Modernisation en vue du fixing de l’or

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Modernisation en vue du fixing de l’or

Publié le 7 juillet 2014
- A +

liberty gold coinJugé vétuste et potentiellement manipulable, le fixing n’a évolué qu’à la marge depuis sa création le 12 septembre 1919 : il est effectué deux fois par jour au lieu d’une depuis 1968 et via une réunion téléphonique et non plus physique depuis 2004. C’est encore un nombre limité de banques (Barclays, HSBC, Scotiabank et Société Générale) qui se concertent pour fixer un prix de référence au métal précieux.

C’est pourquoi beaucoup pensent que le fixing, qui sert de référence à de nombreuses transactions (entre 2 et 4 millions d’onces seraient échangées chaque jour sur cette base), est susceptible d’être manipulé. Un exemple de manipulation a été mis au jour avec l’amende de £26 millions infligée en mai à Barclays. Un employé de l’établissement avait agi illégalement en tentant d’influencer la fixation du prix de l’or au-dessous d’un certain seuil afin d’éviter d’avoir à payer un client.

Alors que plusieurs scandales bancaires ont éclaté ces dernières années, les acteurs du marché semblent cette fois vouloir prendre les choses en mains. Le fixing de l’argent, établi selon la même méthode mais une fois par jour, doit ainsi disparaître dans sa forme actuelle mi-août et être remplacé par un système électronique basé sur des enchères et pouvant être audité. La démarche lancée par le Conseil mondial de l’or devrait aboutir à des résultats similaires pour le fixing de l’or.

Voir les commentaires (2)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (2)
  • Tant que les USA devront défendre la toute puissance de leur dollar avant tout, aucune réforme de la fixation du prix de l’or (car c’est ce qui est en vigueur actuellement: une « Fixation » de prix, pas un prix de marché) ne verra le jour. Cette réunion n’aboutira sur rien, la montagne va accoucher d’une souris.
    Tout le monde dans le milieux sait que l’or est au moins si pas plus manipulé que les changes ou le Libor. Mais si on permet à l’or d’atteindre son vrai prix, alors les devises, le $ en premier, auront beaucoup de souci à se faire.

  • Les vendeur de Napoléon, et ceux qui poussent à en acheter sont-ils des escrocs ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Jean-François Faure. Un article de L'Or et l'Argent.com

Cela fait plusieurs années que nous sommes prévenus : les caisses de retraite ne pourront certainement pas assurer des pensions confortables comme cela a été le cas pour les baby boomers.

Alors, même si on est encore jeune et que l’on ne pense pas à ses vieux jours, il est important d’investir petit à petit dans des placements qui pourraient se révéler indispensables pour profiter des années de retraite bien méritées.

Des investissements selon les opportunités

To... Poursuivre la lecture

Par Jean-François Faure. Un article de L'Or et l'Agent.com

Vous venez de recevoir une pièce d’or pour Noël, un anniversaire, un mariage ou toute autre occasion. Quels sont les gestes à éviter pour en prendre soin ? Comment bien stocker une pièce d’or afin de préserver sa valeur ?

Offrir de l’or : toujours une valeur sûre

Offrir un Napoléon 20 F en or ou un Souverain britannique est une pratique encore répandue et notamment en famille.

Souvent, ce sont les grands-parents qui offrent leurs pièces d’or aux petits-enfants lor... Poursuivre la lecture

Par Bill Bonner.

Rappelez-vous de la règle de Richard Russell : l’inflation ou la mort. Une fois qu’on a déclenché un boom de fausse monnaie, on ne peut le faire durer qu’en lui donnant plus de fausse monnaie. Sinon, il meurt. La mort n’est pas très populaire, que ce soit en Europe ou aux États-Unis.

Aux Etats-Unis, Bloomberg nous en dit plus :

"L’or s’échange à des sommets de près de six ans, les banques centrales devenant ‘colombes’ au niveau mondial, tandis que des tensions sous-jacentes aux niveaux géopolitique et com... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles