Aidez #HackLaPolitique à lancer sa campagne !

#HackLaPolitique lance une campagne de recrutement. Nous sommes à la recherche de personnes motivées, avec du temps disponible, pour nous permettre de publier de nouvelles vidéos.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Aidez #HackLaPolitique à lancer sa campagne !

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 17 mars 2017
- A +

Par Rafael Amselem.

Depuis septembre 2016, c’est une équipe de 8 jeunes qui s’active avec #HackLaPolitique pour porter un message nouveau. Au travers de vidéos sur YouTube, notre conviction est que le libéralisme est bien une idée révolutionnaire.

Nous osons même affirmer, à contre-courant de toutes les organisations de jeunesse étudiante, que se sont les idées libérales qui permettront à la jeunesse de s’émanciper. Notre objectif est bien de démontrer que le libéralisme est une utopie pour notre société, et non un système fait pour une certaine bourgeoisie.

Cet idéal, nous avons souhaité le défendre à travers une première vidéo sur la légalisation du cannabis. Les jeunes, premiers consommateurs de cannabis, n’ont pas à subir le conservatisme de la classe politique. En l’état des lieux, cela n’aboutit qu’à l’enfermement de celle-ci aux mains des cartels.

Nous avions aussi souhaité défendre le libre-échange face aux idées protectionnistes portées par le Front National et le Front de Gauche. Parce que les premiers impactés par de telles idées, ce sont bien les plus démunis qui auraient à souffrir d’une telle politique commerciale.

Défendre nos idées

Nous avions aussi eu le plaisir de défendre cette vision dans la presse. Que ce soit contre l’interventionnisme fou du Front National sur la question du Bitcoin, ou le procès Heetch, démontrant une nouvelle fois l’incompréhension totale de nos politiques face aux thématiques touchant à la jeunesse.

Ce sont donc des jeunes motivés, pleins de dynamisme, qui veulent que nos idées gagnent en influence en étant engagés au sein de #HackLaPolitique, notamment durant la campagne présidentielle.

Cependant, nous rencontrons quelques difficultés à pouvoir publier de nouvelles vidéos. Si désormais notre nouveau partenariat avec la Fondapol nous offre de nouveaux locaux pour nos tournages, cela fait près de deux mois que nous sommes face à un problème d’effectif. En effet, la publication de nouvelles vidéos nécessite un travail de montage. Or, il ne nous est pas possible en l’état actuel de tenir un rythme d’une à deux vidéos par semaine, au regard de notre petite équipe.

Rejoignez-nous !

C’est pourquoi #HackLaPolitique lance une campagne de recrutement. Nous sommes à la recherche de personnes motivées, avec du temps disponible, pour nous permettre de publier de nouvelles vidéos. Le travail dont nous avons besoin est celui de montage, c’est-à-dire un travail d’assemblage de séquences, avec un léger travail de coupage (voire d’animations graphiques pour ceux qui en ont la compétence).

Que vous soyez expérimentés, ou motivés à apprendre l’art du montage vidéo, n’hésitez surtout pas à nous contacter via : contact@hacklapolitique.fr et à relayer notre appel !

Nous avons la conviction réelle que les idées libérales peuvent gagner en influence durant la prochaine échéance électorale. Donnons-nous les moyens d’accomplir matériellement cette volonté !

Vive la liberté,

Rafaël Amselem

Coprésident #HackLaPolitique

Site : www.hacklapolitique.fr

Facebook : https://www.facebook.com/HackLaPolitique

Twitter : https://twitter.com/HL_Pol

YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCk79akvI5awHHdxpgjDWTOQ

 

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

J’ai eu l’occasion d’aller à l’European Liberty forum, dirigé par l’Atlas Network, qui a eu lieu la semaine dernière à Varsovie. Ce congrès a réuni de nombreux think tanks libéraux et prolibertés européens et nord-américains.

Ce forum a montré un point : le libéralisme n’est pas mort en Europe, il est bien vivant et bien actif. Malgré la guerre dans le pays voisin, la détermination des organisations défendant la liberté était bien présente.

En cela, l’European liberty forum a été une expérience rafraîchissante et très inspirante... Poursuivre la lecture

Par Samuele Murtinu. Un article de l'IREF Europe

Le « néolibéralisme », c’est-à-dire la version du capitalisme démocratique moderne qui met en scène des marchés et des échanges guidés par de puissantes institutions publiques mondiales, ne doit pas être confondu avec la vision libérale classique de la société libre formulée par Adam Smith, John Stuart Mill, Lord Acton ou F. A. Hayek. De nombreux problèmes associés au néolibéralisme sont en fait le résultat d’une intervention trop lourde de l’État, de la recherche de rentes et d’autres f... Poursuivre la lecture

Frédéric Passy est né il y a 200 ans, le 20 mai 1822. Le premier prix Nobel de la Paix est aujourd'hui quelque peu oublié. Il fut pourtant une des dernières grandes figures du libéralisme français.

Mais si nous célébrons aujourd'hui le bicentenaire de sa naissance, le 12 juin marquera aussi le 110e anniversaire de son décès. Cet homme modeste et ordonné aurait voulu ainsi concentrer les hommages posthumes qu'il ne s'y serait pas pris autrement.

Yves Guyot dans son hommage au cimetière résume d'ailleurs sa vie en une phrase :

... Poursuivre la lecture
Voir plus d'articles