Tous gaullistes !

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Tous gaullistes !

Publié le 11 novembre 2015
- A +

Contrepoints964 - De Gaulle - René Le Honzec

L’annonce de la mort du Général nous avait tout retournés, mes anciens camarades militants gaullistes anti-gaucho et moi. On avait décide d’aller participer à ses obsèques auxquelles il avait convié les peuples de France. Mais, même réunis, les fonds de nos poches en ce jour férié ne nous avaient pas permis de remplir le réservoir de ma R8. Raté.

Nos amis politiques-candidats ont défilé ces derniers jours devant la tombe du Commandeur pour glaner quelques voix de leurs électeurs désespérés. D’Hidalgo à Philipot, tooooous gaullistes, mon Général ! Je sympathise avec ces braves élus soucieux du salut de l’humanité, car la rareté de leurs visites – surtout privées – indique chez eux, certainement, les mêmes difficultés à remplir les réservoirs de leurs voitures de fonction et donc une compréhension du terrain dont les méchantes langues les disent ignorants.

Il est vrai qu’il y a longtemps qu’ils doivent emprunter pour les remplir.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
Jean Paul Delevoye
1
Sauvegarder cet article

Par Jean Garrigues.

« Un palais de la main gauche, palais à femmes », ronchonnait le général de Gaulle en s’installant à l’Élysée en janvier 1959. Et il ajoutait : « Cette maison est trop bourgeoise, l’esprit n’y souffle pas. »

Aux yeux du militaire qu’était de Gaulle, cet hôtel particulier transformé en palais républicain ne présentait pas la solennité et l’austérité nécessaires pour incarner la grandeur de la Nation. Par ailleurs, il le trouvait trop enclavé dans le faubourg Saint-Honoré et peu fonctionnel avec ses enfilades d... Poursuivre la lecture

Quand les temps sont moroses, quand les perspectives semblent sombres, rien de tel qu’un peu de distraction sans prétention pour se changer les idées et rire un peu. En France, alors que les prix de l’énergie s’envolent et que la guerre en Ukraine nous désole, nous réalisons une fois de plus avec effroi que nous n’avons pas de pétrole et beaucoup trop d’impôts. Mais par chance, nous avons François Hollande pour nous dérider !

Ancien Président et héros improbable de virées amoureuses en scooter, il rêvait de rendosser l’habit de Capitai... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Par Jean-Philippe Feldman. Un article de l'IREF Europe.

Les supputations sont allées bon train après que François Hollande a récemment déclaré qu’« un ancien Président peut très bien être candidat à l’élection présidentielle ». Pourtant, la question essentielle n’a pas été posée : comment François Hollande peut-il encore exister en politique ?

L’exception française

Les commentateurs n’ont pas manqué de railler les ambitions présidentielles toujours vertes de l’ancien chef de l’État. On peut comprendre humainement que François Ho... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles