L’extrême pauvreté ne touche plus qu’1 humain sur 10

(CC BY-NC-ND 2.0)

La pauvreté absolue aura disparu d’ici 2030.

Par Marian L. Tupy

Anna Wolf-poverty(CC BY-NC-ND 2.0)
Anna Wolf-poverty(CC BY-NC-ND 2.0)

 

Selon la Banque Mondiale, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, « moins de 10% de la population mondiale vivra dans l’extrême pauvreté à la fin de l’année 2015 ».

La Banque Mondiale utilise « une nouvelle valeur de revenu journalier établie à 1,90$ pour définir l’extrême pauvreté, en hausse par rapport au précédent chiffre de 1,25$. Elle prévoit que la proportion de la population mondiale dans cette catégorie passera de 12,8% en 2012 à 9,6% à la fin de l’année ».

global-poverty

 

Comme les experts l’ont noté, historiquement, l’extrême pauvreté était la norme pour les gens ordinaires. Même dans les régions du monde les plus avancées économiquement, la vie était généralement misérable.

Pour vous donner un exemple, à la fin du XVIIIe siècle, 10 millions parmi les 23 millions de Français comptaient en partie sur la charité privée ou publique pour survivre et trois millions étaient même mendiants à plein temps.

Grâce à la révolution industrielle et au commerce, la croissance économique dans le monde occidental s’est accéléré jusqu’à des niveaux historiquement sans précédents. Durant les XIXe et XXe siècles, les revenus réels dans le monde occidental ont été multipliés par quinze. Aujourd’hui, le gouffre qui s’est ouvert suite au décollage économique du monde occidental est en train de se refermer.

life-expectancy

 

Sans aucune ambiguïté, l’évolution positive du reste du monde est le résultat d’une croissance économique stimulée par l’abandon de la planification centralisée et l’intégration de nombre de ces pays à l’économie mondiale. Pour vous donner un exemple, après la libéralisation économique de la Chine en 1978, les revenus réels ont été multipliés par treize.

Comme Angus Deaton, Professeur à l’Université de Princeton, le note dans son livre La Grande Echappée, « la croissance rapide des revenus moyens, particulièrement en Chine et en Inde après 1975, a beaucoup fait pour réduire l’extrême pauvreté dans le monde. En Chine surtout, mais aussi en Inde, la sortie de centaines de millions de personnes de la pauvreté traditionnelle et établie de longue date peut être qualifiée de la plus grande échappée de tous les temps ».

Traduction pour Contrepoints de « The End of extreme poverty ».