99,9% des pesticides que nous ingérons sont produits par les plantes elles-mêmes

Par Alex Berezow1.

Le mot « pesticide » est mal compris, presque autant que le mot « chimique ». Les gens ont été amenés à croire, en grande partie par l’industrie des produits biologiques et les activistes environnementaux, que les pesticides ne sont pas naturels, sont dangereux et n’appartiennent pas à l’approvisionnement alimentaire. Mais cela défie une compréhension de base de la biologie.

Un pesticide est un produit chimique, naturel ou produit par l’homme, conçu pour tuer un autre organisme.

En utilisant cette définition large, il y a probablement des centaines de milliers de pesticides dans l’environnement naturel. La guerre biologique a été inventée et perfectionnée par Mère Nature.

La nature peut se défendre elle-même

Par exemple, certaines bactéries et certains champignons produisent des antibiotiques pour tuer d’autres microbes. Nous ne nommons pas ces antibiotiques « pesticides », mais c’est exactement ce qu’ils sont. Pour une cellule bactérienne, un microbe d’une espèce différente n’est souvent rien de plus qu’un organisme nuisible avec lequel il est en compétition et qui devrait mourir. Donc, elle produit des substances chimiques avec l’intention de le tuer. C’est un pesticide.

Les plantes font la même chose. Du point de vue de la plante, de nombreux insectes ne sont rien de plus que des parasites dangereux qui mangent les feuilles et qui devraient mourir. Donc, les plantes produisent des insecticides, comme la caféine et la nicotine, pour éloigner ces végétariens odieux à six pattes. (Elles produisent également des pesticides pour éloigner les végétariens à quatre pattes, à poils).

Et devinez quoi ? Lorsque nous mangeons des plantes, nous mangeons aussi ces pesticides. Un document co-écrit en 1990 par le vénérable Bruce Ames a constaté que 99,99 % des pesticides que nous ingérons dans notre alimentation sont produits par les plantes elles-mêmes. Compte tenu de la popularité des produits biologiques et de la mythologie non scientifique qui la sous-tend, ses résultats sont plus pertinents que jamais.

Les pesticides naturels dans vos aliments

Selon l’équipe du Dr Ames2, chaque plante produit quelques douzaines de toxines, dont certaines (à une dose suffisamment élevée) seraient toxiques pour l’homme. Le chou produit au moins 49 pesticides connus. Compte tenu de l’omniprésence des pesticides naturels, le Dr Ames estime que « les Américains ingèrent environ 1,5 g de pesticides naturels par personne et par jour, soit environ 10 000 fois plus que les résidus de pesticides de synthèse ».

De plus, le Dr Ames estime que nous consommons chaque jour entre 5 000 et 10 000 pesticides naturels différents, dont beaucoup provoquent des cancers lors d’essais sur des animaux de laboratoire. Le Dr Ames rédige alors probablement le meilleur paragraphe jamais écrit dans la littérature scientifique :

Il y a des substances qui sont cancérogènes pour les rongeurs dans les aliments suivants : abricot, ananas, aneth, anis, aubergine, banane, basilic, brocoli, cacao, café, cannelle, carotte, carvi, champignons, chou, chou de Bruxelles, chou-fleur, chou frisé, chou vert, céleri, cerise, endive, estragon, fenouil, framboises, girofle, goyave, graines de sésame, groseilles, jus de pamplemousse, jus d’orange, laitue, lentilles, mangue, melon, miel, moutarde, muscade, navet, panais, pêche, persil, poire, pois, poivre noir, pomme, pomme de terre, prune, radis, raifort, raisin, romarin, thé, tisane de consoude, tomate. Il est donc probable que presque tous les fruits et légumes du supermarché contiennent des pesticides naturels de plantes qui sont cancérogènes pour les rongeurs. Les niveaux de ces substances cancérogènes chez les rongeurs dans les plantes susmentionnées sont généralement des milliers de fois plus élevés que les concentrations de pesticides de synthèse. [C’est nous qui graissons.]

Faites-vous la cuisine ? Cela produit aussi des toxines cancérogènes. Aimez-vous le café ? C’est une tasse bouillante de cancérogènes pour les rongeurs. Il faut garder à l’esprit que pour chaque pesticide de synthèse effrayant que l’homme a créé, Mère Nature a créé quelque chose de pire. Et vous le mangez probablement régulièrement.

Mais si vous tenez toujours à éliminer tous les pesticides de votre alimentation, vous pouvez faire une chose : cesser de manger.

Sur le web

  1. Le Dr Alex Berezow a rejoint l’American Council on Science and Health (conseil américain des sciences et de la santé) en tant que Senior Fellow pour les sciences biomédicales en mai 2016. Il est un auteur prolifique dont les articles ont paru dans de nombreuses publications. Il est l’auteur ou le co-auteur de trois ouvrages : The Next Plague and How Science Will Stop It (La prochaine épidémie et comment la science l’arrêtera, 2018), Little Black Book of Junk Science (Le petit livre noir de la science poubelle, 2017), et Science Left Behind (la science laissée pour compte, 2012).
  2. Bruce Ames, Margie Profet, Lois Gold. « Dietary pesticides (99,99 % all natural) » (pesticides alimentaires (99,99 % entièrement naturels). PNAS 87:7777-81. Publié en octobre 1990.