Postulez maintenant au « Projet Arizona »

Postulez maintenant au « Projet Arizona » et découvrez les États-Unis d’un point de vue libertarien…

Par la rédaction de Contrepoints.

Le Projet Arizona est un programme destiné aux jeunes leaders de demain qui ont un intérêt majeur pour la liberté (20-30 ans). Il est dirigé par Jacek Spendel, président de Liberty International. Le projet Arizona est une combinaison intelligente de stage, d’éducation, de réseautage et de bénévolat.

Qu’est-ce que le projet Arizona ?

Le projet Arizona est un programme d’un semestre destiné aux jeunes leaders remarquables du changement mondial de la liberté. À Phoenix, ces talents internationaux organisent des stages importants, des séminaires universitaires et ont des réseaux fructueux. Ils acquièrent une compréhension approfondie des idées de liberté et sur la manière de les mettre en œuvre à leur retour dans leurs communautés.

L’édition 2020 du projet Arizona se tiendra du 3 janvier au 23 mars 2020, soit environ 12 semaines. Vous pouvez envoyer votre candidature ici jusqu’au 15 août 2019.

(Vous êtes libre d’envoyer votre candidature après la date limite. Toutefois, elle ne sera pas examinée avant le recrutement pour la prochaine édition du Projet Arizona. Elle sera ensuite examinée normalement et vous serez informé des résultats.)

Si vous êtes à la recherche d’inspiration et d’expérience pour travailler pour la liberté, ce projet est pour vous !

Le projet Arizona repose sur 4 piliers principaux :

  1. Stages

Avec Projet Arizona, vous avez la garantie de faire un stage dans un groupe politique, un cabinet d’avocats, un média ou un musée de premier plan. Notre souci est de faire correspondre votre candidature avec votre fournisseur de stage. Ainsi, vous pouvez être assuré que votre stage profitera à votre carrière et renforcera votre position sur le marché.

Les fournisseurs de stages représentent un large éventail d’entreprises (comme par exemple Attorneys for Freedom, le Goldwater Institute ou l’Arizona Jewish Historical Society) mais ils offrent tous une formation de haute qualité et enrichissante. Les stages sont généralement à temps partiel et durent trois mois. Vous pouvez en savoir plus sur nos fournisseurs de stages ICI.

  1. Éducation

L’éducation est une partie très importante du projet Arizona. Nous voulons que les étudiants comprennent mieux l’histoire du lieu (États-Unis d’Amérique) et apprennent les mécanismes de l’économie de marché libre qui l’ont fait prospérer. Le projet éducatif proposé par le projet Arizona comporte deux éléments principaux :

– Participation hebdomadaire à trois cours d’histoire américaine et de philosophie politique offerts par le Arizona State University Center for Political Thought (ASU CPTL)

– Conçu spécifiquement pour le projet Arizona : séminaire de trois jours sur l’économie de marché et la mise en pratique de la philosophie de la liberté. Le séminaire est coparrainé par ASU CPTL, le Centre d’étude de la liberté économique et le Language of Liberty Institute.

  1. Réseautage

Pendant le projet Arizona, nous participerons à de nombreux événements, réunions et conférences, qui constituent tous une excellente occasion de nouer des contacts. Par le passé, nous avons eu la chance de rencontrer David Friedman (économiste), Lawrence Reed (Fondation pour l’éducation économique), Ron Paul (membre du Congrès), Arthur Brooks (Institut d’entreprise), Darcy Olsen (Génération Justice), Christina Sandefur (Institut Goldwater) et beaucoup plus ! Nous organisons également nos propres événements – réunions de réseautage et collecte de fonds.

  1. Bénévolat

Nous croyons que vivre dans une communauté signifie d’essayer de comprendre les problèmes locaux et de tenter de les résoudre. C’est pourquoi nous nous associons aux fournisseurs de services communautaires existants, en particulier ceux qui comprennent l’importance de la liberté. Dans le passé, nous avons coopéré avec les Americans for Prosperity AZ et Generation Opportunity. Nous prévoyons d’engager nos étudiants à faire du bénévolat quelques heures par mois pour leurs activités civiques. De notre point de vue, il est très important d’impliquer nos étudiants dans de telles activités, prouvant que la charité peut s’épanouir dans une société libre et les exposer à la culture de la compassion.

 

Nous avons également un pilier supplémentaire : Fun & Voyage !

Phoenix est une ville agréable en soi, mais vivre trois mois dans le sud-ouest américain est une occasion idéale pour explorer beaucoup plus de choses. Surtout que l’Arizona et les États environnants ont vraiment beaucoup à offrir. Afin de rendre votre séjour aussi excitant que possible, nous proposons à nos étudiants de participer à différentes activités du week-end. Parmi celles-ci :

  • Excursions d’une journée vers des merveilles naturelles telles que : Grand Canyon, Oak Creek Canyon (Sedona), Tortilla Flat, Bisbee ;
  • Randonnée dans différentes montagnes du centre de l’Arizona, ex. Superstition Mountains, Camelback, Piestewa Peak, South Mountains;
  • Cours de tir avec un entraîneur professionnel.

Nous vous proposerons des circuits complets incluant le transport et l’orientation. Ces tournées seront payées en supplément, mais leur prix sera nettement inférieur au prix standard du marché.

 

Offre spéciale : voyage post-projet à Washington DC

En 2020, nous aimerions offrir à nos étudiants quelque chose d’extraordinaire. Ce sera quelques jours de voyage à Washington DC. Grâce à l’invitation de FreedomWorks, nous allons voir les lieux célèbres de la capitale des États-Unis. Nous allons également visiter plusieurs des nombreuses institutions de marché libre situées dans la ville.

Le voyage aura lieu du 23 au 30 mars (les dates exactes étant susceptibles de changer), une fois le programme officiel terminé. Il sera totalement volontaire (nous ne considérons pas les voyages comme une condition de participation au projet Arizona) et son coût sera annoncé en fonction du nombre de participants. Ce sera un bon voyage pour conclure le projet Arizona !

  

Vous êtes intéressés ? Postulez maintenant ici.

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.