L’accord de libre-échange Chine-Suisse entre en vigueur

Il s’agit du premier accord de libre-échange de la Chine avec un pays du continent européen et un des top 20 des puissances économiques du monde.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’accord de libre-échange Chine-Suisse entre en vigueur

Publié le 2 juillet 2014
- A +

Swiss ChinaL’accord de libre-échange entre la Chine et la Suisse est entré en vigueur mardi, ouvrant une nouvelle ère pour le commerce entre ces pays. Les accords, qui prévoient des droits de douane à taux zéro pour un large éventail de marchandises, couvrent également les domaines tels que les marchés publics, la coopération en matière d’emploi et la propriété intellectuelle.

Dans le cadre de ces accords, 99,7% des importations chinoises en Suisse et 84,2% des exportations suisses vers la Chine seront exemptées de droits de douane. Les droits de douane pour les textiles, les vêtements, les pièces automobiles et les objets métalliques exportés par la Chine seront substantiellement réduits.

Les échanges commerciaux entre la Suisse et la Chine ont augmenté de 126% en base annuelle pour atteindre $59,5 milliards en 2013. La Chine est le plus grand partenaire commercial de la Suisse en Asie, tandis que la Suisse est le cinquième plus grand partenaire commercial de la Chine en Europe.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

À la fin de l'année dernière, un sommet important s'est tenu à Bruxelles entre l'Union européenne et le bloc commercial de l'ANASE, qui regroupe un grand nombre d'économies d'Asie du Sud-Est à croissance rapide. Ce bloc ayant également conclu un accord de libre-échange avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande en 2009, il revêt une importance majeure.

Malgré les efforts en cours, un véritable accord de libre-échange (ALE) entre l'UE et l'ANASE n'est pas attendu de sitôt. Le diplomate indien chevronné Gurjit Singh a souligné que les sanct... Poursuivre la lecture

la Chine
11
Sauvegarder cet article

Si l’Histoire nous enseigne quelque chose, c’est qu’un empire ne peut tenir dans la durée que grâce à deux éléments clés : son armée et sa monnaie.

Son armée, car l’empire doit être capable de protéger son territoire et de conquérir de nouvelles terres pour s’étendre ; et sa monnaie car c’est avec elle qu’il paye ses militaires et c’est par elle qu'il entendra échanger des richesses avec ses vassaux. Dans ces deux domaines, un empire voulant durer doit mettre en place des mesures pour maintenir la stabilité à la fois militaire et écono... Poursuivre la lecture

Par Connor O'Keeffe.

Après la crise financière de 2008, des appels ont retenti dans les publications de l'establishment et les bureaux exécutifs de Wall Street pour dire que nous assistions à la mort de la mondialisation. Ces appels se sont amplifiés et multipliés après le Brexit, l'élection de Donald Trump, la pandémie et l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Pourtant, les données semblent contester ce récit. Le commerce mondial a atteint un niveau record de 28 500 milliards de dollars l'année dernière et les projections prévoient un... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles