El Khomri au ministère du Travail ou la stratégie de la tortue

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

El Khomri au ministère du Travail ou la stratégie de la tortue

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 3 septembre 2015
- A +

Par Frédéric Mas.

Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)
Myriam El Khomri credits Parti Socialiste via Flickr ( (CC BY-NC-ND 2.0)

Le remplaçant de François Rebsamen à la tête du ministère du Travail est une remplaçante inconnue du grand public, tout comme de Manuel Valls semble-t-il, Madame Myriam El Khomri. Jusqu’à présent secrétaire d’État à la politique de la ville, cette juriste de formation s’est surtout illustrée par son militantisme au sein du Parti socialiste, depuis l’équipe de Bertrand Delanoë jusqu’à devenir l’une des porte-paroles d’Anne Hidalgo pendant sa campagne pour gagner la ville de Paris.

Sans juger des compétences et des qualités de ce ministre fraîchement nommé, notons tout de même que cette nomination laisse songeur au moins à deux titres.

Premièrement, le ministère du Travail est offert sur un plateau à une presque néophyte en économie alors que le chômage bat des records dans le pays. Alors que François Rebsamen semble se retirer sur la pointe des pieds au plus fort de la tempête, on a l’impression que Valls met le moussaillon à la barre afin d’éviter le naufrage. De là à imaginer qu’elle puisse servir de fusible en cas d’incapacité à améliorer la situation en matière d’emplois, il n’y a qu’un pas.

Deuxièmement, cette nomination nous dit beaucoup sur la manière dont le Parti socialiste sélectionne ses élites aujourd’hui : les canaux semblent s’être désormais principalement rétrécis à deux voies royales, deux groupes sociologiquement différents. Le premier est celui des anciens énarques, le second des anciens collaborateurs d’élus devenus eux-mêmes élus. Cela ne favorise pas vraiment l’originalité en termes de réflexion, de prise de risque, ou encore d’innovation. Madame la ministre appartiendrait plutôt à la seconde catégorie, ce qui laisse présager une grande continuité dans l’immobilisme de son prédécesseur.

Ainsi, en temps de crise, le Parti socialiste semble adopter la stratégie de la tortue : celle-ci, adoptée par les légionnaires romains sous l’Antiquité, consistait essentiellement à se regrouper et se retrancher derrière leurs boucliers pour surtout ne rien laisser passer du monde extérieur. Espérons que la nouvelle venue au ministère dissipe le malaise grandissant entre personnel politique et société civile…

Voir les commentaires (54)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (54)
  • Bonjour,
    Exactement tout ce que je me suis dit au sujet de cette nouvelle ministre.
    Une perle en prime : Elle a choisi d’étudier le droit public, parce que le droit privé « c’est celui des sous ». (Entretien dans Jeune Afrique en 2011 :
    http://www.jeuneafrique.com/189653/politique/myriam-el-khomri-surveiller-et-pr-venir/
    Sans oublier ses expériences terrain de déléguée de classe au collège et de baby-sitting pendant la fac ….
    Si avec tout ça le chômage ne se retourne pas une bonne fois pour toute, on pourra vraiment dire « qu’on a tout essayé » !
    Cordialement, Nathalie MP

    •  » Elle a choisi d’étudier le droit public, parce que le droit privé « c’est celui des sous » aha elle est bonne celle la. il y aurait ainsi d’un côté les gentils publicistes défenseurs de l’intérêt général et les vilains privatistes attirés par l’argent. ça promet.

    • autre extrait croustillant « elle a choisi la Sorbonne parce qu’Assas « c’était le GUD » ou peut etre n’avait t elle tout simplement pas le niveau pour intégrer Assas ? 🙂

      • C’est vrai qu’il est intéressant cet article.

        « Le discours de la droite est animé par un esprit de discorde. Cela lui évite de réfléchir aux problèmes. »

        Vous avez dit sectarisme ?

  • Ce gouvernement n’est pas à une Khomri prés…

  • Entendu sur RTL ce matin: « la boite à outils porte ses fruits »… »le chômage des jeunes stagne et c’est une bonne chose ».

    Nous sommes sauvés !

  • nommer au ministère du travail une apparatchick du PS de 37 ans qui n’a jamais bossé, mais digne représentante de la diversité du vivrensemble non stigmatisé, ça me parait s’il vous plait avoir une autre gueule que de nommer un vieux crouton d’ancien DRH (sûrement pédonazi).

    quels cons ces Allemandss quand même.

    • Nommer un DRH comme Ministre du Travail??? En France??? Sérieusement, je ne suis pas sur que ça change grand chose par rapport à une personne qui n’a jamais travaillé… C’est l’avantage de la sélection uniquement sur diplome, couplée à la politique du diplome pour tous, qui donne logiquement des hordes de bac+5 accédant à ce type de fonction mais aux qualités pour le moins discutables. De plus, le taux d’encadrement aberrant dans les entreprises françaises a permit à ce type de personnel le même luxe que les politiques: la dissolution des responsabilités. Plus on n’est de fous, moins on est responsable.
      Dans la boite où je travaille par exemple, il est toujours surprenant de constater leur hyper-activité autour de la machine à café quand tout va bien, et le soudain vent glacial qui parcourt tout l’organigramme jusqu’au siège à Paris au moindre soucis…
      Pierre se dit que Paul prendra bien la décision à sa place et que de toute façon il a des subordonnés pour ça.
      Paul se dit que Jacques prendra bien la décision à sa place et que de toute façon il a des subordonnés pour ça.
      Jacques se dit que….

      Alors non merci, pas de DRH.
      Pourquoi pas plutot un entrepreneur dynamique qui a réalisé un beau parcours grace à son inventivité et sa lucidité? Il y en a plein en France, en plus.

      • Pour quelles raisons un entrepreneur qui a réussi irait il se fourvoyer dans ce marais putride ?

      • Il parlait d’un DRH allemand, comme celui des lois éponymes qui était le DRH de VAG… Ayant fait ses preuves, il a été appelé pour réussir au plan national ce qu’il avait réussi dans une entreprise.

        Il ne s’agit pas de mettre un DRH parqu’il est DRH, mais quelqu’un d’expérimenté pour un projet précis.
        Avec Khomri ou Macron, on est dans la mode du quick et dirty.

  • Stéphane Boulots
    3 septembre 2015 at 8 h 39 min

    La cour des petits marquis.

  • Et elle commence fort avec une rhétorique digne du FN …et une faute d’orthographe !
    https://twitter.com/MyriamElKhomri/status/197789156485775360

      • Intéressant ce fil twitter de la nouvelle Ministre

        On y lit y aussi cette belle perle de l’ex-Ministre de la Ville : « s’il y a des quartiers sensibles, c’est que d’autres sont insensibles! »

        ça promet !!!

    • Elle écrit le 2 mai 2012: « Et moi je propose que ts les francais qui vt s acheter un riad au maroc pr leur retraite passe un examen d arabe a l ambassade! »
      Je serai curieux de savoir à quoi elle répondait.
      Car ce que je trouve le plus choquant dans cette saillie, c’est qu’elle positionne fort bien son auteur qui ne se rend pas même compte que les références (achat d’un riad) qu’elle utilise sont uniquement parlantes pour une minorité privilégiée à laquelle elle appartient, et qui parle de fait en marocaine plutôt qu’en française.

      • Peut-être une réponse à ceux qui veulent que les immigrés apprennent le français. Je ne retrouve pas cette « phrase » dans twitter.com, c’est plutôt de la merde…

        Qu’en pensent ceux qui veulent enseigner le français & d’autres matières aux immigrés pour le grand remplacement?

        • Il s’agit d’une manipulation typiquement socialiste: un immigré est qq un qui vient vivre de manière permante c’est normal q’il apprenne le francais tandis qu’un francais achetant une maison au maroc est juste un vacancier avec une résidence secondaire. personne n’exige que les gens achetant une résidence secondaire en France doivent apprendre le francais. Il est justement totalement normal que quelqu’un voulant devenir francais (immigré) doit apprendre à parler le francais.

      • Avec quand même deux fautes d’orthographe

      • Je ne suis pas sur que tous les milliardaires arabes qui achètent des palace en France parlent le Français mais on s’en fout tant qu’ils lâchent les dollars…

      • Mais les gens au Maroc sont bilingues …. contrairement aux français ….

      • lang a appris l’arabe tres jeune

    • ce qu’elle dit est totalement stupide. un immigré est qq un qui vient vivre de manière permante c’est normal q’il apprenne le francais tandis qu’un francais achetant une maison au maroc est juste un vacancier avec une résidence secondaire. personne n’exige que les gens achetant une résidence secondaire en France doivent apprendre le francais. Il est justement totalement normal que quelqu’un voulant devenir francais (immigré) doit apprendre à parler le francais.

  • Je ne voudrais pas avoir l’air de reprendre des gens comme Chouard à mon compte, mais je pense qu’il est vraiment temps (surtout dans des medias comme Contrepoints qui flinguent la presse docile et subventionnée) de penser autrement et, entre autres, d’abandonner cette naïveté (au moins de façade) qui donne des phrases comme :
    « Premièrement, le ministère du Travail est offert sur un plateau à une presque néophyte en économie alors que le chômage bat des records dans le pays. »
    Et de feindre de croire que la lutte contre les problèmes de notre société, ici le chômage, est réellement le but de nos gouvernants et que, zut !, cette fois encore, ça risque de rater !

    Sinon, on continue de penser et de véhiculer les mêmes notions fausses que cette fâmeuse « presse subventionnée » dont on prétend être different……

    • Autant la possibilité qu’un élu apporte vraiment du mieux semble désormais du domaine de l’illusion en France, autant elle est pourtant prouvée dans la plupart des pays comparables, voir l’exemple étonnant des sociaux-déocrates allemenands avec les mesures Hartz IV. Pour une info digne de ce nom, comment, par principe, dès lors, déclarer que cette possibilité n’existe absolument pas ? Ne serait-ce pas s’enfermer soi-même dans un certain jusqu’au boutisme ?

    • On peut toujours rêver d’un ministre qui agirait dans le bon sens : la diminution de l’empreinte de l’état sur la société…

  • Encore une personne qui n’a jamais travaillé de sa vie qui se retrouve ministre.
    On peut dire ce qu’on veut sur la france, mais « l’ascenseur social » est loin d’être en panne 😀

  • Au pays du social-clientélisme, les nominations de copinage vont toujours bon train.

  • Suis-je le seul à y voir une bonne nouvelle ?
    Pour moi, l’état a enfin reconnu que qui que ce soit au ministère du travail, ça n’avait aucune importance. Un grand pas vers la suppression longtemps espérée par les libéraux du dit ministère…

    • Avoir des ministres incompétents, ça n’arrange pas les choses. D’autant plus qu’il y a le reste du gouvernement, la bureaucratie, les lobbies… Pas de gouvernement, pendant quelques temps, comme en Belgique il y a peu, ça ne paraît pas si mal…

    • Tout à fait d’accord. Mais force est de constater que c’est une reconnaissance indirecte due au fait qu’ils ne font même plus semblant de gouverner.

      • Dans la même logique, plutôt que de faire acte de présence, les fonctionnaires peuvent aussi bien rester chez eux …

        C’est bien en décembre qu’on fait semblant d’aller voter pour des clowns ?

        • Personnellement je serais prés à les payer le double à conditon qu’ils restent chez eux et qu’il ne fassent surtout rien! L’action de ces gens est infiniment plus couteuse pour les Français que leur inaction.

    • Oui il aurait pu y mettre le stagiaire qui apportait les café et les croissant ça ne changerait rien…

  • Donc avec la belkacem, cela ne suffisait pas…..

    • une inconnue alors qu’elle était déjà au gouvernement !
      que dit son wikipédia, sans doute rédigé par ses soins, en effet, si personne ne la connait, d’où viendraient ses références professionnelles si ce n’est d’elle ?
      bac à 17 ans, étudiante de 17 à 23 ans, elle commence sa carrière politique à 23 ans. quelle expérience professionnelle ?
      je trouve significatif le fait qu’elle pense qu’une expérience de baby sitting et des vendanges pendant une semaine dans le bordelais soient une vraie expérience professionnelle.

  • Ce qui me frappe chez elle, principalement, c’est sa déclaration de patrimoine de 2014 (accessible « en ligne »). On ne peut qu’être épaté, me semble-t-il, par une telle déclaration.

    • Déjà constaté avec NVB : Ce sont des trentenaires cosmopolites qui n’épargnent pas. J’en déduis qu’ils dépensent sans compter, persuader que leur position leur assure un statut inamovible. Ils épargnent peu, ils n’investissent pas, mais ils cultivent leurs relations politiques…

  • Encore une blagounette Presidentielle ,nommer madame Elkhonery au ministère du travail ou tous les courageux étaient aux abris ,fallait oser , surtout que le modèle de la dame c’est La dame Hidalgo

  • Plus aucune grosse cylindrée du PS ne veut être ministre de Hollande, cela reviendrait à torpiller sa carrière politique pour 10 bonnes années (bon, disons 5 car la mémoire de l’électeur est assez limitée) à partir de mai 2017. Une fois dit ça, il n’y a avait plus que deux solutions :
    – Prendre un vieux ringard proche de la retraite voulant faire un dernier tour de piste.
    – Prendre un(e) inconnu(e).

    Le Ministère du travail ne servant strictement à rien sauf à commenter les chiffres mensuels du chômage, autant faire de la com’ et s’offrir une p’tite jeune style Myriam El Khomri. La seule qualité qu’on lui demande est de savoir manier la langue de bois pour expliquer des résultats médiocres (je reste poli), son CV d’apparatchick colle avec cette exigence.

    • commenter les chiffres du chômage certes mais en mentant
      dernier exemple ceux de juillet 2015
      moins – 1900 chômeurs en catégorie A
      Cocorico ou Internationale

      Chiffres du chômage des catégories ABC
      plus+ 22000 chomeurs

  • Une femme issuse de la diversité.. C’est bien trouvé, alors comme pour Najat et Taubira, dès que l’on critiquera son incompétence, on se fera traiter de nauséabonds-haineux.

  • De là à imaginer qu’elle puisse servir de fusible en cas d’incapacité à améliorer la situation en matière d’emplois, il n’y a qu’un pas.

    Un pas que je franchis sans hésiter. Je me demande ce qu’on a pu lui promettre en échange de ce sacrifice sur l’autel de l’inversion de la courbe.

  • DESS de droit public et ensuite à 23 ans elle bosse avec Bartolone…et ça doit s’occuper d’économie et d’emplois…le néant socialiste a atteint avec elle un niveau de vilenie tel qu’il va faire mugir les constellations….

  • Troisièmement il est important que les origines soient les plus exotiques possibles pour les promoteurs du multiculturalisme et du vivre ensemble

  • Tous les commentaires semblent dire qu’elle a obtenu ce poste pour des raisons de communication plutot que de competence.
    Vu son parcours, ce n’est pas impossible, mais ce n’est pas tres rassurant sur son jugement: Si par miracle le nombre de chomeurs venait a diminuer, l’annonce sera plutot faite par le président ou le premier ministre, avec Mme El Khomri en train de faire de la figuration souriante et silencieuse dans le fond.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

En France, il faut davantage d'enseignants, il faut davantage de juges, il faut davantage de policiers, il faut davantage d’informaticiens, davantage de plombiers et on pourrait allonger la liste…

Et cela pour d’excellentes raisons que nous allons rappeler, car des problèmes à résoudre sont très importants. Mais ces revendications se terminent par des demandes de moyens financiers… alors que la question n’est pas là.

Les raisons de recruter sont excellentes

Il n’y a pas assez de profs ? C’est vrai, il y a encore des classes surc... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Thomas Renault.

Le taux de syndicalisation correspond au rapport du nombre de salariés membres d'un syndicat sur le nombre total de salariés. Si l'on observe l'ensemble des pays membres de l'OCDE, la France est le deuxième pays avec le plus bas taux de syndicalisation, juste devant la Turquie, avec un taux de syndicalisation de seulement 7,8 % (voir graphique plus bas).

Taux de syndiqués et taux de chômage

En théorie, on pourrait alors se dire qu'un taux bas de syndicalisation devrait être synonyme de davantage de flexibilit... Poursuivre la lecture

Le déclin des organisations s’étale souvent sur de longues périodes, ce qui contribue à rendre sa perception difficile. Mais il arrive qu’un événement particulier le rende évident aux yeux de tous. Cet événement n’est pas nécessairement important, mais sans qu’on sache vraiment pourquoi, il cristallise tout ce qui était en germe depuis longtemps. Pour le Parti socialiste, alors au pouvoir, il semble bien que cet événement soit la gestion calamiteuse de la décision par le groupe ArcelorMittal d’arrêter les hauts fourneaux de Florange en 2012.<... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles