Brexit : l’or, valeur refuge face à la chute des bourses ?

Le Brexit pourrait avoir des conséquences financières : l’or semble jouer le rôle de valeur refuge pour les britanniques.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Gold sovereign by Adam Greig

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Brexit : l’or, valeur refuge face à la chute des bourses ?

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 26 juin 2016
- A +

Par Simone Wapler.

Brexit : l'or, valeur refuge face à la chute des bourses ?
Gold sovereign by Adam Greig– (CC BY-SA 2.0)

Ils sont fous ces Britanniques !

Refuser de rester dans l’Union européenne ? Les Britanniques n’ont probablement pas lu les prévisions de calamités en série qui allaient s’abattre sur leur île.

Ils préfèrent la « fin de la civilisation » comme le dit Donald Tusk, le président du Conseil européen de l’Europe, à … à quoi au juste ?

L’Union européenne nous a été vendue comme un espace commun de libre-échange : stilton contre roquefort, un verre de bordeaux contre half a pint of ale, le tout sans tracasseries douanières et administratives. Un espace paisible d’échanges loyaux. Quelques décennies plus tard (à peine quand on y réfléchit), des centaines de milliers de bureaucrates régissent nos vies quotidiennes avec des normes tatillonnes. Le roquefort et le stilton sont réglementés, une cohorte d’individus patibulaires fouille nos valises aux gares.

Les Britanniques n’ont pas écouté les brillants économistes (payés par nos impôts, les banques et l’establishment politico-financier) qui prévoyaient un effondrement de la livre et de la croissance et brandissaient toutes sortes de statistiques effroyables.

Pourtant, les Anglais se méfiaient un peu… Le Financial Times rapportait le mercredi 22 juin que les achats d’or par les Britanniques avaient augmenté de 32% : « un comportement impulsif et paniqué de gens achetant de l’or et cela rappelle ce que nous avions vu en 2008 lors de l’effondrement financier ».

Un comportement « impulsif et paniqué » ! Hahahahaha… Pas chez les Britishs !

Les Anglais semblent ne pas trop aimer la bureaucratie distante de Bruxelles. Prudents, avant le grand soir, ils se sont tournés vers l’or qui est la seule monnaie qui échappe à la bureaucratie et aux gouvernements.

Quant à vous, cher lecteur, vous devez savoir que les bilans des grandes banques vont probablement saigner. Je vous rappelle que nous ne sommes plus en 2008 et qu’il vous appartient désormais de sauver votre banque avec vos dépôts.

Je vous conseille vivement (si vous ne l’avez pas déjà fait) d’adopter « un comportement  impulsif et paniqué » et de vous protéger avec un peu d’or des retombées du vote britannique.

Pour plus d’informations et de conseils de ce genre, c’est ici et c’est gratuit

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)
  • le milliardaire george soros a anticipé le bréxit ; peut être le sentait t’il venir ; il a vendu 37% de ses actions et a acheté de l’or et des parts de sociétés aurifères ;il y a ceux qui savent et qui peuvent se permettre de diversifier leur argent….quand aux autres…..

    • La bourse déteste le suspens et dans l’incertitude « se réfugie ». Avant, c’était aussi « les bons du trésor »: ce ne l’est plus; reste l’or et « physique » vaut mieux que « papier » (même si il n’y a plus de papier non plus!).

  • Crt article contient un mensonge : il n’y a pas «des centaines de milliers» de fonctionnaires européens, mais seulement 50 000, soit moins que le nombre de fonctionnaires de la ville de Paris !!

  • Quand la monnaie ne vaudra plus on reviendra à l’essentiel: L’or, l’argent et les lingots de matière première d’un coté (Cuivre, Plomb, Zinc).
    Le b.a.-ba des valeurs, toute celles qui étaient la avant la création du papier monnaie
    Et d’un autre coté la crypto-monnaie (Bitcoin & co)

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Après le bref passage de Liz Truss au poste de Premier ministre britannique, le Parti conservateur britannique continue de lutter, accusant un retard de 15 points de pourcentage sur l'opposition travailliste dans les sondages d'opinion. Il est intéressant de noter que Boris Johnson et Liz Truss ont lancé un défi à l'autorité du nouveau Premier ministre Rishi Sunak en rejoignant une rébellion conservatrice soutenant les parcs éoliens pour faire face à la crise énergétique.

Le journaliste britannique de GB News, Tom Harwood, a déploré la... Poursuivre la lecture

Par François-Joseph Schichan. Un article de Conflits

Qu’il s’agisse des sanctions, des livraisons d’armes ou de la rhétorique, le pays a joué un rôle central dans la mise en œuvre de l’unité occidentale face à Vladimir Poutine.

Ceci malgré un contexte interne difficile. Au début de l’année 2022, Boris Johnson est attaqué de toute part, affaibli au sein du Parti conservateur et dans le pays après des révélations sur son comportement au cours des confinements successifs. Mais par contraste avec ses atermoiements face à la pandémie... Poursuivre la lecture

En se réveillant ce matin au 10 Downing Street, BoJo a dû se demander quel cauchemar il avait fait. Coup d’œil sur Sky News, 46 démissions (59 maintenant), non c’est bien à une tentative de coup d’État qu’il a fait face. L’Histoire inscrira ce mercredi 6 juillet comme une date clef. "Il a limogé Michael Gove", ministre du Logement qui avait appelé à sa démission, a déclaré sur Sky News James Duddridge, conseiller de Boris Johnson, précisant que le Premier ministre est "d'humeur enjouée et [qu’] il se battra". Finalement, ce jeudi 7 juillet Bo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles