Napoléon Hollande : Waterloo ? Morne chômage !

Le regard de René Le Honzec.

Contrepoints591 - Waterloo - René Le Honzec

Bien qu’ayant des sentiments mitigés sur l’Ogre, je me dois de faire un hommage au Petit Tondu, en m’en prenant au Grand Tondeur de contribuables qui s’est fait son petit Waterloo du chômage, tout en espérant faire quand même un retour genre Île d’Elbe. Si c’est un peu à l’envers, on peut dire aussi qu’il n’a jamais eu d’Austerlitz, avec ses minables manœuvres de général des élections, galons conquis patiemment en partant de sa Corrèze pas natale, puis par la conquête du Parti, celle de la candidature, puis, quand même, la Présidentielle.

Et si on considère Grouchy, doit-on l’assimiler à Valls ou à Macron ? Ce qui est sûr, du côté des Grognards, il y a le compte : Joséphine se faufile déguisée en Gayet pour faucher les petits fours ; il y a déjà eu des défections de maréchaux genre Cahuzac ou Montebourg ; et si Blücher-Angela ne veut pas son exil, la coalition européenne ne le soutiendra pas non plus. Mais l’idée de 2017 pourrait être son Austerlitz, avec les milliards qu’il a commencé à distribuer à ses troupes en rêvant d’une Grande Armée ralliée à son or. Qu’il ne pourra payer. Mais les Français ont tellement pardonné à Napoléon, qui a laissé une France ruinée, qu’on ne sait jamais.