T’en as pas marre de voir des dingues ?

On admet que celui qui est fou est celui qui a perdu le sens du réel. Dans ce cas, quid des socialistes ?

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
têtes plantes credits daisuke murase (licence creative commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

T’en as pas marre de voir des dingues ?

Publié le 4 octobre 2014
- A +

Par Philippe P.

têtes plantes credits daisuke murase (licence creative commons)

C’est marrant parce que les gens qui me connaissent tout en méconnaissant mon métier me demandent tout le temps si je n’en ai pas marre de recevoir des dingues ou d’écouter les problèmes des gens.

À cela je réponds toujours deux choses. D’une part que la dinguerie, pour reprendre ce terme, est assez rare et toute relative. Ainsi, on admet que celui qui est fou est celui qui a perdu le sens du réel. Dans ce cas, quid des socialistes ? Et puis, n’en déplaise aux contempteurs des laboratoires pharmaceutiques, on a beau dire, même si des excès existent, la pharmacopée est tout de même capable de rattraper les plus perchés. Fut un temps ou une simple dépression ou un trouble bipolaire pouvait vous envoyer toute votre vie derrière les barreaux d’une chambre d’hôpital.

Quant à écouter les problèmes des gens, c’est une réflexion idiote car je tiens pour acquis que la base du lien social est l’utilité. On ne fréquente jamais de gens inutiles, fussent-des amis. Même pour une activité a priori aussi dénuée d’intérêt que mes séances de cafing, j’aime à m’entourer de gens sympathiques, rigolos et cultivés. Je n’aurais que faire d’un abruti !

Et puis, ça aussi je ne cesse de le dire, les gens à problème sont rarement dans nos cabinets. Parce que tous ceux qui viennent me voir, le font de leur plein gré. C’est-à-dire que cent pour cent de ma clientèle, ce n’est pas rien, est composée de gens lucides. Même le pire toxico ou alcoolo que j’aie pu recevoir, restait indépendamment de ses conduites addictives baroques, quelqu’un de lucide. Bref, les vrais dingues, si vous me passez ce terme, ne sont pas dans mon cabinet mais à l’extérieur.

C’est ainsi que l’on m’a confié ce matin le lien suivant. Comme vous le constaterez si vous cliquez dessus, ce lien pointe vers un article de FranceTVinfo, dans lequel on apprend que, dans le cadre de la Semaine du climat, afin de dénoncer la politique de l’autruche en matière de réchauffement climatique, des Australiens se sont mis la tête dans le sable d’une plage. Des dizaines de gens ont donc creusé des trous dans le sable pour y enfouir leur chef, espérant de cette manière alerter les décideurs du monde entier.

contrepoints 763 Hollande politique de l'autrucheC’est-à-dire qu’une bande d’abrutis qui n’a plus en tête comme réponse aux problèmes réels (ou qu’ils supposent tels) que des happenings stupides ont songé qu’une telle pantomime pourrait produire une réponse idoine amenant quelqu’un à les prendre au sérieux. Par exemple on pourrait protester contre un génocide en montrant sa biroute dans la rue ou bien on pourrait vouloir alerter l’opinion des dangers du virus Ebola en se baladant avec des oreilles de Mickey sur la tête.

Cette bande de nazes, généralement anglo-saxons, reconnaissons-le, ont tellement tété aux mamelles de l’entertainment qu’ils sont incapables de concevoir d’autres réponses que des parodies de spectacles confinant plus aux mauvais sketches qu’à de vraies actions politiques. Si j’étais le proprio d’une grosse usine recrachant des fumées bien grasses, noires, malodorantes et chargées de polluants, je tirerais une bouffée de mon habano especial en rigolant doucement. Puis, j’appellerais mon accorte secrétaire de direction pour lui demander de réserver dans mon restau préféré où je me rendrais au volant d’une caisse motorisée par un V12. Et le soir venu, je m’endormirais d’un sommeil tranquille.

En tout cas, une chose est sûre, quoique les béotiens puissent penser de ma profession, je vous assure que j’ai parfois reçu de bons allumés mais jamais un seul qui ait foutu sa tête dans le sable en signe de protestation.


Sur le web

Voir les commentaires (16)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (16)
  • J’ai connu une psy (amie), elle était contre les médocs. Elle avait raison.

    J’ai une connaissance qui prend des médoc depuis l’age de 20 ans, lithium, prozac, etc…
    Cette personne a des envies de mort subite et ne peut pas voir un couteau sans avoir envie de le planter dans qq’un.

    Alors, peut être que les psy, favorisent ou entretiennent sans le savoir les fous. Une idée comme une autre.
    En tout cas les médecins généralistes peuvent à loisir donner des somnifères et autres substances dites légales qui ne valent guère mieux que du cannabis sur les effet à long terme sur l’organisme.

    Si les gens sont fous, c’est uniquement à cause du socialisme. Rien d’autre.

    D’ailleurs on dit fou, oui mais sur quelle base de référence ? Hollande ? Bernard Tapis ? Zlatan ?
    La BCE ?

    Tient ça me rappelle que finalement c’est peut être bien le problème: les valeurs.
    Quel est l’étalon aujourd’hui ?

    Que pouvez vous bien dire à vos fous ?

    Si j’étais psy, je dirais: change toi, toi même si t’es pas heureux, car moi psy, je peux t’écouter des heures, te piquer tes thunes, mais je ne peux rien faire pour toi.

  • ces clowneries médiatiques comme les décapitations de Isis, sont au contraire très rationels et très efficace pour manipuler l’agenda médiatique (sinon vous n’en parleriez pas).

    aujourd’hui c’est la presse qui dirige le monde.
    pour une partie la presse a un socle idéologique, un biais, mais pour l’essentiel la presse est un anaimal facile a manipuler comme un chiot ou un enfant de 2ans.

    a l’opposé j’ai entendu que les réchauffiste râlaient parce que des scientifiques, des activistes ont un succès sur internet pour propager leurs idées…
    outre le fait que les choses choquantes circulent vite, c’est le fait de gesn motivés, avec des budgets nuls ou ridicuees a coté de smachines de guerre onusienne, académiques, et politiques.
    mais ces guerrilleros de l’internet, ces jihadistes du climat sont antifragiles… plus tot tape dessu plus ils grossissent.

    en face les ONG genre greenpeace ont le souvenir de méthodes très efficace de la génération précédente, avec les fauchages d’OGM, le 9/11, les bannières sur les centrales, le rainbowarrior qui circule avec unstudio vidéo, une capote sur l’obelix, un sketch a poil dans notre dame,… ou la tête dans le sable…. ou un campagne de mensonge sur le MH17 qui cache des preuves publiques…

    ils visent les média de masse… ca marche …
    mais les média de masse qui leur fait confiance encore ?

    mais les sceptiques du climat comme les jihadiste ont fait mieux, nouvelle génération. l’information vrai ou fausse circule par les réseaux sociaux… les blogs, facebook

    a celui qui comprend quel est mon djihad (pas le climat) j’offre un j’aime ou un retweet 😉

    j’espère qu’on m’empêchera pas d’aller en suisse avec les lois liberticide sur le jihad.

  • La gent politique française est atteinte dans sa globalité, droite et gauche confondues, de schizophrénie en phase aigüe de décompensation.
    Tout y est: hallucinations, perte du sens du réel, affabulations, délire, manipulations aussi diverses que variées, agressivité, auto mutilations ……..

    Et ils prétendent vouloir ou pouvoir « gouverner » ce pays !!!!!!

  • En tout cas, une chose est sûre, quoique les béotiens puissent penser de ma profession, je vous assure que j’ai parfois reçu de bons allumés mais jamais un seul qui ait foutu sa tête dans le sable en signe de protestation.

    Vous n’avez peut-être pas encore tout vu ❗

  • petite histoire (pour vous montrer la mentalité des communistes et socialistes): Le questionnaire de Lénine:
    Camarade, si tu avais deux maisons, tu en donnerais une à la révolution ?
    – Oui ! Répond le camarade.
    Et si tu avais deux voitures de luxe, tu en donnerais une à la révolution ?
    – Oui ! Répond de nouveau le camarade.
    Et si tu avais deux millions sur ton compte en banque, tu en donnerais un à la révolution?
    – Bien sûr que je le donnerais ! Répond le fier camarade.
    Et si tu avais deux poules, tu en donnerais une à la révolution?
    – Non ! Répond le camarade.
    Mais … pourquoi tu donnerais une maison si tu en avais deux, une voiture si tu en avais deux, un million si tu avais deux million … et que tu ne donnerais pas une poule si tu en avais deux ?
    – Mais, camarade Lénine, parce que les poules, elles, je les ai !!!!
    Moralité :
    « Il est toujours très facile d’être socialiste avec la propriété, le travail et l’argent des autres ! »
    C’est pour ça qu’on est socialiste ou qu’on le devient.
    C’est comme ça que les recruteurs appâtent les envieux, les fainéants, les gens à la moralité douteuse.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
uerss
13
Sauvegarder cet article

La chute de l’UERSS

Article disponible en podcast ici.

 

De l'UE à l'UERSS

Il faut se remémorer l'UE libérale. Son histoire commence avec la communauté européenne du charbon et de l’acier en 1951. Son but figure dans le titre : créer une solidarité autour du charbon et de l’acier pour accroître les économies de chacun.

Cette vision libérale centrée sur l’économie est arrivée à son maximum avec Shengen en 1985 et l’ECU (ancêtre de l’euro) en 1979. L’UE voulait que l’argent, les citoyens, les entreprises et les idées circulent le plus li... Poursuivre la lecture

Il faut soigneusement distinguer les questions scientifiques et factuelles — les évolutions du climat et les moyens de s’y adapter — de l’idéologie venue s’y greffer, qui est l’idéologie écologiste. C’est une erreur de raisonnement, et la prospérité des idéologues écologistes, qui consiste à confondre (identifier) l’écologie comme science de la nature et l’écologisme comme idéologie politique.

Quand on prend connaissances des revendications concrètes des écologistes français, de Die Grünen en Allemagne, ou des écologistes belges — pour... Poursuivre la lecture

Le libéralisme est rejeté en tant que doctrine économique, au motif qu'il favoriserait les riches et l'oppression des faibles. Sauf que le libéralisme n'est pas une doctrine économique. Les sources de réflexions des libéraux ne portent pas forcément  sur l'économie, que ce soit, par exemple, Étienne de la Boétie, Alexis de Tocqueville, ou Benjamin Constant. Et l'une des figures les plus célèbres du libéralisme, de par son prix Nobel, Friedrich August Hayek, est plus connue pour ses livres La route de la servitude et Droit, législation et libe... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles