Surveillance du net : la mainmise de l’État sur vos télécommunications

« Si tu n’as rien à te reprocher… Fais gaffe quand même ! »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
La vie des autres. Florian Henckel von Donnersmarck. 2006. Ulrich Mühe.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Surveillance du net : la mainmise de l’État sur vos télécommunications

Publié le 29 décembre 2014
- A +

Par Vincent Benard

La vie des autres. Florian Henckel von Donnersmarck. 2006. Ulrich Mühe.
La vie des autres. Florian Henckel von Donnersmarck. 2006. Ulrich Mühe.

 

Le gouvernement vient de prendre, ce 24 décembre, le décret d’application (au 1er Janvier 2015) de la trop fameuse « loi de programmation militaire » et de son article 20 qui autorise un certain nombre de services publics à accéder à l’ensemble de vos flux et données hors de tout contrôle d’un juge.

La passivité des Français face à ces atteintes à leurs libertés fondamentales fait peine à voir. La population, lobotomisée par quelques attentats terroristes certes spectaculaires, mais tout de même d’une efficacité « terroristique » très limitée, semble avoir intégré le double argument officiel, « c’est pour votre sécurité, et si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre ».

Passons sur le fait que les écoutes de la NSA aient permis, de l’aveu même de son directeur, aveu difficilement concédé de surcroît, de déjouer « peut-être un ou deux attentats », voire même moins, selon une récente commission sénatoriale. Le pays le plus riche du monde a mis en place à peu près la même plateforme de surveillance généralisée que chez nous. Résultat ? Nul. Pas plus que cela n’empêchera quelques cinglés de foncer dans des foules en voiture.

Mais que dire de la croyance selon laquelle « si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez rien à craindre » ? Désolé, mais si vous croyez cela, vous êtes sans doute la victime désignée des prochaines dérives de nos gouvernants.

contrepoints 032

  • Êtes-vous certains de n’avoir vraiment absolument rien à vous reprocher ? Que celui qui n’a jamais payé une baby-sitter au black jette la première pierre… Nous avons tous des « petits arrangements très limités avec les règles à la con » dans nos placards.
  • Nous pouvons, tout en respectant parfaitement la loi, être amenés à commettre des actes dont nous préférerions qu’ils soient ignorés : conspirations politiques pour évincer un concurrent, relation amoureuse extraconjugale, préparation d’une offre concurrente de sociétés établies, aide discrète à un parti libéral minoritaire, journalisme d’investigation, obtention d’une promotion par piston, etc. À tout moment, un ennemi peut récupérer ces informations pour vous nuire, malgré toutes les assurances que donne l’État sur la sécurité des données qu’il collecte.
  • Certaines « évasions » vis-à-vis de l’oppression étatique sont parfaitement légitimes. Je sais que cela choque même certains libéraux quand je dis cela, mais quand les impôts atteignent le niveau qu’ils atteignent, vouloir se protéger du léviathan étatique pour conserver, pour vous et vos proches, le fruit de votre travail, est parfaitement légitime. D’ailleurs, les dispositifs de surveillance censés « lutter contre le terrorisme » ont surtout servi à poursuivre des « délits » fiscaux ou des téléchargeurs de musique en ligne.
  • C’est l’État qui décide ce qui est légal ou pas, et qui, surtout, fait bouger les lignes de la légalité du jour au lendemain. Un comportement, une activité parfaitement légale peuvent devenir l’objet de poursuites du jour au lendemain. L’État peut donc décider que, finalement, vous avez enfreint la loi. Vous ne me croyez pas ? L’État vient de décider que l’utilisation de niches fiscales pourtant votées régulièrement par l’assemblée élue pouvait constituer un abus de droit ouvrant la porte à un redressement fiscal, et, pire encore, à la mise en cause non seulement du contribuable, mais de ses conseillers ! Si vous avez confiance dans notre État après cela, je ne peux plus rien pour vous.
  • Le caractère démocratique du régime qui nous gouverne n’est pas garanti dans le temps. Imaginez qu’un avatar de l’histoire pousse un Adolf Hitler bis au pouvoir, et que celui-ci ait accès à un fichier d’empreintes génétiques mis en place, « pour nous protéger », par le gouvernement démocratique précédent. Je vous laisse imaginer le potentiel destructeur…
  • Enfin, le fichage ou la surveillance généralisés reviennent à traiter tous les honnêtes gens comme des coupables potentiels. À considérer que chacun d’entre nous est par nature suspect ou coupable. C’est la fin de la présomption d’innocence, sans vouloir l’avouer ouvertement. La société du flicage est certainement le pire de ce que l’élitisme implicite induit par l’État-nounou peut engendrer.

Vous me direz que l’État, avec son inefficacité habituelle, va amasser un nombre incalculable de données individuelles sur chacun d’entre nous, mais ne pourra évidemment pas poursuivre toutes les peccadilles qu’il découvrira chez la moitié de la population. Mauvais raisonnement. Le danger n’est pas une société de poursuites généralisées de tout contrevenant, évidemment impossible, mais celui où un gouvernement inquiet pour la survie du système qui le fait vivre pourra ressortir une vieille casserole sur toute personne représentant un danger. Voire, pire encore, dans un monde où tout est numérique et tout se manipule, attribuer à Monsieur X une casserole appartenant en fait à Monsieur Y.

« Mais si cela permet d’attraper plus de terroristes ? », me direz vous…

Vu que l’excès de bruit numérique n’aidera pas à distinguer un signal particulier dans la masse, on peut douter de l’efficacité de la méthode. Pire, trop se reposer sur un espionnage numérique de masse peut conduire les services en charge de la protection intérieure à négliger les méthodes plus traditionnelles d’investigation. Et de toute façon, les vrais criminels se donneront toujours les moyens de déjouer la surveillance publique. Nous ne ferons aucun progrès dans la lutte contre les menaces des temps actuels, mais nous serons sous l’épée de Damoclès d’un gouvernement qui dériverait vers une phase autoritaire.

Très mauvais deal…

Voir les commentaires (45)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (45)
  • ce n’est pas pour protéger les populations que tout ça est mis en place ; c’est pour se protéger eux mêmes , car voyez vous , nous sommes dirigés par des sous hommes , des pleutres ,qui n’ont même pas le courage d’assumer leurs saloperies à notre égard ;je me contrefou de leur surveillance , au moins ils sauront ce que je pense d’eux ;et ça ne m’empêchera pas de vivre comme je l’entend ;

  • Je sens que je vais gagner un point Godwin … mais c’est Vincent B. qui a commencé !

    « Imaginez qu’un avatar de l’histoire pousse un Adolf Hitler bis au pouvoir, et que celui-ci ait accès à un fichier d’empreintes génétiques mis en place, « pour nous protéger », par le gouvernement démocratique précédent. Je vous laisse imaginer le potentiel destructeur… »

    On se souvient assez peu du Forschungsamt, le service d’écoutes téléphoniques généralisées mis en place par Goering dès la prise de pouvoir et qui compta jusqu’à 6.000 fonctionnaires. Ce service était si précieux que le Maréchal du Reich le conserva jalousement sous son autorité malgré les convoitises de Himmler. Le Forschungsamt écoutait tout et tout le monde et pourvoyait les dirigeants nazis en informations, sans aucun contrôle judiciaire. Plus d’un a vu sa vie basculer après une communication interceptée.

    Sans doute n’en sommes nous pas encore là mais ce contre quoi Vincent B. nous met en garde a déjà existé et il n’y a pas si longtemps. Le bedonnant mais très rusé Goering aurait rêvé de disposer de l’outil que la LPM met en place. Inquiétant.

    • « …a existé il n’y a pas si longtemps… 70ans »
      Vous faites de l’humour, c’est çà ?

      • Ce n’est pas de l’humour, 70 ans ne représentent à peu près rien dans l’histoire humaine, et pourtant nous l’avons déjà oublié.
        Singe +1

        • D’abord si 70ans ne représentent rien, il aurait été plus instructif et français de remonter jusqu’à la police de Fouché, avec son cabinet noir. Le service des « lettres interceptées » devait probablement occuper lui aussi beaucoup de personnes.
          Ensuite, il y eu, ou pire existent encore, des administrations (les régimes passent, les fonctionnaires restent) très intéressées par nos correspondances.

          Ou faut-il comprendre comme Mitterrand à propos de la Vème république, que si ce sont les Socialistes, ce n’est pas dangereux ?

          • Je vous rappelle juste au passage que Tracfin était au départ le seul service (avec la lutte contre le terrorisme) à disposer d’un central permettant l’accès à tous les fichiers de l’État. Et puis par glissements successifs « rendus aussi nécessaires » par la folie Internet qui s’est emparée du monde, tous les services de l’État peuvent désormais faire la même chose.

            Dans peu de temps votre banquier et votre assureur auront accès à votre dossier médical.

            • Le socialisme ne peut développer son plan uniquement qu’avec un contrôle total de l’organisation. L’espionnage est donc à la racine du système et est rendu nécessaire pour que le plan se déroule d’une manière totalement sous-contrôle. Le socialisme n’aurait pas rêvé meilleur allié que le développement du web et d’Internet. 1984 et Fahrenheit 451 en avaient annoncé la couleur, bien avant La vie des autres. Ces deux romans ont même été plus loin, c’est la suite du système organisé autour de la fin de la culture et du savoir. On brûle finalement les livres et les bibliothèques dans les prochains épisodes, pour laisser la place aux médias mainstream.

              Parce que lire protège de la bêtise et permet de rester lucide et vigilant.
              Choses et gens que détestent bien entendu les systèmes totalitaires.

              A bon entendeur salut !

              • il y a d’ailleurs une proposition de loi dans les tuyaux pour ordonner la fermeture de pages persos ou blogs jugés « contraire aux valeurs de la républiques » sans passer par la case tribunal.
                Donc en gros, on pourra vous supprimer vos publications dès qu’un bienpensant l’estimera nécessaire (selon son appréciation à lui) et vous n’aurez rien à dire.

                L’appareil legislatif étant tellement bien fait, qu’il y a des tonnes de lois qui sont transgressée chaque jour en totale tolérance ; tout le monde est hors la loi sur certains point, mais c’est toléré.

                toléré jusqu’à ce que vous vous plaigniez, et là les griefs à votre encontre vont pleuvoir…

                et on se moque du web Chinois…LOL.

                • Pouvez vous précisez s’il vous plaît? Y’a t-il un lien pour obtenir le texte?

                  • http://www.nextinpact.com/news/90773-le-projet-loi-sur-terrorisme-definitivement-adopte-et-maintenant.htm#/page/1
                    je n’ai pas le texte en entier, j’ai retrouvé que ça.
                    C’est l’OCLCTIC qui en a la charge, ils nous ressortent LOPPSI 2 en gros…
                    C’est un truc bien et sympa qui suscitera l’adhésion puisqu’il s’agit de lutter contre le terrorisme et les pédophiles.
                    Seulement derrière ce flyer sympa et utile, se cache une extension discutée en novembre : les sites fournissant des informations susceptibles de créer le trouble ou véhiculant des valeurs contraire à la république.
                    Ils nous la fond à l’américaine, en présentant un truc sympa au public, et en insérant d’autres moins cool choses dans les dispositions du décret.
                    Exemple : décret visant à protéger les animaux, et à l’article 20 on trouve une revalorisations de la redevances TV.

          • Fouché, OK, c’est bien aussi mais je suis plus familier du XXème siècle et je ne voie pas très bien en quoi un exemple plus « français » en serait meilleur.
            Ce qui est terrifiant dans la situation actuelle c’est la puissance de l’outil de surveillance, qui fait passer Fouché pour un aimable amateur. A moins de faire comme font les vrais terroristes, ceux que la NSA piste avec ses moyens colossaux : couper son portable, son PC et ne plus communiquer que d’homme à homme sans aucun intermédiaire technique. Possible mais ça va nous renvoyer une éternité en arrière, encore plus loin que nos fameux 70 ans !

  • Excellent article. Tout comme vous, je trouve catastrophique, voire inadmissible, l’apathie et la résignation des français face à cette menace ignominieuse. L’hypocrisie du gouvernement est ici révélatrice. Il y a quelques mois seulement, nos « élites » condamnaient ouvertement les vilains de la NSA et envoyaient des sucres d’orges au gentil monsieur Snowden. Aujourd’hui, il devient normal de faire ce qui était anormal hier. C’est incroyable. Les citoyens sont également risibles. La majorité de ceux-ci condamnaient les agissements de la NSA mais se moquent finalement presque royalement que l’on les scrute de manière sauvage. Vous avez tout à fait raison en expliquant que le danger principal d’une telle mesure est non pas d’être poursuivi pour des petits arrangements minables avec la loi, mais bel et bien d’être diffamé et jeté aux lions dès que cela s’averera utile en cas de dissidence ou de prise d’importance avérée capable de secouer un peu trop d’esprits au goût du gouvernement. Et quid de l’information? Aujourd’hui, un journaliste peut craindre pour ses sources. Les simples débatteurs d’idées seront suivi pour leurs opinions, etc.? Pire encore, les pirates se feront un malin plaisir de capturer toutes les données à caractère privées sur les gens pour les faire chanter ou les revendre à des groupes idéologiques. Un brave cadre d’entreprise qui contacte une escort-girl pourra voir son identité et ses demandes divulguées sur le net! Une femme malade, ou un homme qui craint d’avoir un problème particulier se verront suivre étroitement. Tout cela est terrifiant. Je conseille à tous les internautes encore amis avec l’idée de liberté d’installer un VPN, ou au moins de naviguer derrière un proxy. Il existe aussi des solutions alternatives comme duckduckgo.com qui est un moteur de recherche sans stockage de données dans le temps, ou encore des naviguateurs « deepweb » comme Thor qui permettent un anonymat extrême. Ce dernier est beaucoup utilisé par les journalistes notamment pour crypter leurs échanges de manières efficace.

    • La résignation des Français vous dites ? Et tous ceux qui s’abstiennent de voter, est-ce de la résignation ? Non, ils veulent maintenant autre chose que ces mauvais de droite et de gauche et celui qui peut le leur donner, c’est Dieu lui-même, c’est pourquoi les Français lucides n’attendent plus rien d’un gouvernement quel qu’il soit si celui-ci n’a pas le sceau de Dieu.

      • Au dela de votre propos à caractère pro-religieux, je vous concède en effet que des français prennent parti contre le mode de fonctionnement qui nous est actuellement proposé. Néanmoins, je parle d’une manière globale. La plupart des gens en sont encore à se demander qui de la droite ou de la gauche va les sauver demain. C’est assez risible comme vous dite, je vous rejoins sur ce point. Mais la question n’est pas ici de savoir si oui ou non un gouvernement religieux est une solution (à mon humble avis non), mais bel et bien de savoir si l’espionnage organisé du gouvernement est justifié ou pas. À cette question je répond que non, car les vrais criminels, les véritables fléaux qui nous mettent en danger et propagent des idées nauséabondes, n’utilisent aucunement le net classique mais le deepweb avec des protections VPN cryptées et efficaces. Cette surveillance n’est qu’un pretexte pour mieux connaître et anticiper les mouvements de foules et les révélations sur la politique en général. Pour autant, il convient de ne pas sombrer dans une paranoïa ridicule. La plupart des gens sont ennuyés par cette mesure parce que des agents connaîtront leurs petites habitudes sur les sites de fesses, et rien de plus. C’est plus à une sorte de fichage légal sans conséquence pour le citoyen lambda que nous avons affaire ici. Bien. Ainsi va le monde.

  • il est normal de mettre un verrou sur sa porte , il est aussi normal qu’un gouvernement se protège du peuple . un jour où on a retiré les murailles protégeant le château ,elles devenaient inutiles , un jour ils s’apercevront que leur enfermement est aussi contre productif et avancera leur chute , soyons patient .

  • Excellent article qui devrait être lu in extenso par Claire Chazal au 20 heures (ne rêvons pas quand même…)

  • Ils vont enfin pouvoir savoir combien on les aime. Ils vont nous le payer cher ; C’est en 2015 que beaucoup de choses vont se passer en France. Allez les mecs, écoutez bien parce que vous allez avoir un sacré boulot pour éviter la chute du gouvernement et de ses soutiens.

  • Eh ouais ! On met ses espérances et toutes ses billes dans un système qui nous promeut la liberté chérie et un merveilleux paradigme nouveau de liberté, de croissance, de perspectives tous azimuts qui vont envoyer « les moines copistes » à la poubelle pour de bon. On écoute les bonimenteurs (surtout menteurs qui sont directement par leurs actes, leurs philosophies estudiantines issues des mouvements ultra gauchistes et maoïstes soixante-huitards qui voulaient par leur anarchisme « changer le monde » et détruire les barrières de l’ancien monde – bien évidemment à réformer pour qu’il renaisse comme le phénix de ses cendres -.

    Et de quoi cette promesse accouche ?

    Primo de situations monopolistiques rarement vues dans le domaine des échanges, on est rendu à des 98% de parts de marché pour les géants du secteur, donc un quasi monopole.

    Deusio d’une surveillance généralisée. Les géants du secteur ont fini par vendre leur âme et leur technique au diable, à toutes les agences de renseignement du monde. Vous vous croyiez libres grâce à Facebook ? Que nenni, ceux-ci ont immédiatement transmis vos profils, vos désirs et vos rêves les plus profonds à Big Brother.

    Désormais, vous êtes fiché jusqu’au fond de votre culotte.

    Vous êtes tous, nous sommes tous les idiots utiles de cette pseudo liberté.

    Notre dernière chance, nous sommes de milliards à envahir le spectre d’analyse. Espérons que notre masse sera trop importante et puissante par la réunion de ses micro talents pour que les serveurs et les automates puissent les gérer.

    Mais rien n’est moins sûr !

    Il faudra désormais apprendre à se méfier des nouvelles trop belles « le chômage va baisser le 31 décembre 2013 » par exemple, comme « d’une mariée qui serait trop belle pour nous ».

    Les promesses n’engagent que ceux qui les croient.

    Méfions-nous aussi d’un certain libéralisme qui n’est pas avare de promesses d’un monde parfait !
    Les promesses d’un monde parfait ne sauraient se contenter d’humains aussi imparfaits.

    Comme toujours, le « le peuple ne veut pas changer, changeons le peuple » sera au RDV.

    • Moi j’vous l’annonce sans tourner autour du pot : encore 5 minutes de ce système totalitaire et les réacs vont devenir les nouveaux modernes !

  • C’est pratique, car dès que la police commettra une bavure ou que quelqu’un deviendra simplement un peu trop bavard, on pourra en quelques minutes prouver que c’est un dangereux délinquant.

  • Ces opérations sont aussi une erreur stratégique énorme, la meilleure chose à faire pour faire perdre énormément de temps et d’argent à nos ennemis et au contraire d’aller vers une société de la vie privé. Si nos services développeraient des technologies de lutte contre la censure et d’anonymisation comme TOR ou Bitcoin les chinois et les russes perdraient un temps immense et plomberaient leur économie en cherchant à lutter contre.

  • Ah, jouons à fais-moi peur ???

    Il y a environ (fixes et mobiles confondus) 20 milliards de minutes de minutes-communications par trimestres soit 80 milliards par an. Pour au mieux une centaines de poulets à grandes oreilles …

    Non, personne ne s’intéressera à votre dispute avec votre voisin e, ni au prix où vous avez trouvé votre vison d’occasion, ni à vos rendez-vous sournois quand vous prétendez faire des courses …

    L’effort se concentrera obligatoirement sur ceux dont l’écoute a un sens. Ceux qui ont bonne conscience peuvent dormir sur les deux oreilles.

    • Des data centers peuvent très bien être capable de traiter ces données…

    • Dans les films et livres d’anticipation, le réactionnaire outlaw détruit le système totalitaire en détruisant les data centers, par viralité ou explosion. Notre étape actuelle est la prise de conscience du danger universel.

    • « Personne ne s’intéressera à votre téléphone ou votre compte… »

      Si votre vie consiste à aller parler à votre voisine, nul doute que personne ne s’intéressera à votre profil et à votre vie. Plus vous montez dans l’échelle des responsabilités et impactez votre conjoncture, plus vous êtes susceptible d’être mis sous surveillance, par tous les organes de renseignement. Échelle de valeur des individus, implication dans votre milieu, interaction avec celui-ci et l’extérieur, stratégie conséquente sont les moteurs de ces outils d’analyse. Chacun fait ainsi pour développer son business, sa surface d’influence. Normal ! Les RG ont un fichier de toutes les personnes visibles en France, même de François Hollande.

    • Ils ont des mots clés, comme la censure sur ce site.
      Essayez « fabrication de bombe » et c’est alerte rouge.

      Oups, qu’ai je donc écris 🙁

      • Oui MichelC, mais les mots clés ont été dépassés depuis longtemps par les gens voulant protéger des secrets. On est plutôt dans l’allégorie, même en entreprise. Dans le cinéma, les professionnels pour des raisons objectives de vol et de protection de la propriété intellectuelle cachent de plus en plus les projets sous des tonnes de contrats et des procédés d’inviolabilité technique. Les dossiers ont des mots codes secrets et sont, comme dans l’univers de l’espionnage, réservés à des publics type dument autorisés et cloisonnés à leur plus stricte intervention. Les avocats veillent scrupuleusement à l’application stricte desdits contrats.

        « Secret professionnel et commercial » est redevenu une norme à l’heure de la grande braderie d’Internet, où certains films ou musiques sont en ligne 2 semaines avant leur sortie officielle… La paranoïa s’est généralisée, s’est emparée de notre monde, c’est évident ! Celle-ci est proportionnelle au niveau de contrôle, d’espionnage et de piraterie qu’on vit désormais dans tous les jours de notre vie. Jusqu’à nos comtes bancaires, les données de nos cartes de crédit pouvant être piratées directement dans le métro par les nouveaux téléphones portables, dès que le signal audio est présent sur votre carte. Vérifiez, vous pouvez demander à votre banque de ne pas avoir ce signal audio sur la carte, mais la manip est des plus simples, il suffit de passer les portables de derrière génération à 20cm de votre porte feuille et le tour est joué. Dans quel monde vit-on ?

        Demain, il y aura cette icône sur toutes les cartes à puce. Toute donnée personnelle sera piratable par un scanner quelconque suffisamment puissant installé dans un lieu public, à moins de mettre les cartes systématiquement dans un porte-monnaie cage de Faraday. Où va le monde ? Dans le mur.

        Il n’y a que les « orientés 5 fois par jour vers Médine » (quel mot clé là ?) un peu ultravoltés qui n’hésitent pas à mettre noir sur blanc leurs intentions qui se font avoir par ce filtre des mots clés. Sinon « Les sanglots longs des violons de l’automne blessent mon cœur d’une langueur monotone » ont remplacé depuis des lustres les mots d’ordres, informations confidentielles, stratégiques, divers et variés des personnes ayant une activité qui doit rester secrète face aux autorités. Ils imitent d’ailleurs les méthodes des puissants de ce monde depuis toujours.

        • à moins de mettre les cartes systématiquement dans un porte-monnaie cage de Faraday.

          Cela n’est pas difficile à faire. Il suffit de faire comme les voleurs dans les grand magasins.
          Oupsss qu’ai-je donc dis. Je vais être tracé, pisté, arrêté contrôlé et suspecté.

          De l’alu bien épais, ou une boite en fer épaisse, bon cela ne se fait plus, dommage, car les pickpockets l’auraient dans le baba.

          Sinon, si cela est compréhensible de la part de sociétés privées, de la part de l’état, on est en droit d’avoir de gros doutes.

          Je vais passer au VPN, 4 EUR / mois 🙂

  • « L’État vient de décider que l’utilisation de niches fiscales pourtant votées régulièrement par l’assemblée élue pouvait constituer un abus de droit ouvrant la porte à un redressement fiscal, et, pire encore, à la mise en cause non seulement du contribuable, mais de ses conseillers ! »

    Serait-il possible de sourcer cette affirmation ?

      • Merci pour le lien.
        Mes recherches m’avaient amenées à un résultat similaire, en l’occurrence la loi 1117-2013 du 6 décembre 2013.

        D’où mon interrogation quant à la rédaction « L’État vient de décider ». C’était il y a un an tout de même 🙂

      • Non, rien à voir. Mais j’aimerais bien savoir ce qu’ils entendent par « fraude fiscale agressive », ce n’est pas un terme défini par le CGI ou le LPF. Et par « fraudes fiscales sophistiquées, notamment celles liées à la détention de comptes ouverts ou de contrats souscrits à l’étranger ». Je vois bien ces enfoirés soutenir que du moment que quelqu’un à un compte à l’étranger, ca suffit pour justifier ces « moyens illégaux ».

        • Jeff84, la « fraude fiscale agressive » est un concept que l’OCDE tente d’imposer aux différents Etats depuis près de deux ans. Il n’est, pour le moment, ni dans le CGI ni le LPF.

          Tous les moyens sont bons pour le coup de pelle derrière la tête des récalcitrants. Un concept est par nature très subjectif et donc, très efficace pour permettre de poursuivre le plus d’individus possible (ceux qui auront choisi « l’option avantageuse »).

  • La décision d’écoute est permis EGALEMENT aux agents de Bercy, et effectivement, sans l’autorisation d’un juge.

    Rien à voir avec le terrorisme. Par contre le régime totalitaire continue de prendre ses marques pour se mettre en place.

  • SOLIDARITE & DIGNITE
    ================================================================================
    La caisse de l’Etat est un tonneau percé ;
    avant d’y engouffrer notre argent, il faut réparer le tonneau……
    ================================================================================

    Comme par le passé, le seul souci des élus consistera à se servir. Vous serez toujours la vache laitière.

    – Vous payez des impôts fantaisistes injustifiés en constantes augmentations.
    – Vous payez des charges sociales exorbitantes mettant en danger toutes les petites exploitations, agriculteurs, artisans et commerçants dont les suicides sont de plus en plus nombreux.
    – Vous payez pour le chômage pour ne pas trouver la solution au manque de travail
    – Vous payez pour une médecine conventionnée pour des « médicaments du mal » fabriqués par des industriels criminels, prescripteurs et distributeurs complices.
    – Vous payez pour un enseignement de baratineurs conduisant nos enfants à pôle emplois
    – Vous payez pour une écologie au bénéfice d’une minorité
    – Vous payez pour une justice dépendante du pouvoir exécutif.
    – Vous payez pour une force publique au service des élus contre le citoyen.
    – Vous payez pour les palabres oiseuses des politiciens de l’Europe
    – Vous payez pour la destruction de l’agriculture et les suicides des paysans.
    – Vous payez pour la destruction du tissu économique par manque de consommation des clients.
    – Vous payez pour les jeunes en déshérence sans espoir d’avenir cause de désordres et délinquances
    – Vous payez pour les expropriations, les SDF et les familles mises à la rue
    – Vous payez pour des services dits publics dévoreurs d’argent public
    – Vous payez pour les sociétés internationales avec la fausse économie
    – Vous payez pour les spéculations des banquiers dans les paradis fiscaux
    – Vous payez des intérêts sur les emprunts aux banques qui fabriquent elles-mêmes la fausse monnaie.
    – Vous payez pour une fausse démocratie qui ne reconnaît pas votre mécontentement
    – Vous payez pour avoir des représentants qui ne représentent qu’eux-mêmes
    Etc. restos du cœur, l’Abbé Pierre, etc ;

    C’est la raison de la réduction de vos besoins, de la production des entreprises, de l’augmentation du chômage, de l’augmentation aussi de la pauvreté et autres, entrainant la dissolution de la famille et de la société à court terme.

    Pour la première fois, face aux partis qui, depuis plus de quarante ans, vous promettent tous une amélioration de vos conditions de vie qui ne vient jamais malgré les augmentations des impôts puisque c’est vous qui payerez, le Citoyen met en place une organisation au service des citoyens pour la diminution des impôts en éliminant la gabegie, seul moyen d’augmenter votre pouvoir d’achat, de combattre le chômage, de venir en aide aux familles défavorisées, aux personnes âgées, aux jeunes pour trouver une activité normalement rémunérée, des soins dignes, la disparition de la pauvreté, etc.

    Pour la première fois aussi, afin que la démocratie, le sens des responsabilités soient respectés et que le citoyen retrouve l’espoir à brève échéance dans la société à laquelle il participe, le Citoyen prend la décision de changer les pratiques et de prendre le pouvoir de décider de ses besoins et coûts en application du SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE.

    Que la liberté et la démocratie soient la volonté, la responsabilité et la dignité soient la prospérité.

    Le SERMENT DE CITOYEN DEMOCRATE LIBRE ET DIGNE
    Exprime les 10 volontés du Peuple.
    C’est le seul document venant du citoyen vers les politiques lesquels chaque jour réduisent la démocratie, la liberté et la dignité des citoyens, bien réfléchi, sans angélisme béat ni naïf et immédiatement applicable avec lequel les politiques doivent compter ou se démettre ou être démis !
    La Démocratie, la Liberté et la Dignité, personne ne doit les voler au citoyen!
    Le Citoyen, considérant notamment que :
    – La vie nous est transmise et qu’elle est une espérance vers un avenir de noblesse de pensées, de passions, d’actions et de paix, de connaissances, de tranquillité, de bien être, de prospérité en toute responsabilité de chacun et de dignité pour éradiquer l’esclavage, la prostitution et la misère .
    – Le savoir, l’éducation, la convivialité, ne sont pas innés et s’apprennent pour une vie individuelle et en communauté riche et disponible pour le plaisir de recevoir et apporter, de participer au progrès sans lequel il n’y a pas de liberté, dignité et paix.
    – Nul ne doit porter atteinte à la vie et au bien-être de tout individu ni ne saurait asservir un autre être humain partageant la même humanité pour des motifs personnels ou de société, de capital et moyens de production, spirituels ou politiques, par soumission, allégeance, idolâtrie et autres. Les besoins vitaux dus au progrès social, l’hygiène et la santé font partie de la dignité humaine.
    – L’obligation de subir, donne au Citoyen le droit de savoir. La démocratie représentative, le capitalisme d’Etat et les multiples organisations politiques couvrant de privilèges les aristocrates, castes et oligarchies, n’ont pour but que de prendre en otage les citoyens et détourner leurs pouvoirs à décider par eux-mêmes, de faire les lois, d’occulter la vraie Démocratie et autres, sont les causes de la corruption des gouvernants, de l’humiliation et des malheurs du Peuple taillable et corvéable à merci.
    – La liberté, la responsabilité et la prospérité sont des valeurs non divisibles mais transmissibles.
    – Le citoyen conscient de son utilité dans la société et des aspirations au bonheur pour chacun en fonction de ses moyens et connaissances, s’engage à les respecter sans idéologie, à les promouvoir et porter assistance, à ne pas créer ou encourager tout acte pouvant atteindre le rayonnement des valeurs humanitaires contribuant à la cohésion de la famille et de la société.

    Moi, Citoyen maître de moi-même et de ma destinée, déclarant solennellement la Liberté et la Dignité de la personne
    comme étant les principales qualités d’une Démocratie directe basée sur la responsabilité de chacun, prête serment.

    1- Je jure par Clisthène, fondateur de la première démocratie, par mes aïeuls outragés et opprimés par les tyrans, despotes et dictateurs de participer à la restitution de la liberté, de la responsabilité et de la prospérité pour chacun des citoyens acteur de l’économie et non comme ressource, à la restauration du pouvoir du peuple pour changer les institutions par l’égalité citoyenne, que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, l’engagement sous serment que je prends.
    2- Je mettrai au rang de représentant du peuple tout citoyen candidat indépendant de tout parti politique qui, une fois élu, prendra l’engagement de respecter le présent serment, au titre de citoyen et d’élu, ne commandera pas la force publique à son service ni contre le peuple, remettra ses actions au vote citoyen pour approbation au moins une fois par an et par référendum à son initiative ou à celle des citoyens à chaque fois que nécessaire et qui ne s’immiscera pas, directement ou indirectement, dans la vie privée de chaque citoyen et de sa famille.
    3- J’utiliserai la place publique appelée « Place de la Démocratie, de la Liberté et de la Dignité humaine » qui sera aménagée et organisée par une commission indépendante, sous le contrôle de la cour citoyenne élue par les citoyens qui jugera les représentants du peuple, afin de permettre à la population de s’exprimer pour la proclamation de l’organisation du référendum d’initiative populaire et y déposer la demande de référendum qui tiendra d’obligation de procéder pour l’élu qui y procédera, dans un délai d’un mois , dès que le nombre de deux pour cent des votants inscrits sera atteint.
    4- Je participerai toujours à l’épanouissement de la personne et à l’amélioration de la vie en commun, je partagerai mes connaissances, je pourvoirai aux besoins de la famille sans autre contrainte que son intérêt, j’apporterai mes moyens matériels, physiques et intellectuels au service des citoyens afin que la vie de chacun en soit améliorée, et en certaines circonstances, j’accepterai l’aide de la cité à qui je serai toujours moralement redevable.
    5- Je dirigerai l’action politique toujours à l’avantage de la personne seulement, non en faveur de toute institution ou administration ; suivant mes forces et mon jugement, je m’abstiendrai de toute injustice. Je ne remettrai à personne mon pouvoir de représentation par intérêt personnel autre que la santé et l’éloignement principalement si on me le demande, ni ne prendrai l’initiative d’une pareille suggestion.
    6- J’exercerai mon pouvoir de citoyen comme dans le respect d’autrui, de la justice et de l’indépendance totale.
    7- Je ne provoquerai pas d’élection stratégique en faveur de qui que ce soit et pour quelque motif que ce soit ; je ne pratiquerai que la participation aux élections suivant les vraies considérations d’intérêt public et mon vote ne sera entaché d’aucune hypocrisie ; je ne ferais usage du vote comme un droit et un devoir que si au préalable, la démocratie est estimée.
    8- Je respecterai la dignité de toute personne, dans quelque maison que je rentre pour l’utilité des habitants, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur.
    9- Je ne ferai pas étalage de l’action citoyenne pour aider les familles dans la nécessité et je tairai ce qui n’a jamais besoin d’être divulgué, observant la discrétion comme un devoir en pareil cas.
    10- Je jure à mes descendants de préserver la Démocratie, la Liberté et la Dignité humaine de toutes mes forces ; de m’opposer à toute personne et/ou formation qui viserait de spolier le Citoyen de ses droits inaliénables, imprescriptibles et consacrés.
    Que la liberté et la démocratie soient la volonté, la responsabilité et la dignité soient la prospérité.

  • Le caractère démocratique du régime qui nous gouverne n’est pas garanti dans le temps

    Il suffit de constater le cas de l’ancien président. Le nombre de fuites, alors que l’homme n’est pas encore condamné, est sidérant.

    Une seule conclusion s’impose : la mafia est au pouvoir.

  • Autant passer par un proxi comme celui-ci lequel vous permet de passer par des pays différents puis la suite sera inconnue pour la traçabilité.

    ProxFree – MOTEUR et adresse
    https://www.proxfree.com/

    Crdlt

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

 

« Le privé est politique » expliquait récemment la candidate malheureuse à la primaire des écologistes Sandrine Rousseau au micro du web-magazine féminin-féministe Madmoizelle, « privé » signifiant ici vie privée, vie personnelle. En vertu de quoi elle voudrait voir reconnaître un délit de non-partage des tâches domestiques au sein des couples, écoféminisme de combat oblige.

La nouvelle idée de Sandrine Rousseau

On pourrait évidemment se dire que la propension de Sandrine Rousseau à proférer des âneries pour se faire rema... Poursuivre la lecture

Pass sanitaire
7
Sauvegarder cet article

Les choix techniques faits lors de la conception du pass sanitaire ne protègent pas le citoyen face aux abus de l’État. Bien au contraire, ils facilitent trois types d’abus dont deux sont déjà exploités.

Faciliter les décisions arbitraires

L’État a changé le pass sanitaire en pass vaccinal.

En pratique, il n’y a techniquement aucun changement de pass. Le pass sanitaire ne contient aucun laisser-passer, il doit en fait plutôt être baptisé certificat sanitaire car il contient uniquement votre parcours de santé.

Il ne porte ... Poursuivre la lecture

Par François Jolain.

Facebook a été hors ligne à cause d’une erreur dans la configuration de leur DNS. Voyons plus en détails ce qu’il se cache derrière.

Le Domain Name System (DNS) est un rouage essentiel d’internet qui permet de relier les humains aux ordinateurs. En effet, ce qui fait office de navigation sur internet est le protocole TCP/IP. À chaque machine connectée à internet est assignée une adresse IP telle que 208.76.34.154. Cette suite de chiffres sert aux machines à s’identifier entre elles et ainsi à faire transiter... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles