Anne Hidalgo n’aime pas les « sans-dents »

dessin politique601

Madame Hidalgo peut raconter ce qu’elle veut : elle n’aime pas les « sans-dents » et s’efforce de les repousser dans les ténèbres extérieurs des ex-faubourgs parisiens, comme au bon vieux temps de la bourgeoisie triomphante d’Adolphe Tiers. Là, ils seront libres de respirer les gaz et particules épargnés à ses électeurs. On prête, faussement, à la Reine Marie-Antoinette l’anecdote célèbre : à quelqu’un qui, voulant lui expliquer la faim et la disette dans le peuple, lui dit  « Ils n’ont plus de pain à manger… » elle aurait répondu : « Mais qu’ils mangent de la brioche ! »

Il en est ainsi de cette aristocratie rose arriviste et opportuniste qui nous gouverne, convaincue d’avoir perdu ces voix, et qui ne compte plus que sur les « terranovistes » ( populations aisées des grandes villes gâtées , populations immigrées reléguées dans des banlieues criminogènes mais lointaines et qui espèrent toujours le droit de vote pour leurs frères(rapport 2012 de Terranova »).