USA : cette classe moyenne qui va si mal

Barack Obama (Crédits James O Malley, licence Creative Commons)

27 signes qui montrent ce que la classe moyenne a enduré sous 6 ans de présidence de Barack Obama.

Par Michael Snyder, depuis les États-Unis

Pendant son discours sur l’état de l’Union jeudi soir, Barack Obama va promettre [NdT: le billet est du 18 janvier] une vie meilleure pour les familles de la classe moyenne. Bien entendu, il a déjà promis cela lors de tous ses discours précédents sur l’état de l’Union, mais apparemment il croit qu’il y a encore des gens ici-bas pour prendre ses paroles pour argent comptant. Chaque mois de janvier, il vient à la tribune et nous raconte comment l’économie « se remet » et nous incite à croire que les jours heureux nous attendent au détour du chemin.

Et pourtant les choses continuent à empirer pour la classe moyenne. Les chiffres que vous allez voir ne seront pas mentionnés dans le discours d’Obama sur l’état de l’Union. Ils ne collent pas avec la « trame narrative » qu’il essaye de faire avaler au peuple américain. Mais toutes ces statistiques sont précises. Elles brossent le portrait d’une classe moyenne en voie de disparition.

Certes, le déclin de la classe moyenne américaine est un phénomène qui se déroule depuis des décennies, mais les troubles se sont sans aucun doute accélérés pendant les années Obama. Lorsqu’il s’agit d’économie, il est complètement et définitivement paumé, et les politiques qu’il a mises en place grignotent les fondements de l’économie américaine comme un cancer. Voici 27 faits qui montrent comment la classe moyenne s’en est sortie après six années de Barack Obama…

1. Les familles américaines dans les 20% du centre de cette tranche de revenus gagnent moins d’argent maintenant qu’elles n’en gagnaient le jour où Barack Obama est entré pour la première fois à la Maison Blanche.

2. Les familles américaines dans les 20% du centre de cette tranche de revenus ont un patrimoine moyen inférieur à ce qu’elles avaient lorsque Barack Obama est entré pour la première fois à la Maison Blanche.

3. Selon un article du Washington Post publié il y a quelques jours seulement, plus de 50% des enfants dans les écoles publiques américaines viennent de foyers pauvres. C’est la première fois que cela arrive depuis au moins 50 ans.

4. Selon un rapport du Census Bureau récemment publié, 65% des enfants aux États-Unis habitent dans un foyer qui reçoit de l’aide du gouvernement fédéral sous une forme ou une autre.

5. En 2008, le nombre total de faillites a excédé le nombre total de créations d’entreprises pour la première fois jamais enregistrée, et cela a continué chaque année depuis.

6. En 2008, 53% de tous les Américains se considéraient comme faisant partie de la « classe moyenne ». Mais en 2014, seuls 44% d’entre eux considèrent encore en faire partie.

7. En 2008, 25% de tous les Américains dans la tranche d’âge des 18-29 ans se considéraient comme faisant partie de la « classe défavorisée ». Mais en 2014, une proportion étonnante de 49% d’entre eux considère en faire partie.

8. Traditionnellement, l’accession à la propriété était un des indicateurs-clef de l’appartenance à la classe moyenne. Alors, qu’est-ce que la chute pendant sept années de suite du taux de propriétaires peut nous enseigner sur les années Obama ?

9. Selon une enquête conduite l’année dernière, 52% des Américains ne pourraient plus financer la maison dans laquelle ils vivent actuellement.

10. Après avoir intégré l’inflation, le revenu médian des foyers aux États-Unis est 8% plus bas qu’il n’était lorsque la dernière récession a débuté en 2007.

11. Selon un sondage récent, 62% des Américains vivent actuellement mois après mois [NdT: sans mettre le moindre centime de côté.]

12. En ce moment, un adulte sur trois aux États-Unis a une dette impayée « en cours de recouvrement ».

13. Quand Barack Obama a mis le pied dans le Bureau Ovale, 60,6% des Américains en âge de travailler avaient un emploi. Aujourd’hui, ce nombre est réduit à seulement 59,2%…

Employment-Population-Ratio-2015

14. Pendant que Barack Obama était à la Maison Blanche, la durée moyenne de chômage entre deux emplois aux États-Unis est passée de 19,8 semaines à 32,8 semaines.

15. C’est difficile à croire, mais une proportion stupéfiante de 53% des employés américains gagne moins de 30.000 $ annuels.

16. À la fin de la première année de fonction de Barack Obama, le déficit commercial annuel avec la Chine se montait à 226 milliards de dollars. L’année dernière, il était à plus de 314 milliards de dollars.

17. Quand Barack Obama a été élu pour la première fois, le taux d’endettement des États-Unis était en-dessous de 70% du PIB. Aujourd’hui, il est au-dessus de 101%.

18. La dette fédérale américaine est sur une trajectoire qui la fera approximativement doubler sur les huit ans de l’administration Obama. Autrement dit, sous l’égide de Barack Obama le gouvernement américain aura accumulé autant de dettes que tous les autres présidents américains de l’histoire réunis.

19. Selon le New York Times, le patrimoine de la « famille américaine typique » est maintenant inférieur de 36% comparé à ce qu’il valait dans la décennie précédente.

20. Le taux de pauvreté aux États-Unis s’est situé à 15% ou plus pendant 3 années consécutives. C’est la première fois que cela arrive depuis 1965.

21. De 2009 à 2013, le gouvernement des États-Unis a dépensé la somme colossale de 3,7 mille milliards de dollars sur des programmes de prestations sociales.

22. Pendant que Barack Obama était à la Maison Blanche, le nombre d’Américains vivant de chèques alimentaires est passé de 32 millions à 46 millions.

23. Il y a dix ans, le nombre de femmes aux États-Unis employées à temps plein dépassait celui des femmes vivant de chèques alimentaires dans une proportion de 2 pour 1. Mais aujourd’hui le nombre de femmes vivant de chèques alimentaires dépasse désormais le nombre de femmes avec un emploi à plein temps.

24. Une enquête récente a révélé qu’environ 22% des Américains a eu recours à des banques alimentaires paroissiales pour subvenir à leurs besoins.

25. Une proportion ahurissante de 45% des enfants afro-américains vit dans des zones de « pauvreté concentrée ».

26. 40,9% des enfants américains en foyer monoparental vivent dans la pauvreté.

27. Selon un rapport publié l’an dernier par le National Center on Family Homelessness, le nombre d’enfants sans domicile fixe aux États-Unis a atteint un nouveau record absolu de 2,5 millions.

Malheureusement, ce n’est que le début. Les décisions incroyablement folles prises par Obama, le Congrès et la Réserve Fédérale nous amènent droit dans le précipice d’une nouvelle crise financière majeure et d’un nouveau revers terrible pour l’activité économique. Donc aussi mauvais que puissent être les chiffres partagés avec vous ci-dessus, la vérité est qu’ils ne sont rien par rapport à ce qui nous attend.

Nous nous dirigeons vers la plus grande crise économique jamais vue, et elle va bouleverser le monde. J’espère que vous vous préparez.


Sur le web. Traduction : Stéphane Montabert.