police , armée et justice .
    Ces trois fonctions régaliennes ont été celles de l’état ( pas de la nation française qui n’existe pas ) français jusqu’en 1914 ( dépenses publiques à 10 %du pib à cette date ) pour en arriver à un état obèse et inefficace qui s’occupe de tout et consomme 57 % du pîb …

    Mais ce constat de déshérence de l’état providence et cette faillite annoncée n’a toujours pas permis la mise en place d’un état libéral sur base régalienne…c’est un triste constat …

  • Le rôle de l’Etat est avant tout d’assurer la cohésion nationale : sans cohésion nationale, l’Etat n’a aucun sens et sans Etat, la cohésion nationale n’est pas possible.

    Les moyens (police, justice, armée) ne sont que des outils, ni forcément nécessaires, ni forcément obligatoires. Le principal, l’indispensable est la Nation.

    Or, depuis les années 80, par pure manœuvre électorale, ce pays vit une guerre civile larvée qui pousse les Français les uns contre les autres. On a voulu « pacifier » de force un pays somme toute pacifique et on a créé des conflits de société qui n’ont fait qu’exacerber les tensions : antiracistes contre fascistes, auquel a répondu une scission identitaire contre étrangers.

    Les Français qui croyaient être Français se sont un jour réveillé racistes. Et les clivages sont légions : ainsi des familles nombreuses sont devenues subitement homophobes, des pères de familles sont devenus machos, les jeunes filles portant un foulard sur la tête se sont retrouvées terroristes, les moines bénédictins se sont retrouvés être responsable de l’origine de tous les maux de l’humanité : la religion.

    Cette fable mortifère est savamment entretenue dès l’école où l’on trie dès le plus jeune âge les bons et les mauvais français : les athées adorateurs de l’ordre civique d’un côté, les déchets de l’autre.

    L’Etat n’existe plus en France, ce qui existe est un enjeu électoral : un enjeu de carrière et de pouvoir. Comme l’on fait les Etats athées et nihilistes du XX° siècles, l’Etat Français s’enfonce lui aussi dans le chaos.

    • Je suis athée, mais je vous rejoint complètement dans votre analyse.

    • Dans chaque société il existe un certain nombre d’individus aillant une propention naturel à empiéter sur la liberté des autres. L’état n’est que l’émanation légale, la forme sociétal de cette pulsion. L’état est nuisible par essence car il concentre toutes la violence tyrannique latente en un même corps social chargé d’opprimer la société entière. pour un individus chercher à démontrer que l’état peut être une bonne chose c’est comme demander à un mouton de trouver une vertue à l’existance des loups.

      • Vous accréditez le mensonge socialiste comme quoi l’Etat ne peut être que socialiste. L’Etat est juste la personne morale qui émane de la Nation et la constitue. En d’autres termes l’Etat est et non l’Etat fait.

        Cette conception Hégélienne de l’Etat (l’Etat acteur) procède de la même logique nihiliste et athée que je dénonce, elle en est même la source. C’est cette conception matérialiste, déterministe et phénoménologique qui a conduit à considérer que l’Etat et le Gouvernement sont la même chose.

        C’est à la société civile de faire. Et cela vaut également pour les soi-disant fonctions régalienne, au premier rang desquelles vient la justice qui n’a absolument aucune raison d’être Etatique.

        • « l’Etat ne peut être que socialiste »

          C’est pourtant la vérité. Il y a une différence entre financer volontairement une agence de sécurité et financer sous la contrainte l’Etat. Un Etat ne peut pas exister sans persécuter les populations d’un territoire.

          Quant à parler d’Etat libéral, ça me fait bien rire.

          • Ben tiens, c’est connu, la police est une œuvre de persécution des citoyens, l’attentat d’hier nous l’a montré…

            Affolant, cette rhétorique excessive… Vous devriez revenir dans le réel, on voit que vous ne connaissez pas le métier de policier pour penser de la sorte.

            • Contrôles au faciès aux sorties du métro, arrestation parce que vous fumez un pétard, GAV (sisi, c’est possible) pour un excès de vitesse : dans les trois cas, il n’y a aucun crime. Et pendant ce temps, les vrais criminels peuvent opérer tranquillement.

          • Vous utilisez encore une définition socialiste : population, territoire … Il est clair que tout Etat qui ne repose que sur une vision géographique est un non-sens complet.

        • Montré moi un état qui « émane » de la société et je me rendrais à vos arguments. partout, tout le temps ce sont des gens qui prennent le pouvoir et constituent l’état. même en démocratie il y a lutte pour le pouvoir et qui dit lutte dit « besoin » de pouvoir et donc nécessairement abus de celui ci puisque le pouvoir est envisagé comme une fin, un gain et non comme une astreinte. le pouvoir c’est comme l’anneau unique de Tolkien ceux qui le désirent ne peuvent qu’être corrompus, la seule solution réside dans sa destruction.

          • L’Etat est là pour protéger les citoyens, assurer des conditions favorables à leur prospérité et garantir les intérêt de la nation à l’étranger (sécurité extérieure, géopolitique).

            Ce n’est pas parce qu’une entreprise peut être dirigée par un patron mafieux que toutes les entreprises sont sous la direction de mafieux. De même, assimiler l’Etat à ses dirigeants d’un temps est ridicule, car l’Etat, ce n’est pas seulement des gouvernants, ce sont aussi des règles juridiques, une police, une armée et une justice.

            • « L’Etat est là pour protéger les citoyens »

              En les rackettant ?

            • Pas très efficace l’état en ce moment … Sans, on ne se porterait pas plus mal :mrgreen:

              • C’est avec un tel raisonnement que vous comptez résoudre la situation?

                Parce que vouloir supprimer l’Etat au moment où la guerre civile est à votre porte ne me paraît pas être un programme si crédible que ça, à supposer que vouloir supprimer l’Etat tout court ait jamais été crédible.

                • Mais ce n’est pas avec plus d’état que cela ira mieux. Au contraire.

                • Rassurez vous même le « un tout petit peu moins d’état » n’est même pas envisageable, même pas en rêve. Au contraire c’est une état toujours plus gras et envahissant qui nous attend, vous pouvez dormir tranquille, les délire libertarien tiennent plus de la science fiction que d’autre chose…

              • comme on dit « avec des amis pareilles on a pas besoin d’ennemies »

          • Tous les Etats émanent de la société, c’est la démocratie qui en fait un élément de pouvoir. Vous bouclez sur les sophismes socialistes.

            Les USA de l’indépendance émanent de la société, ce n’est qu’au cours du temps que les USA sont devenus socialistes, en grande partie à cause du mirage démocratique.

            Vous avez entièrement raison sur le pouvoir, c’est pour cela que les pouvoirs doivent être séparé, ce qui n’est absolument pas le cas dans les démocraties où le pouvoir appartient à une seule entité, qui plus est absconde (le Peuple)

  • L’État français est fier de vous annoncer qu’aucun ours polaire n’a été blessé durant ces attaques…

  • L’état tente en permanence de masquer son inutilité et sa nuisance en jouant les mouches du coche sur toutes les scènes possibles. Et le résultat est évidemment un cercle vicieux.
    Au plus l’état joue la comédie de l’utilité partout (eg le plan vigipirate 100% poudre aux yeux), au plus les ressources sont affectées à illusionner en permanence la population … au moins il reste de ressources pour traiter la réalité.
    Et bravo pour le flicage intégral de la population et les milliards que cela coûte. On voit l’utilité de la chose.

    La seule fonction effective de la police d’état aujourd’hui est de protéger l’état lui-même et de récolter des taxes (renommées amendes).

    • Vous n’avez pas compris que le problème n’est pas tant l’Etat, qui est nécessaire, que les socialistes, qui sont nuisibles.

      Subtile différence qui n’en reste pas moins essentielle, car ce n’est pas en supprimant l’Etat (donc la police, la justice et l’armée) qu’on résoudra la crise terroriste. C’est en le réorientant.

    • Je me demande comment on peu en ce moment précis penser à la suppression de l’état ?

      Soit ! Dans les salons feutrés on pourra en discuter, ou au bord d’une terrasse de café un vendredi soir… Jusqu’au jour où l’horreur frappe à votre porte… et là?

      Persister dans l’idée qu’il est immédiatement souhaitable de démanteler les fonctions régaliennes de l’état c’est donner des armes à des ennemis qui n’attendent que ça.

      • Lorsque Berlin était bombardé sans relâche par l’armée rouge l’état allemand (et un certain nombre de citoyens allemand) était bien entendu convaincu que son existence était parfaitement indispensable au « bon fonctionnement » de l’Allemagne.
        Comme des pompier pyromane nos politiciens (présente et passé) sont entièrement responsable de la situations actuelle. Si ceux ci n’avaient pas eu à leur disposition ce « merveilleux outils à foutre la merde partout » qu’est l’état nous n’en serions pas là. maintenant que ceux qui ont allumé l’incendie viennent nous expliquer qu’ils sont les seuls à pouvoir l’éteindre à une certaine touche d’ironie comique que je sais j’apprécie à sa juste valeur.

        • Ok, il ne faut pas être dupe des manipulations des politiciens, je suis d’accord.

          Précisons juste que cet état allemand qui à tant détruis en 39-45 a aussi sauvé pas mal de chose à la fin quand Hitler à décidé de littéralement détruire la nation germanique car elle n’avait pas méritée son führer.

          Il faut alors rendre grâce aux quelques hommes d’états qui avaient par ailleurs les mains sales mais qui dans une dernière convulsion de lucidité ont délibéréments choisis de ne pas obéir à des ordres iniques.

          L’état c’est surtout ce qu’en font des individus…

          • Comme vous le dites ces hommes d’états sont redevenu des hommes tout court à ce moment là, Ils ont fait fi des ordres, des lignes, des hiérarchie, des règlements, des lois bref de toutes le fatras étatique qui nous rend esclave. Mais combien étatient ils? une poigné au sens propre du terme et dans des conditions de destruction tellement inouïes qu’on peut toucher du doigt jusqu’à quelle extrémité la notion d’état peut conduire les individus. Non Le problème, notre grand problème est donc bien l’état. Accolé « état » à « homme » et vous avez la bonne recette pour transformer des personnes inoffensive en tyran sanguinaire, hitler est un bon exemple comme la plupart des autres. Si nous voulons un jour grandir en tant qu’espèces il nous faudra remettre en question cette compulsion ancestrale à la domination si nous y parvenons la notion même d’état disparaitra d’elle même puisque c’est sa seule raison d’être.

            • Et l’Etat de droit, vous connaissez?

              Parce que le coup de « l’Etat, c’est le totalitarisme blabla » bien connu des libertariens, ça commence à devenir indigeste.

              • Et l’Etat de droit, vous connaissez?

                Vu ou en est le pays, même l’Europe, ce n’est pas folichon votre état de droite, c’est même plutôt gauche.
                A force de distribuer des droits sans les obligations en retour, le tout gratuit, voilà ou vous en êtes.

                Mais continuez donc.

              • Personnellement je ne connais que le droit et celui qui s’applique à tous quelques soit sa position. c’est à dire exactement l’opposé de la situation dans laquelle nous sommes ou le droit est a géométrie variable truffé de justice arbitraire et de dérive autoritaire qui n’a qu’un seul but faire en sorte que chaque français soit d’un manière ou d’un autre hors la loi et donc à la merci de l’état tandis que pour les politiques et leur affidés c’est open bar.

                Sinon pour vos problème gastrique je vous recommande de faire un stock de Maalox car c’est pas près de s’arrêter, les vérités sont toujours bonne à dire même si souvent difficile à entendre

  • Je ne voudrais pas jouer au prophète, mais hier, le ciel libéral s’est assombri. Je vois planer au-dessus de nos têtes la volonté de quels dirigeants politiques de profiter, de bonne foi et avec les meilleures intentions, du mirage terroriste pour déclencher un certains nombres de réformes qu’ils vont juger « nécessaire » : Europe fédérale, armée européenne, en vue d’une guerre de civilisation. On sait que la guerre a un coût, et on sait en tant que libéraux que la guerre ne profitent pas à la liberté, ni au marché, mais à la tyrannie et aux Etats. La guerre a entrainé par le passé les Etats-Unis et l’Angleterre dans le dirigisme et le collectivisme. Il ne faudrait pas que cette sordide histoire se répète.

    • Pour les politiciens en générale toute mauvaise nouvelle est du pain bénis. tant que les Français n’auront pas comprit qu’il n’y a aucunes solutions, aucun salut à trouver dans des hommes providentiels ou dans l’état chaque évènements tragique se trouvera immédiatement transformé en tyrannie supplémentaire.
      Il faut une prise de conscience générale des population : toute actions collectives non librement choisie entraine obligatoirement des conséquences néfastes pour l’ensemble de la population au profits de quelques uns.

  • ABSENCE DE LUCIDITE et de COURAGE, esprit de clientélisme exacerbé, soumission de la plupart des médias à des courants purement idéologiques, soumission répétée aux bruits de la rue entretenus par des COLLECTIFS non élus mais redoutablement organisés. Tels sont – entre autres et de manière non exhaustive – le cadre et les caractéristiques comportementales de nos gouvernants actuels et de ceux qui « façonnent » l’opinion publique.
    Où reste alors le « sens de l’Etat » dans ce magma d’incohérences imbéciles???

    Règnent alors les dénis de réalités pourtant criantes, à tous niveaux (y compris et surtout dénis prônés depuis des sphères bureaucratiques « supra » : celles de l’U.E., de l’ONU et du Conseil de l’Europe, l’OCDE s’y ajoutant, et d’autres encore. Suis-je en train de flinguer (…) inconsidérément ? A peine, suffit d’observer les dires et des comportements mimétiques partout chez ceux en qui nous devons déléguer notre confiance et confier nos vies ! Risible ou à en pleurer ?

    Nous sommes entrés dans une ère où il est de bon ton de se conformer aux diktats d’armées de juristes inconséquents, de politiciens à courtes vues, voire de dits « experts » (en flagornerie). Pas difficile de conclure que la voie (et les voix) se déversent alors vers des courants d’extrémisme des « G » et « DR ».

    Déni du rôle régalien et des tâches ingrates – sinon humiliantes – laissées à la Police, la Gendarmerie et aux Militaires. Tout ceci quand un simulacre de justice (petit « j ») défait ce que les précédents ont accompli au risque de leur propre vie ! Petit monde de lâchetés et de cinglés mentaux, couvrant implicitement les exactions commises par d’autres cinglés …dignes enfants de l’époque SS 1940-45 !!!

    Devant tout ceci vont encore s’entendre des discours creux, des dépôts de fleurs (cycliques et médiatisés), la pandémie de « réunionnite aiguë » à l’initiative de tous ces « organes supra »… avec accents portés sur les « risques à encourir » par nos populations du XXIIe siècle ?

    De qui se moque t-on dans la répétition sans fin de ces parodies de justice et de pseudo-gouvernance ? Car ceux qui se réunissent en pareilles circonstances se trouvent eux entourés de vastes cordons de « sécurité personnelle » … c-à-d celle-là qu’ils ne savent assurer au citoyen ordinaire !
    La malédiction soit sur ces pleutres, ces hypocrites. Dieu dans tout ceci doit se tenir à l’écart !

  • au fait , la jungle de calais a pris feu …;personne ne sait comment … à suivre ….

  • 10 novembre 2015
    Communiqué de presse de Bernard Cazeneuve du mardi 10 novembre 2015

    Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, confirme l’arrestation par la DGSI le 29 octobre dernier d’un individu qui projetait une action violente à l’encontre de militaires de la marine nationale de Toulon.
    Placé sous surveillance depuis un an en raison de sa radicalisation et de son soutien public aux thèses djihadistes, cet individu avait cherché à se procurer du matériel pour passer à l’acte. Présenté à la justice, il est désormais écroué.

    Cette arrestation témoigne de l’efficacité des services du ministère de l’Intérieur et de leur engagement dans la lutte antiterroriste.

    Le ministre de l’Intérieur rappelle que la DGSI a déjà procédé dans ce cadre à 370 interpellations.

    http://www.interieur.gouv.fr/Actualites/Communiques/Arrestation-par-la-DGSI-d-un-individu-qui-projetait-une-action-violente-a-l-encontre-de-militaires-de-la-marine-nationale-de-Toulon

    • Ca m’avait frappé cette grande victoire contre un dangereux terroriste qui n’avait pas réussi à se procurer une kalach malgré tous ses efforts.

      • Ce qui me frappe c’est de faire une déclaration pareille 3 jours avant la vague d’attentats la plus meurtrière sur le territoire français, démontrant à quel point les services de renseignements n’avaient pas la moindre idée de ce qui se préparer.

        • Ben quant tout le monde est occuper à lire les emails de madame michu bien au chaud derrière son ordinateur il reste pas grand monde pour traquer les VRAI terroriste.

      • pas de problème pour arrêter les pieds nickelés , pour les vrais pros c’est plus difficile.

  • Jamais je n’ai cru à l’efficacité d’une loi de surveillance massive telle que nous l’ont pondue nos responsables politiques. Si sur le papier certains moyens peuvent paraitre efficaces, je pense que nos autorités n’ont pas la capacité à exploiter ces informations massives pour une politique préventive. Trop lourd, pas assez de moyens et capacité d’analyse. Mieux vaut investir sur des moyens ciblés de surveillance.
    Par ailleurs je ne suis pas fan du port d’arme privé tel que certains le préconisent. Cependant à la vue des événements je me dis que peut-être si des personnes avaient été armées sur les lieux des divers drames, certains fous auraient pu être stoppés dans leur élan. Du moins en partie. Peut-être faut-il trouver une formule pour autoriser certains ports d’armes pour des personne en capacité (après examen?). Après tout nous sommes en guerre. Ce n’est pas moi qui le dit.
    Pour ce qui est des frontières soit fermons les mais pas pour ceux qui veulent aller au moyen orient. Qu’ils y aillent et surtout ne rentrent jamais…
    Souhaitons enfin que l’on ne découvre pas que certains terroristes faisaient l’objet d’une condamnation et auraient du se trouver en prison…
    J’espère que ces questions seront vraiment posées.

    • la loi sur la surveillance massive n’a jamais été conçu par lutter contre les terroristes. Le terrorisme, les pédonazis ne sont que des prétextes pour mettre « enfin » internet en coupe réglé et par la même occasion donner à l’état des pouvoir de contrôle sur la population que les pires tyrannie du 20 ième siècle aurait rêvé de posséder.

      • Vous exagérez. Leur loi n’est qu’un hadopi. Un gosse de 12 ans un peu geek détourne cela en 20 seconde.

        Par contre c’est cher payé pour le peu d’efficacité.

        • un geek de 12 ans ET un terroriste mais 99% de la population Française non et c’est bien le but de la manœuvre : ficher et espionner (donc contrôler) la population Française. La STASI ou Le KGB aurait eu cet outils l’URSS se porterais comme un charme (enfin ceux au pouvoir)

          • Actuellement, si vous voulez connaitre l’origine ethnique des citoyens inscrit sur liste électorales, c’est possible. Il faut écrire à la préfecture et c’est bon. C’est « old school » comme technique mais suffisant pour un régime facho.

  • C’est toute l’exception Française et l’inégalité étatique de notre pays qui ne sera pas résolu avant la suppression du service public sauf pour le régalien qui doit être libre de tout parti politique ou syndical mais au service de la Nation

  • Ok, la loi de renseignement est du flicage de la population. Pas de doutes.

    Cependant, il ne faut pas oublier une chose. L’ennemi, ou du moins une partie des ennemis sont des Français ou résides sur le territoire français.
    C’est très différent d’une menace extérieure incarnée par des forces militaires aisément identifiables par le port d’uniformes ( exception pour l’espionnage etc… ).

    De même quand j’entends que les terroristes on « engagés une guerre contre la France », certes. Mais ces terroristes sont aussi des français. Il ne s’agit pas que de politique extérieure mais aussi intérieure.

    Du point de vue de l’état syrien, l’arrivée de centaines de français sur le territoire national syrien dans l’objectif de soutenir militairement l’EI peut être légitiment perçu comme un acte de guerre. Il est du devoir de l’état français d’entrer en communication avec les services syrien pour résoudre ces problèmes.

    Pointer du doigt uniquement la syrye et engager une action militaire occultera le problème un moment, un peu comme la seconde guerre d’Irak en son temps à pu canaliser les Etats-unis.

  • Après l’émotion infinie, le respect dû aux innocentes victimes et le temps du deuil… Voici la vraie question que n’aborderont jamais les politiques en place.
    Élus par le système démocratique en vigueur …qu’ils ont confisqué et mis en coupe réglée par les tripatouillages électoraux bien huilés depuis 1969.
    Relayés par les médias, eux-mêmes biberonnés aux subventions distribuées sans vergogne par les gouvernements successifs, au motif  » que la presse participe de la démocratie et que ça n’a pas de prix ! »

    A lire et bien sûr à critiquer et relayer
    Autres sites vraiment indépendants :
    Causeur d’ Elisabeth LÉVY
    Boulevard Voltaire de Dominique JAMET

    Cliquer ou copier :

    http://www.contrepoints.org/2015/11/14/229013-letat-doit-assurer-le-regalien-police-defense-justice?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+Contrepoints2+%28Contrepoints%29

  • Encore une tragédie. Et encore une fois, on va nous dire qu’on savait, que les auteurs étaient connus des services etc, etc…
    Le pire, c’est que cela va encore servir de prétexte pour nous coller une couche supplémentaire de contrôle et de répression, comme d’habitude mal ciblée.
    Etat d’urgence, capacités d’action accru pour les services de police, tout cela sent bien mauvais mais certains en veulent toujours plus. J’en veux pour preuve la réaction d’un journaliste de ce matin sur Inter, qui demandait plus de police, plus d’armée. Il s’est bien fait remettre en place par Alain Bauer ceci dit ! Une intervention de quelques minutes à ré-écouter (vers 7h55), car ce sera probablement l’une des rares interventions intelligentes dans les semaines à venir.
    « Et la liberté mouru sous un tonnerre d’applaudissments »…

    • Le problème n’est pas plus de police et plus d’armée, ce qui me semble plutôt positif dans la mesure où l’on veut que l’État remplisse sa mission régalienne, ce qu’il est incapable de faire à l’heure actuelle. Le problème vient plus de pouvoirs et prérogatives étendus pour la police et l’armée.

    • Alain Bauer ? Le grand poto du Nabot et de Manu la Tremblotte ? A part la promo de son poulain socialo dans les cercles de pouvoir et les blablateries sur les plateaux TV, en quoi ça aide concrètement à lutter contre le terrorisme ses prises de parole ?

  • Une loi renseignement pour des prunes, des moyens gaspillés pour rien.
    On emmerde le simple citoyen, mais on laisse les criminels dehors.
    Des fouilles à la con aux frontières pour trouver des Euros peut-être passés en douce, mais pour les armes, rien…

    COP21, Euro de foot, cela promet, hélas.

  • « (…) approches ciblées (…) qui nous protégeraient mieux (…) » : bin, euh, euh, ahem, vous êtes là sur un terrain glissant, politiquement incorrect, que Commando, José le modérateur et d’autres commentateurs, si actifs sur d’autres fils de conversation, ne manqueront pas de stigmatiser.

  • Voilà qui démontre l’inefficacité de la loi renseignement; et malheureusement quand l’Etat échoue à prévenir un attentat, les citoyens restent sans défense à cause de l’interdiction de porter des armes.

  • L’état est un parasite, tout e qu’il fait nuis fatalement à la population en général. L’état est un organe de pouvoir et de domination son utilité réside dans l’assouvissement par certains de leur besoins d’exercer une contrainte sur les gens. Rien de bon ne peut sortir d’une telle organisation même la soi-disante sécurité n’est obtenu que par une oppression plus grande encore.
    Il faut ses débarrasser de l’état cet anachronisme qui vient de la préhistoire et qui est responsable de tous les maux de nos société et sert de catalyseur et d’amplificateur au pulsions violente des individus.

    • Mais oui, au cas où vous ne vous en seriez pas rendu compte, un attentat vient de coûter la vie à plus de 120 personnes… Et la seule chose qui vous vient à l’esprit est de parler de la suppression de l’Etat!

      • Peut-on transformer l’Etat actuel en Etat centré et efficace sur le régalien sans passer par sa suppression et sa reconstruction à partir de zéro ou presque ?

        • Pour qu’il y ait reconstruction à partir de zéro ou presque, il faut qu’il y ait une révolution un coup d’Etat, au pire une guerre.

          En gros, du bordel qui viendrait s’ajouter au bordel que nous vivons déjà.

          Bien sûr qu’on peut transformer un Etat existant en Etat centré, il suffit de le réorienter, en le réformant sur le long terme et en appliquant des mesures exceptionnelles sur le court terme. C’est une question de volonté.

          • Jamais aucun état nulle par n’a accepter de lui même de renoncer à certain de ses pouvoirs, il a toujours fallut le forcer et la plupart du temps violemment. Et les états démocratique ont exactement le même comportement, ils grossissent sans cesse car ceux qui nous contrôle sont comme des junky du pouvoir il leur en faut toujours plus. mais finalement c’est ce que désire la majorité des français, du moement qu’on leur sers la gamelle et qu’on leur offre une niche il sont près à lécher la main de leurs maitres.

      • On peut discuter du besoin impérieux de privatiser les rues et laisser la population assurer elle-même sa défense car pendant que les sacs à merde à la tête de l’Etat sortent avec une armée pour les défendre, les citoyens ordinaires ont le droit et le devoir de se faire abattre comme un chien dans la rue et de ne pas se plaindre.

        Au fait, ceux qui dénoncent la vente libre d’armes sont où ?

        • Ah, parce que maintenant quand on est pour le port d’arme libre, on est forcément contre l’Etat?!

          Vous pédalez dans le vide là…

          • ou plutôt c’est l’état qui est contre vous mais ou est la différence?

            • La différence : Mollande a droit à des gardes du corps avec notre argent et nous avons le droit de nous faire crever la paillasse avec notre argent bien entendu.

              Une des premières décisions prises par Lénine, avec le génocide des Cosaques, a été de faire désarmer la population russe.

              • en 1939, le gouvernement français avait fait retiré toutes les armes à feu , et le gouvernement de Vichy avait renforcé ces mesures ( peine de mort ).
                quand un gouvernement a peur du peuple ..

            • Ah parce que l’Etat fédéral, avec son second amendement, serait contre les Américains?

      • Oui c’est un attentat, pas une météorite ou un tremblement de terre. Des raisons on conduit à cette situation. Vous pouvez faire l’autruche et continuer à fait « comme avant mais en mieux » ou vous attaquer à la racine du mal. Des gens sont morts, pas des soldats, pas de pro de la guerre, par respect pur eux il nous faut clairement comprendre ce qui à conduit à cette situation intolérable sans se cacher derrière notre petit doigt.

    • Voilà qui est bien dit!

  • Si le Cala_miteux du Palais avait voulu sciemment donner une preuve supplémentaire de son incapacité, il n’aurait pas fait mieux: à trois semaines d’élections régionales annoncées comme délétères pour toute sa clique; à moins d’un mois de SA réunion de joyeux drilles au sang chaud (COP21 comme COPAINS du 21ème régiment de pillards); à moins d’un an de la lutte fratricide des étatistes de tous crins pour la « gouvernance » de la France; sous le nez dudit Cala_miteux (qui assistait benoîtement à un match de footeux), une troupe de largués de l’évolution du monde moderne vient lui balancer ses pétards en pleine face. Pas d’inquiétude, pour tout sot_cialiste, l’insécurité n’est qu’un « sentiment » et il a été « exfiltré » rapidement par les services qui veillent jalousement sur sa bonne grosse forme, lesquels n’avaient rien vu venir, en dépit d’une palanquée de fonctionnaires dédiés à cette rude tâche qu’est le terrorisme: tout un symbole de l’impuissant qui nous « gouverne »!

  • Daesh a attaqué en France car l’Etat français :
    – intervient en Moyen Orient,
    – mène des plans d’aides sociales qui cultive les immigrés, notamment musulmans, avec peu ou pas d’intégration,
    – rend amorphe la population locale à coup de lois anti-liberté (notamment le port d’arme).

    C’est sur un de ces 3 points qu’il faudrait agir, mais évidemment ce ne sera pas le cas, ce sera la violence qui sera choisi. Plus qu’à espérer ne pas être pris dans les conflits …

    • On va faire comme d’habitude : les même choses mais en plus « fort », plus d’intervention à l’étranger, plus d’aide social, plus de contrôle du citoyen lambda. C’est comme pour le communisme, si l’URSS n’a pas marché c’est parce que le communisme n’était pas assez bien appliqué…Comme disait Einstein : la folie c’est de répéter les même erreurs en pensant que les choses vont se passer différemment…

  • L’Etat se déclare en « État de guerre » mais est actionnaire d’une compagnie de pétrole qui fait du business avec ces régions du Golfe qui nous haïssent.
    Il est temps de placer les actions en face des mots.

    • « ces régions du Golfe qui nous haïssent. »

      Pas besoin d’externaliser ce rejet…
      Se manifeste une haine de la France en France par Français !

      • Je veux juste pointer l’incohérence du discours: si on est en guerre alors on ne fait pas de quartier.

        En attendant, quand je fais le plein d’essence, je suis dégouté de savoir que mon argent va dans la poche de ces affreux.

  • Hollande crevait de trouille hier soir, ce type est faible, incompétent, il a peur et il est armé.

    Les prochains mois, ça va être un immense shitstorm, un bûcher des libertés et du vivre ensemble que le DROIT et la JUSTICE, tâche régalienne s’il en est, étaient censés assurer.

    C’est une france Bushienne qui se réveille ce matin et ceux qui sont attachés à la liberté et au droits de gens vont vivre une sale période en regardant la descente aux enfers.

    • Oui, pour la première partie de votre commentaire.

      Non, pour la seconde exactement pour les même raisons que je vous rejoint en premier: Hollande n’est pas à la mesure de l’événement. Il brassera du vent avec des lois sornette qui n’accoucheront que sur un Hadopi anti terro.

      Après l’avenir n’est pas écrit….

      • Je crois que vous sous estimé les pouvoirs de nuisances de nos gouvernants, ils savent parfaitement être faibles avec les forts et forts avec les faibles. vous pouvez être sur que le français moyen va voir sa dose de « tracasserie inutile » augmenter en flèche…pour son bien évidemment…

      • romaric: « Hollande n’est pas à la mesure de l’événement. Il brassera du vent avec des lois sornette »

        Un faible qui a peur est dangereux, il mord tout le monde.

        Je parierais bien sur des frappes et des bombardements « bushien » en Syrie ou ailleurs, à court ou à long terme un interventionnisme guerrier qui n’a pas UNE SEULE fois donné des résultats positifs bien au contraire.

        Renseignez vous sur les « merveilleux » résultats en Libye (En Irak, tout le monde est au courant)

  • À quoi servira le flicage généralisé puisque selon les dires des responsables de la sécurité ( politiques, police et justice), on n’a pas les moyens de les surveiller ?

    En attendant, le président et ses acolytes vont se faire de la publicité sur le compte des victimes et malgré leur échec patent.

  • Trois mesures à prendre :

    1Autorisation du port d’arme pour la population,
    2 Création d’un Guantánamo en Corse ou ailleurs
    3 Invasion de la Syrie par une coalition occidentale pour écraser ces barbares.

    Je ne compte pas sur les socialistes pour prendre de telles décisions.

    • Nous n’avons rien à faire en Syrie ni ailleurs, et surtout pas pour aller régler les problèmes des autres contre leur gré ou non. Maintenant des innocents paient à nouveau le prix fort pour des années d’ingérence tous azimuts de la part d’un État incompétent. C’est envers les barbares qui prétendent nous gouverner que notre haine devrait se diriger.

      • Et l’atome ? Propre, net et efficace. Avec l’immense avantage de ne pas faire de distinguo entre les différents protagonistes.

    • 1) Oui, avec formation régulière et licence (pas pour les ivrognes et islamistes) => non fiché
      2) Non, inutile : QHS à vie.
      3) sans moi. Allez y si vous voulez.

  • Que faut-il attendre d’un pays qui dépense autant pour la culture que pour la justice et qui associe tout le temps le mot « justice » à « social » ? Il y a effectivement bien longtemps que l’état a renoncé à ses missions régaliennes au profit de ses missions sociales. Tout cela est bien triste. Mes sincères condoléances à tous ceux qui ont été victime de ces barbares.

    • jusqu’à nouvelle ordre il doit y avoir plus de 50000 policiers et gendarmes en France, il font quoi au juste à par chasser les excès de vitesse, mettre des prunes de stationnement et patrouiller autour de l’élysée?

  • Pourtant le gouvernement nous avait bien dit au travers de la loi anti-terrorisme qu’il était d’une importance vitale pour lutter contre le fléau du terrorisme de limiter les paiements en liquide à 1000 €…
    Puisque le gouvernement n’était pas au courant de ces attaques, faut-il en conclure que les armes utilisées par les terroristes d’hier ont coûté moins de 1000 €, ou pire, bien que je ne puisse l’imaginer, que les terroristes ont enfreint la loi en les payant en liquide plutôt qu’en carte bleue ou chèque ?

    • Au gouvernement, ils ne savent peut-être pas qu’il existe d’autres monnaies que l’euro.

    • La constance avec laquelle nos gouvernant nous prennent pour des cons est assez stupéfiante. Ils doivent appliquer le célèbre dicton : Ne jamais prendre les gens pour des cons mais ne jamais oublié qu’ils en sont (cf les inconnus)

  • C’est bien dommage de profiter de ces événements encore chauds pour remettre en cause l’Etat, trop envahissant, qui serait par conséquent coupable par négligence. Il me semble que des pays avec un Etat plus maigre (USA, UK..) ont connu leurs défaillances de sécurité avec des attentats très sanglants.
    Sinon d’accord pour recentrer les fonctions de l’Etat mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui.

    • Les UK et les USA ont peut être des états globalement moins développé mais en termes de sécurité ils sont bien au sommet. cela devrait nous servir d’exemple : un état tentaculaire ne résous aucun problème.
      Et puis qui nous à affirmer la main sur le cœur qu’il fallait augmenter les pouvoirs de l’état pour lutter contre le terrorisme, le résultat est partout à la télé. Au mieux nous sommes diriger par une bande de nulle incapable d’utiliser les moyens à leur disposition au pire augmenter l’intervention étatique conduit mécaniquement à développer le terrorisme . Si on choisi la première solution il faut mettre dehors la bande de glans qui nous gouverne et en trouver des meilleurs (bon courage). Si c’est la deuxième, il faut drastiquement réduire les pouvoirs de ces guignols afin de les empêcher de nuire. Personnelement j’ai fait mon choix

      • 1) Les USA ne sont pas un exemple de sécurité, vu le nombre de « massacres » à l’arme à feu qui y ont lieu.

        2) « Augmenter l’intervention étatique conduit mécaniquement à développer le terrorisme »: en quoi? Augmenter l’intervention étatique ne veut pas dire grand chose. Quand la police intervient, il y a une intervention étatique. Donc la police, selon vous, serait responsable du terrorisme? Je ne pense pas que vous oseriez aller jusqu’à affirmer de telles extrémités, j’ai dû mal vous comprendre…

        • Général: « en quoi? Augmenter l’intervention étatique ne veut pas dire grand chose. Quand la police intervient, il y a une intervention étatique. »

          Le budget de la police et justices sont minable (6%) aux profits de pleins d’interventions qui n’ont fait que barrer la route de l’entrepreneuriat aux populations défavorisées au profit de l’assistanat.
          Sans espoirs d’en sortir par le haut, sans considérations il n’ont plus beaucoup d’autres options que la haine.

          Hollande et avant lui Sarko, pour se refaire une petite santé dans les sondages ont bombardés des populations insurgés avec les mêmes « succès » qu’en Irak: La création de véritables pépinières à terroristes.

          C’est plus clair ?

          • Donc en gros selon vous, le terrorisme n’est même pas une affaire d’idéologie, mais simplement de pauvreté?

            Et voilà, toute la question est là: quelle est la cause réelle du djihadisme?

            Pour en revenir au traitement des effets, je parlais plus spécifiquement de l’intervention directe de l’Etat en situation d’attentat ou d’urgence. Laurent veut supprimer l’Etat, je lui montre qu’on est tout de même bien content de le trouver quand il le faut.

            En outre, le budget de la police et de la justice est maigre, et c’est un problème, mais nos services de renseignement marchent encore, et ils marchent bien. Ils sont à la pointe du combat contre le terrorisme, de nombreux attentas ont été déjoués en secret grâce à eux. Or ils relèvent aussi de l’intervention de l’Etat…

            Bref, on peut penser que l’Etat ne doit pas intervenir ou doit moins intervenir dans l’économie, mais sur la question de la sécurité, non, je ne vois pas en quoi son intervention est dangereuse. Bien au contraire, on en a besoin.

            • Pompier, pyromane etc… l’état intervient pour corriger les conséquences de ses propres conneries. En intervenant il fait de nouvelles conneries qu’il faudra corriger plus tard… c’est le train train de l’état ou comment se rendre indispensable en produisant soit même les raisons de son action, le mouvement perpétuel du « sans moi le chaos » qui est plutôt du « avec moi le chaos est certain ». Si demain plus aucune décision politique n’étaient prises je suis certain que les choses iraient nettement mieux (en belgique ça c’est très bien passé.

            • « nos services de renseignement marchent encore, et ils marchent bien »

              Les gens morts hier apprécieront.

            • Général: « Donc en gros selon vous, le terrorisme n’est même pas une affaire d’idéologie, mais simplement de pauvreté? »

              C’est plus complexe, mais dans les banlieues le chômage à 50% est évidemment pour quelque chose dans la haine qu’une partie de la jeunesse voue à la France, une jeunesse qui n’a rien d’autre à f… que d’écouter les prêches.

              Et s’il n’y a pas d’espoirs dans les banlieues, c’est parce que l’état de droit y est absent et que les lois de l’état interventionniste ont rendu l’entrepreneuriat très couteux et risqué. 65% de taxes sur une PME qui peut brûler en une nuit, la baraque à frite ou le garage de réparation d’un jeune de banlieue énergique n’a aucune chance.

              Général: « Laurent veut supprimer l’Etat, je lui montre qu’on est tout de même bien content de le trouver quand il le faut. »

              Les libéraux sont pour des états qui s’occupent des tâches régaliennes, plus de ce que vous dites et moins d’imbécilités payée avec l’argent-gratuit-des-autres.

              • Ilmryn: « c’est parce que l’état de droit y est absent »

                Absent pour la sécurité j’entends. Pour faire chier les entrepreneurs locaux et les assommer sous les contraintes et la fiscalité, là l’état est très présent.

                C’est triple peine: aucun avantages (autre que des allocs minable), pas de sécurité des biens et des personnes par contre facture maximum pour ceux qui tenteraient de s’en sortir.

        • 1) Les USA ne sont pas un exemple de sécurité, vu le nombre de « massacres » à l’arme à feu qui y ont lieu.

          N’importe quoi.

      • Qu’est ce que la taille de l’état a à voir avec le terrorisme. Le problème terroriste, en particulier celui qui nous concerne, n’est même pas idéologique (ou religieux) mais identitaire. Même s’il faut moins d’état il n’en reste pas moins qu’il n’y a pas de solution toute faite.

        • Un état maigre n’aurais pas les moyens d’aller foutre le bordel partout dans le monde et nous fabriquer des ennemies à la pelle.

  • Les forces de l’ordre sont dotées de matériels hors d’âge non entretenus, ils ne peuvent s’entraîner au tir puisque manque de munitions. Ils ont même une arme de service qui est dotée d’une innovation brevetée plagiée lors du marché public à des  » sans dents  » sans la moindre émotion des pouvoirs UMPS avec l’aire du connard RBM qui a trahi ses clients et avec la complaisante surdité de la presse .
    Voila le tableau des tâches et effets régaliens en 2015 après 21 siècles de civilisation.

  • « On est Charlie » résonne à mes oreilles, et prend un nouveau sens. Oui nous sommes Charlie, c’est à dire des lapins de garenne démunis et incapables de la moindre réaction face à cette barbarie. C’est le tir aux pigeons pour eux.
    Ça pose la question de la défense individuelle face a cette menace éclatée dont l’État ne peut pas nous protéger.
    Aux armes citoyens? C’est un point à débattre.

    • Oui nous sommes Charlie

      Non. Pour les soces, les morts de vendredi n’ont pas la même valeur que ceux du 7 janvier : aucun n’était journaliste. En revanche, c’est pain béni pour s’occuper encore plus de la vie des autres.

  • Comment ne pas observer que le Roy Faineant a lance la France sur plusieurs fronts, avec des moyens dérisoires, un langage guerrier, sans aucune anticipation et sans aucune tactique?
    Ses recuperations politiques, hâtives, brouillonnes, ont mis les Francais en premiere ligne.
    Le Roy Faineant est responsable.
    C’est tellement plus commode de bombarder des peuples lointains au nom du camp du bien que de s’occuper de redresser son pays, d’attirer l’attention sur les autres plutôt que s’adresser aux souffrances des français.
    Surtout quand l’accession au pouvoir du Roy Faineant s’est fait dans le déni de réalité, le mensonge, les magouilles. Surtout quand son logiciel préhistorique de petit fonctionnaire gris socialiste a reenchante la France. Tu parles.
    La realite, c’est que ce logiciel, applique depuis 40 ans, a produit une jeunesse désemparée, sans repères et sans avenir, gave au teton de l’état, promis a un avenir radieux de dettes, de mensonges, de boulots mal payes et de taxes pharaoniques. Et au sein de cette jeunesse, certain n’ont plus rien a perdre, préférant se comporter en bêtes immondes et s’exploser la panse. Notre demon intérieur, nous le devons en grande partie a ce logiciel.
    L’article et nombre de commentaires le soulignent, l’état est incapable aujourd’hui de s’occuper du régalien. Le choix a ete fait depuis longtemps. Du pain et des jeux.
    Ce qui nous vivons aujourd’hui est atroce.
    Demain, ce sera une autre faction de notre jeunesse qui se fera exploser a défaut d’avenir.

    Je la ressors, parce que vraiment, Tonton avait raison, « un pays qui tire sur sa jeunesse n’a aucun avenir ».
    Le Roy Faineant a appris le cynisme auprès d’un maitre, vous dis je, un monstre.

  • Tout cet évènement nous ramène effectivement à l’essentiel. Et je l’avais dit à mon élu du moment qui regrettait qu’il n’y ai plus d’homme d’état. Et je lui ai répondu : il n’a plus d’homme d’etat ou plus d’état?
    Il serait quand même temps que cet Etat comprenne et se recentre, faute de quoi il va s’écrouler faute d’efficacité.

  • « un nombre immense de questions vont-être posées. »

    Je pense que le Califat des égorgeurs doit être mort de rire.
    D’abord c’est nous occidentaux qui les avons armés, financés et continuons de le faire avec nos amis Qataris et saoudiens.
    Ensuite c’est nous européens qui leur ouvrons nos portes en grand pour inviter leurs candidats au martyre.
    Puis nous avons bien révélé les moyens d’écoute de nos services pour les aider à comploter sans aucun risque d’interception.
    Et enfin depuis deux siècles le désarmement de nos citoyens assure aux tueurs de masse une parfaite tranquillité dans l’exécution de leurs projets.

    Alors quelles sont les questions?

  • Ce type d’attentat se reproduira.
    C’est extrêmement difficile d’identifier des cellules dormantes même avec des moyens de renseignement classiques.

    Aussi, il me semble nécessaire de « penser différemment » et d’imaginer de nouvelles solutions.
    Parmi celles-ci, il y a celle du port d’arme pour des citoyens volontaires, triés sur le volet par l’armée, et détenteur d’une arme à leur domicile sous surveillance de la gendarmerie.

    C’est ce qui se passe en Suisse ou chaque citoyen apte peut détenir un fusil chez lui.

    Dans notre cas, cette possibilité doit être étudiée sachant que les citoyens qui porteraient une arme dans un lieu public seraient en contact via un smartphone avec la gendarmerie ou la police.
    Ce serait la liberté individuelle – celle du port d’arme – au service de l’Etat, quand c’est nécessaire.

    J’ai repris votre texte sur mon site « Alerte éthique » :
    http://www.alerte-ethique.fr/news/letat-doit-assurer-le-regalien-police-defense-justice/

    • Excellente idée que je défend depuis des années…en fait c’est déjà ce qui se passe officieusement dans certaines campagnes quand elles sont trop éloignées d’une ville équipée de services de police et de gendarmerie…

      Dans mon enfance, j’ai souvenir d’un incendie sur lequel les pompiers ont mis plus d’une heure à arriver…et plus d’une heure à trouver la borne incendie…heureusement qu’un gamin de 7 ans a couru partout avec ses tuyaux de jardin pour mouiller le sol le plus possible pour réduire la progression des flammes…

      Quelques années plus tard, un commerce du village voisin s’est fait attaquer…et les voleurs se sont plantés dans un virage de l’unique « rue » de ce petit lieu-dit…ils ont eu de la chance en « empruntant » le véhicule du seul « non chasseur » du patelin…mais quelques minutes plus tard – se rendant compte qu’ils avaient oublié de transférer une partie de leur butin – ils sont revenus…ce qui à été fatal à leur cavale…puisque tous les voisins « chasseurs » sont sortis armés de fusils chargés au gros sel…aucun coup n’est parti, et le travail de la gendarmerie a été grandement facilité…mais ceci était une autre époque…les années 90 sont déjà loin…

  • Le gouv. doit asap interner les fiches S, camisole chimiche ou camisole de force on s’en fout. Garantir la sécurité c’est aussi empêcher aux personnes dangereuses de passer à l’acte.

  • Le Larousse oppose, lui, « État providence » à « État gendarme » : http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/État/31318/locution?q=providence#162206

  • Si on inclut la protection des frontières dans les fonctions régaliennes, alors nous sommes d’accord.

    • Dans quel sens la protection des frontières ?
      Interdire aux citoyens de sortir ou contrôler leur déplacements ?
      Interdire aux étrangers, ou à certains seulement, d’entrer sur le territoire national ?
      Protection essentiellement douanière ?
      Protection légale ou protection Armée répressive ?
      Protection contre les invasions seulement, mais ouverture au tourisme, au commerce était la circulation des individus et des biens ?

      • Je pense que ça serait plus la liberté de circulation des capitaux, marchandises et des hommes (en simplifiant l’obtention d’un visa par exemple), tout en surveillant les gens qui rentrent. Je ne vois pas par exemple comment on peut laisser des fichiers S gambader comme ils veulent.
        On pourrait résumer ça à interdit aux terroristes, et autres meurtriers.

        • Un peu comme le formulaire ESTA quand on va aux US :
          – allez-vous commette un attentat ?
          – allez-vous porter atteinte à des lieux publics par le truchement de ceintures d’explosifs ?
          – avez-vous projeté de tuer :
          – 1 ou deux personnes
          – plus de 5
          – un nombre considérable, vil mécréant

          • Je ne connaissais pas ce formulaire qui me parait être un peu WTF.
            Je pensais plus à une interdiction de séjour, sans passer par la paperasse et tout le bordel.
            Mais après je reconnais que c’est beau de rêver 🙂

  • La note est là et elle est salée.
    Après 40 ans de lachetés de compromissions de court-termisme de pas d’amalgame,tout va nous péter à la gueule tant sur le plan économique ou le virus révèle toutes nos carences,notre imprévoyance,inconséquence…dans ce domaine que sur le plan sociétal .
    Après le vivre ensemble le vivre avec,quand on entend comment notre PR a eu du mal à ajouter l’adjectif islamiste à attentat ,on aurait dit un hoquet.Au moins lui le précise contrairement ç son prédecesseur.
    Il est vrai qu’il venait d’en délivrer 200 pour une convertie…
    Effaré d’entendre un criminologue sur Europe 1 expliquer avec la même froideur que celle de l’assassin que nous étions les « inventeurs » de la décapitation et qu’il n’avait rien inventé en oubliant juste que c’est une sentence qui existe depuis des siècles et que nos amis anglais ont décapité des rois bien avant nous .

  • Nos zélites consentantes ou pas tombent dans le piège de ce concept qui avance masqué ,une caractéristique de ce concept,à savoir se faire passer pour une religion pour bénéficier des prérogatives et des protections liées à ce statut.
    Ce n’est pas une religion,c’est un concept supra-national,politique,théologique,moral,économique,militaire…qui cherche à s’imposer.

  • « l’État doit assurer le régalien : police, défense, justice »

    La phrase est étonnante quand on sait que la Justice est « INDÉPENDANTE » (y compris de l’État) et qu’elle s’oppose systématiquement à la Police…

  • Non seulement l’état n’assure pas le régalien mais pire ne respecte pas sa signature dans un nombre de plus en plus important d’engagements claironnés sur tous les toits !!!!

  • le tout sécuritaire hein 🙂 non merci

  • On oublie juste une chose essentielle :
    Le terrorisme est toujours une affaire d’Etat.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Outre la santé, l’immigration est sans doute le sujet politique le plus polémique aux États-Unis. Les deux principaux partis se renvoient constamment la balle sans apporter de solution constructive à ce problème criant.

Car n’en déplaise à la vice-présidente, à qui incombe le problème, la frontière est très poreuse. Selon les dernières estimations, deux millions de personnes pourraient avoir traversé la frontière d’ici la fin septembre. On vient même de nuit pour tenter sa chance, et depuis le Pakistan parfois.

Et ce ne sont pas... Poursuivre la lecture

Par Olivier Maurice.

Elles ne sont plus très nombreuses, les personnes qui ont connu la guerre. La guerre, la vraie, celle de 1914-1918, celle de 1939-1945, celle de Corée, d’Indochine, du Vietnam, d’Algérie ou d’ailleurs. Celle qui dévore, brûle, détruit, ravage. Celle où des gens tuent des gens parce qu’ils en ont à la fois le droit et le devoir. Celle où la mort est partout.

Cette guerre, nous ne la voyons plus que dans les jeux-vidéo, les images d’archive et des fictions cinématographiques. Parfois aussi dans quelques images... Poursuivre la lecture

Article disponible en podcast ici.

La Russie est connue pour ses compétences en piratages informatiques. Elle les utilise actuellement en Ukraine et pourrait se lancer à l’assaut de l’Europe pour déstabiliser des pays comme la France.

Aussi, il est de notre devoir de ne pas faciliter la vie des pirates russes en optant pour trois bonnes pratiques.

 

Garder les systèmes à jour

Si un pirate russe tombe sur une faille, il n’y a plus rien à faire. Il peut corrompre l’ordinateur de sa victime en appuyant sur une se... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles