Le patronat belge prévoit une croissance de 1,3% en 2014

L’économie belge aura une croissance de 1,3% cette année dans le contexte du redressement qui se poursuit.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le patronat belge prévoit une croissance de 1,3% en 2014

Publié le 4 juin 2014
- A +

Belgium flag mapSelon la Fédération des entreprises belges (FEB), la reprise économique amorcée depuis le second semestre de l’année dernière se poursuivra cette année. 47% des secteurs tablent sur une augmentation de l’activité économique au cours des six prochains mois, tandis que 42% prévoient une stabilisation. L’analyse est basée sur une enquête menée auprès de 50.000 membres au travers de plus de 30 fédérations sectorielles.

Ce qui est plus inquiétant pour la FEB, c’est la stagnation des investissements, seules trois entreprises sur dix prévoient une augmentation. Le niveau des investissements en Belgique est toujours environ 10% inférieur à celui d’avant la crise, tandis que le fléchissement de la compétitivité de l’économie belge est confirmé ces dernières années par la perte de parts de marché des Made in Belgium.

Pour la FEB, le problème reste aigu. Les coûts salariaux par unité produite ont augmenté de 21,6% en Belgique depuis 2005, contre 12,3% en Allemagne, 17,2% en France, 17,7% aux Pays-Bas et 14,9% pour la moyenne de la zone euro. L’attractivité de la Belgique pour les investisseurs étrangers est ternie et sa balance commerciale s’inscrit dans le rouge depuis six ans.

Dans ce contexte, la situation du marché du travail serait extrêmement délicate aux yeux de la FEB. La création nette d’emplois se fait presque intégralement dans le secteur non marchand. Ces six dernières années, il y a eu plus de pertes d’emploi (essentiellement dans l’industrie et dans le secteur de la construction) que de nouveau emplois dans le secteur marchand.

FEB focus 2014

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par David L. Veksler.

 

Vous êtes-vous déjà demandé s'il existait un chiffre unique qui vous permettrait de savoir si vous avez réussi sur le plan financier ? Il en existe un en fait : la "règle des 4 %".

La règle des 4 % est une règle empirique utilisée par la plupart des conseillers financiers selon laquelle le fait de retirer un maximum de 4 % de votre portefeuille par an vous permettra de vivre indéfiniment sur vos économies. La règle est basée sur 75 ans d'histoire des marchés boursiers et, bien que le pourcenta... Poursuivre la lecture

Pour épargner, commencer par définir ses objectifs

La première priorité pour bien placer son argent ? Savoir ce qu'on veut en faire, ce qu'on aura besoin d'en faire et quand. Il est essentiel de commencer par vous demander pourquoi vous mettez de l'argent de côté : pour un projet à court terme ou à long terme ? Pour un objectif précis comme un achat immobilier ou les études de vos enfants ?

Cette première étape vous permettra ensuite de choisir les produits appropriés. Elle ne doit pas être négligée, faute de quoi vous risqueriez de so... Poursuivre la lecture

Vivons-nous dans un monde fini ?

Le simple fait de poser la question suscite parfois des réactions indignées tant la réponse semble évidente. Pourtant, la question des ressources naturelles et de leurs limites est complexe. Une façon utile d’y réfléchir, sans pour autant prétendre la régler, est de considérer le monde entrepreneurial. Cela nous permet de développer une approche plus nuancée, et moins pessimiste, de la question.

 

La leçon des entrepreneurs

Que peuvent nous apprendre les entrepreneurs sur la notion de... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles