Le socialisme pourra-t-il être vaincu par la recherche ?

Socialoaction (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Le regard de René le Honzec

rlh - socialoaction

Malgré un casting de vedettes et un programme alléchant bien rodé, la campagne de Socialoaction n’a pas rencontré le succès attendu, avec un effondrement accablant des intentions de dons de votes.

Pourtant le public est sensibilisé depuis des décennies aux pratiques à risques de l’ultra-libéralisme sans capote syndicale dans toutes les positions économiques, particulièrement la sodomie des classes laborieuses par des patrons sans scrupules ne visant qu’à assouvir leurs plus bas instincts. De nombreuses campagnes de communication orchestrées par des médias subventionnés ont incité les populations à risque (prolétaires, djeuns, défavorisés, petits blancs, communautés, cités abandonnées…) à se détourner des comportements dangereux qui mettent en danger leur santé citoyenne en contractant des virus politiquement transmissibles, comme le FN ou l’UMP, voire des variantes moins mortelles comme l’UDI ou le FdG, qui ne tuent pas mais laissent des séquelles quasi-irréversibles.

À noter la souche EELV qui semble échapper à toute logique scientifique par son processus d’auto-reproduction développant des métastases dans différents corps sociaux urbains. Si nous autres libéraux sommes toujours sensibles aux malheurs de l’Humanité souffrante, nos propres recherches ont permis de développer un vaccin, certes difficile à mettre en pratique, qui pourrait cependant s’avérer le seul capable d’éradiquer ce socialisme destructeur.

Adressez vos dons pour la recherche à Contrepoints.org.