Netanyahu à Washington : une visite controversée

À l’approche des élections, le premier ministre israélien a fait une visite aux États-Unis totalement passée sous silence en France.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Netanyahu à Washington : une visite controversée

Les points de vue exprimés dans les articles d’opinion sont strictement ceux de l'auteur et ne reflètent pas forcément ceux de la rédaction.
Publié le 12 mars 2015
- A +

Par Jacques Garello.

B Netanyahu credits John boehner  (CC BY-NC 2.0)
B Netanyahu credits John boehner (CC BY-NC 2.0)

 

En dépit de sa forte déclaration sur les liens historiques d’amitié entre Israël et les États-Unis, Benyamin Netanyahu n’a pas été accueilli à bras ouverts. Il n’a pas été reçu par Barak Obama, et beaucoup de Juifs, tant à Tel-Aviv qu’à New York, craignent que cette visite, organisée par les Républicains, apparaisse comme une démarche purement électorale et engendre des réactions négatives au sein de plusieurs communautés américaines.

Ce n’est pas par hasard que le chef du parti Likoud a fait le voyage : le 17 mars prochain, des élections décisives à la Knesset se présentent plutôt mal pour lui et son parti. Va-t-il surtout chercher un soutien moral et financier (indirect) de la part de la diaspora des États-Unis ? Mais, ce faisant, ne va-t-il pas aggraver le différend diplomatique sur l’attitude à tenir face à l’Iran ? Évidemment, la visite serait un double succès si Netanyahu obtenait des États-Unis une position plus dure dans les négociations engagées avec Téhéran sur les armes nucléaires, car il est certain que dans sa majorité le peuple israélien a peur – et c’est justifié – des menaces qui pèsent sur sa sécurité. Ces négociations doivent se poursuivre jusqu’à fin mars ; n’est-il pas temps de tirer la sonnette d’alarme à la Maison Blanche ? Mais, précisément, Obama ne veut visiblement pas se voir dicter son comportement par les Républicains et refuse de recevoir le premier ministre israélien.

Objectivement, les Israéliens ne manquent pas d’arguments pour persuader les Américains qu’au Moyen Orient ce sont les Iraniens qui constituent la vraie menace pour la paix, ce sera sans doute le thème du discours devant le Congrès cet après midi. Mais la pression des Palestiniens et de leurs alliés arabes est tout aussi forte. Netanyahu prend donc un risque considérable. Mais c’est aussi son intransigeance et son courage, comme le démontre sa politique de construction et d’occupation des terres revendiquées par les Palestiniens, qui font sa popularité dans son pays. Veut-il convaincre les Américains ou les Israéliens ?

Sur le web

Voir les commentaires (10)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (10)
  • « . Mais c’est aussi son intransigeance et son courage » les constructions dans les territoires occupés ont diminués de près de 50 %. autre fait passé sous silence par nos médias: la découverte de négociations secrètes entre israel et l’autorité palestinienne en 2011 où Netanyahu aurait fait des concessions gigantesques (aucun autre premier ministre n’aurait fait autant de concessions) ce qui illustre le fait que Netanyahu est une colombe déguisé en faucon. il est fort probable que l’administration obama est responsable de la découverte de ces négociations secrètes dans le but de nuire au likoud. l’administration obama finance des groupes anti Netanyahu (le v15) ainsi que les adversaires de Netanyahu. ils font tout pour que Netanyahu ne soit pas réélu alors on peut comprendre pourquoi Netanyahu a décidé de faire ce discours au Congrès. Il l’a fait pour aider les républicains à humilier Obama et aussi pour sa campagne électorale. Moi ce qui me scandalise le plus dans cette histoire c’est qu’Obama utilise l’argent du contribuable américain pour essayer de virer Netanyahu. je n’ai rien contre le fait qu’il finance des groupes anti Netanyahu à condition d’utiliser son propre argent et non pas de l’argent public. pour moi, il s’agit de l’abus de pouvoir de la part d’Obama

    • Moi ce qui me scandalise le plus dans cette histoire c’est qu’Obama utilise l’argent du contribuable américain pour essayer de virer Netanyahu.

      F. Hollande a bien décidé tout seul d’aller jouer les p’tits soldats en Afrique et en Asie! Ça fait partie de ses prérogatives, Vième oblige!

      Vous ne voudriez pas que B. Obama se laisse bloquer par un « Congrès » d’opposants majoritaires!

  • Il recherche le soutien des faucons US pour préparer un nouveau massacre à Gaza ???

    • manifestement, vous avez des problèmes de compression: il a fait un discours sur l’iran. ce qui l’inquiète c’est l’iran et la menace nucléaire pas le hamas. les israéliens savent très bien gérés seuls les palestiniens. quels massacres ??? israel a quand même le droit de se défendre contre le hamas. tuer des terroristes n’est pas ce que j’appelle un massacre. marrant tous ces gens qui s’indignent contre israel, quand c’est l’égypte qui bombarde gaza cela ne les gênent pas du tout (d’ailleurs, les médias n’en parlent même pas).

      • Reste à m’expliquer comment les Iraniens arriveraient à bombarder Israël avec des nuke tout en épargnant les Palestiniens et leurs alliés du Hamas. Attention aux accrobaties scientifiques et militaires haha

        • vous croyez réellement que les iraniens en ont quelque chose à foutre de massacrer des palestiniens ??? ils soutiennent les palestiniens pour nuire à israel, ils seraient prêts à les sacrifier pour détruire israel. d’ailleurs qui a massacré le plus de palestiniens depuis 48 ?? ce sont les régimes arabes qui soutiennent les palestiniens pour nuire à israel mais n’hésite pas à en massacrer.

    • que vous le voulez ou non, l’armée israélienne a une éthique morale beaucoup plus développé que la très grande majorité des autres armées. dans les mêmes circonstances, les autres armées font bcp plus de dégats collatéraux qu’israel. alors arrêtez avec conneries de massacres et pourquoi pas de génocide que vous y êtes ??? car le seul génocide au moyen orient en ce moment c’est celui des chrétiens et c’est un génocide pratiqué par les arabes musulmans et non pas par les israéliens

  • Quel est l’intérêt d’un tel article? Mis à part balancer un troll sur un sujet dont absolument tous le monde, l’immense majorité silencieuse partage le même avis mais ne veut avoir d’emmerde avec la minorité de fanatiques qui impose la doxa officielle?

  • Relax Jacques! Tu t’énerves tout seul, t’as quelques choses à vendre? On dirait un dealer..tient c’est de la bonne, prends!
    L’Iran n’est pas une menace et, n’a jamais dit vouloir rayer Israel de la carte. Par contre Israel a peur de ses voisins, ça c’est sur.
    Et tout le monde sait pourquoi. Les mecs viennent manger chez toi, et toi du doit fermer ta gueule..

    • « Par contre Israel a peur de ses voisins, ça c’est sur » les voisins d’israel haissent surtout israel et rêvent de la détruire. israel a une position défensive. son but est de se défendre. si ces voisins ne l’attaquent pas, israel n’attaquera pas.
      manifestement, vous ne comprenez pas grand chose: la vraie menace c’est que si l’iran acquiert la bombe atomique, cela va relancer l’escalade nucléaire au moyen orient. l’arabie saoudite va aussi vouloir avoir la bombe atomique. sincèrement, je doute qu’avoir deux régimes dirigés par des fanatiques islamistes possédant la bombe nucléaire soient une bonne chose.

  • Les commentaires sont fermés.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Il y a trois ans et demi, le New York Times Magazine publiait "The 1619 Project".

Il y était affirmé que 1619, l'année où le premier navire négrier serait arrivé dans ce qui est aujourd'hui les États-Unis, était aussi fondamentale pour l'Amérique que l'année 1776, et que l'héritage de l'esclavage façonne toujours notre société. La créatrice du projet 1619, Nikole Hannah-Jones, a donné une interview au New York Times le 16 janvier, dans laquelle elle déclarait que "le capitalisme aux États-Unis a été largement façonné par l'esclavage".<... Poursuivre la lecture

Pratiquement aucune affirmation n'a été répétée aussi souvent dans les médias que celle selon laquelle l'inégalité entre les pauvres et les riches a augmenté massivement d'année en année - partout dans le monde et surtout aux États-Unis.

Pour mon livre In defence of Capitalism, j'ai commandé une enquête sur les perceptions du capitalisme dans 33 pays : nous avons présenté aux personnes interrogées dans les 33 pays une liste de 18 affirmations sur le capitalisme - positives et négatives. L'idée que le capitalisme conduit à une inégalité... Poursuivre la lecture

la Chine
11
Sauvegarder cet article

Si l’Histoire nous enseigne quelque chose, c’est qu’un empire ne peut tenir dans la durée que grâce à deux éléments clés : son armée et sa monnaie.

Son armée, car l’empire doit être capable de protéger son territoire et de conquérir de nouvelles terres pour s’étendre ; et sa monnaie car c’est avec elle qu’il paye ses militaires et c’est par elle qu'il entendra échanger des richesses avec ses vassaux. Dans ces deux domaines, un empire voulant durer doit mettre en place des mesures pour maintenir la stabilité à la fois militaire et écono... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles