« Vers un nouveau monde » : Tocqueville en BD

Mettre Tocqueville en BD ! Voilà l’étrange défi que s’est lancé Kévin Bazot en adaptant « Quinze jours au désert », récit où Alexis de Tocqueville raconte son voyage vers la frontière américaine avec son ami Gustave de Beaumont.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

« Vers un nouveau monde » : Tocqueville en BD

Publié le 26 mars 2017
- A +

Par Jean-Baptiste Noé.

Mettre Tocqueville en BD ! Voilà l’étrange défi que s’est lancé Kévin Bazot en adaptant « Quinze jours au désert », récit où Alexis de Tocqueville raconte son voyage vers la frontière américaine avec son ami Gustave de Beaumont.

Ce n’est pas le texte le plus connu de Tocqueville, bien qu’il soit particulièrement intéressant. Avant de rentrer en France, les deux amis veulent se rendre sur le territoire indien pour entrer en contact avec la vie sauvage. Ils se rendent jusqu’à la limite du front pionnier américain, tout en s’apercevant que celui-ci ne cesse de reculer. C’était une véritable aventure que de visiter ces terres en 1831. Tocqueville nous livre là un discours à la fois ethnologique et sociologique, tant dans l’analyse de la civilisation indienne que dans celle des Américains.

La mise en BD était complexe mais le sujet s’y prête bien puisqu’il s’agit d’un livre d’aventure. Le résultat est tout à fait convaincant. Le crayonné est superbe, tant pour les personnages que pour les décors, avec une mise en couleur de belle qualité. L’esprit de l’œuvre de Tocqueville est très bien recréé, fidèle aussi bien à la pensée de l’auteur qu’à son style. Il y a de superbes planches sur les paysages et la nature américaine, fidèle là aussi à la réalité.

Le pari était difficile mais il est réussi. « Vers un nouveau monde » est un très bel ouvrage de bande dessinée, accessible aux plus jeunes comme aux passionnés de l’œuvre de Tocqueville. C’est à la fois un bel ouvrage d’aventure, un bon livre de réflexion sur l’évolution de l’histoire et le développement des civilisations et une bonne entrée en matière dans l’œuvre d’Alexis de Tocqueville. Il faut saluer un tel ouvrage, qui peut être lu par tous, qui est intelligent et bien dessiné et qui fera le plus grand bien aux enfants qui auront la chance de l’avoir entre leurs mains.

Sur le web

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
1
Sauvegarder cet article

Pour ceux qui auraient envie d’un dernier bol d’air frais avant l’open space, je recommande la lecture de quelques récits de voyage d’Alexis de Tocqueville.

Alexis de Tocqueville (1805-1859) occupe une place à part parmi les auteurs libéraux classiques. Cet honnête homme, pétri par les valeurs de l’Ancien Régime, observe avec une curiosité souvent bienveillante et parfois inquiète le monde démocratique libéral éclore – en Amérique et en Europe – et remplacer le monde d’où il vient. Contrairement aux réactionnaires, il n’y a pas chez lu... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

La chute de l’URSS fut un choc pour les anciens membres du bloc soviétique. Tous croyaient appartenir à une grande puissance indestructible, et tout s’est effondré en quelques années : la précarité, la pauvreté ont envahi le pays. D’où la nécessité pour nos deux héros de tenter le tout pour le tout.

Après la chute de l'URSS, et pendant les folles années Eltsine, Slava Segalov et son ami Dimitri Lavrine sont amenés à pratiquer des activités commerciales peu légales. Ils pillent sans vergogne les anciennes installations industrielles et ... Poursuivre la lecture

Parmi ceux qui, en France, condamnent l’islam et les musulmans, il y a les croyants et les non-croyants.

Or les croyants, d’abord, doivent se souvenir que la religion a besoin de concurrence. À peine la démonstration a-t-elle besoin d’être faite.

Dès 1684, Basnage de Beauval explique que quand une religion n’a point de concurrents à craindre, elle s’affaiblit, se corrompt.

En Angleterre, Voltaire fait cette remarque que la concurrence des religions y est extrêmement favorable à la liberté :

« S’il n’y avait en Angl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles