Pourquoi le cinéma hollywoodien domine-t-il le monde ? (vidéo)

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Pourquoi le cinéma hollywoodien domine-t-il le monde ? (vidéo)

Publié le 14 juillet 2019
- A +

Par Corentin de Salle.

Dans les années soixante, les films américains ne représentaient que 35 % des revenus du box-office européen. Aujourd’hui, le chiffre tourne entre 80 et 90 %. Ce n’est donc pas uniquement la taille plus importante de la population américaine ou une propension plus importante des Américains à aller au cinéma qui explique cette domination. Comment comprendre ce phénomène ? Corentin de Salle écarte ici, avec Tyler Cowen, plusieurs mythes.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Bertrand Hartemann.

La sortie de Matrix 4 Resurrections est l'occasion de revenir sur cette saga emblématique. Écrit et réalisé par les Wachowski, il reste un objet de fascination. Ce patchwork culturel tisse des liens entre l’art du kung-fu, les mangas japonais, la philosophie post-structuraliste ou encore la culture cyberpunk. Outre le fait d’être un monument de la pop culture, c’est surtout une formidable machine herméneutique invitant à des jeux de piste théoriques. Le film façonne une réflexion, plus que jamais d’actua... Poursuivre la lecture

Par Christian-Georges Schwentzel. Un article de The Conversation

Dans la figure de Liz Taylor en Cléopâtre, devenue mythique, trois légendes fusionnent : celle de l’ancienne reine d’Égypte, celle de l’actrice sulfureuse et enfin celle d’une superproduction pharaonique au coût exorbitant.

Au cours des siècles qui suivirent sa défaite et sa mort, Cléopâtre (69-30 av. J.-C.) connut un exceptionnel destin posthume à travers les arts et la littérature. Sa figure fantasmée, sans cesse réadaptée et réappropriée, a traversé les siècles... Poursuivre la lecture

Par Alexandre Massaux.

Le célèbre agent secret britannique revient dans Mourir peut attendre (No Time to Die) au début du mois d’octobre (le 6 en France). Initialement prévu pour le 8 avril 2020, le film a été reporté plusieurs fois à cause de la pandémie.

 

Daniel Craig reprendra son rôle de James Bond, alias l’agent 007, pour la dernière fois dans le film le plus long de la saga cinématographique. Cette dernière, qui a débuté en 1962 avec James Bond contre le docteur No, a traversé les époques jusqu’à nos jours.Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles