Bertrand Lemennicier : l’hommage de Pascal Salin

Pascal Salin salue la mémoire de Bertrand Lemennicier, disparu dimanche dernier.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Bertrand Lemennicier (Source collection personnelle P Garello)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Bertrand Lemennicier : l’hommage de Pascal Salin

Publié le 21 décembre 2019
- A +

Par Pascal Salin.

J’ai été très heureux de cotoyer pendant plus de cinquante ans cet être exceptionnel qu’était Bertrand Lemennicier. En effet il a été mon étudiant à Nantes au début de ma carrière d’enseignant. J’avais été surpris que l’étudiant qu’il était vienne discuter avec moi de théorie économique à la fin de chacun de mes cours. J’avais admiré sa motivation et son intelligence. Et je suis ensuite toujours resté en contact avec lui. J’éprouve donc maintenant une grande tristesse du fait de son décès.

Bertrand Lemennicier a été maître de conférences à l’Université Paris-Dauphine, où j’étais professeur, puis enseignant à Lille, avant d’être nommé à l’Université Paris-2 qui a été le lieu essentiel de sa carrière professorale. Je me souviens particulièrement, pour ma part, des nombreux et intéressants séminaires intitulés « éthique et liberté » qu’il a organisés à l’Université Paris-2 et à l’Université Paris-Dauphine. Ceci me parait caractéristique de l’importance que l’éthique et la défense de la liberté avaient pour Bertrand Lemennicier.

Un économiste compétent et rigoureux

Bertrand était un économiste extrêmement compétent et rigoureux. Ses démonstrations reposaient à juste titre sur des analyses du comportement individuel. Dans ses nombreux livres et articles il a traité un grand nombre de sujets différents et a, en particulier, analysé des thèmes très originaux mais importants, par exemple le rôle de la morale en économie, la privatisation de la justice, le comportement familial des individus, l’analyse économique du droit et de la politique, la critique des limitations de vitesse, etc.

Je suis persuadé que tous ces travaux exceptionnels seront lus pendant longtemps et contribueront à la formation intellectuelle de beaucoup de personnes.

Il a par ailleurs été membre d’associations spécialisées dans la défense de la liberté, par exemple la Société du Mont Pèlerin ou l’ALEPS, et récemment il a contribué au lancement du Journal des Libertés.

Ces derniers jours, j’ai reçu un nombre considérable de messages de personnes qu’il avait connues et toutes soulignaient non seulement ses qualités intellectuelles exceptionnelles, l’originalité de ses travaux, mais aussi sa gentillesse et l’attention qu’il portait à autrui. Son décès est une très grande tristesse pour nous tous. Mais il restera toujours proche de nous.

Voir le commentaire (1)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
elon musk
3
Sauvegarder cet article

En affichant son attachement à la liberté d’expression, Elon Musk a réveillé tous les censeurs progressistes et les régulateurs étatistes ou para-étatistes qui estiment que les médias doivent demeurer leur chasse gardée, préservée d’un grand public toujours perçu comme une menace.

Depuis le rachat chaotique de Twitter, régulateurs, politiciens et influenceurs se bousculent dans les médias pour mettre en garde contre le « dangereux libertarien » Elon Musk qui menace l’ordre moral numérique des élites progressistes.

 

Les... Poursuivre la lecture

Le Livre de L'Ecclésiaste nous dit : "Il n'y a rien de nouveau sous le soleil".

Cette citation nous rappelle que peu de choses que nous considérons comme nouvelles le sont réellement et la philosophie économique ne fait pas exception.

Si Karl Marx est considéré comme le père du communisme, ses idées n'étaient pas aussi originales que beaucoup le pensent. Son précurseur intellectuel était François-Noël Babeuf (1760-1797), un proto-socialiste de la Révolution française qui a été exécuté pour avoir participé à un coup d'État manqué... Poursuivre la lecture

Par François Facchini. 

De nombreux événements font craindre un démantèlement des démocraties libérales et une multiplication des régimes autoritaires dans le monde. Le succès des partis populistes serait une première raison de craindre un tel processus. Le Mouvement des cinq étoiles en Italie, Podemos en Espagne, les Démocrates suédois en Suède, l'élection de Donald Trump aux États-Unis seraient autant d'événements qui remettraient en cause les fondements des démocraties libérales occidentales.

L’arrivée au pouvoir de Viktor Or... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles