Toussaint rose

Le regard de René Le Honzec.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
contrepoints 860 Toussaint

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Toussaint rose

Publié le 1 novembre 2014
- A +

contrepoints 860 Toussaint

De profondis... Des profondeurs monte la clameur du communisme défunt (même si le cadavre remue encore, comme le soulignait Druon) et celle du socialisme moribond quasi enterré sous une masse d’incompétences et d’inaptitudes. Il est donc probable que Flanby, apportant ses chrysanthèmes sur les tombes des idéologies défuntes, envisage de réserver une concession pour son Social-libéralisme mort-né… Pour les mauvaises langues, non , ce n’est pas un masque d’Halloween, c’est bien sa figure.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
toussaint
2
Sauvegarder cet article

En ce jour de Toussaint, je ne crois pas inutile de rappeler le sens profond de cette grande fête, qui peut aujourd’hui inspirer notre croisade pour la liberté.

 

La Toussaint est une fête joyeuse

Tout d’abord, et les chrétiens le savent bien, la Toussaint n’est pas une fête triste, mais une fête joyeuse. La Toussaint est un jour d’allégresse. Il y a de la joie à honorer tous ceux, connus et inconnus, qui ont vécu dans la sainteté. Et ils sont des multitudes.

« J’ai vu une foule immense que nul ne pouvait dénombrer, ... Poursuivre la lecture

Par Eléonore Cartellie[1. Docteur en littérature britannique, Université Grenoble Alpes.] et Chiara Ramero[2.Docteur en littérature française, Université Grenoble Alpes.]. Un article de The Conversation

 

Avec Halloween, la saison se prête à la découverte (ou redécouverte) de contes et légendes, d’autant que les sorcières sont à l’honneur de nombreux livres de jeunesse. Elles peuvent être des figures bienfaisantes ou maléfiques, selon la tradition dont elles proviennent.

La première figure, celle de la sorcière diabo... Poursuivre la lecture

Par Gabrielle Dubois.

Plus nous nous familiarisons avec nos histoire, culture et littérature françaises, plus nos racines s’enfoncent et se solidifient, et plus nous nous fortifions et nous grandissons.

Alors, le 31 octobre, il n’est pas interdit de creuser une citrouille et de manger des bonbons, non ! Mais le 1er novembre, remémorons-nous que c’est jour de fête, et le 2 novembre, souvenons-nous des vies passées qui ont forgé nos vies présentes.

S’ouvrir à d’autres coutumes, oui ; y oublier notre mémoire, non.

&nb... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles