Le Free Market Road Show à Paris le 2 avril

Des libéraux des quatre coins de l’Europe ont pris la route des capitales européennes pour présenter et discuter leurs projets pour l’Europe.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Le Free Market Road Show à Paris le 2 avril

Publié le 29 mars 2014
- A +

logo-fmrsDans quelques semaines les Français, comme tous leurs concitoyens européens, vont être appelés à élire leurs représentants au Parlement Européen. Pour choisir son candidat, encore faut-il savoir dans quelle direction il serait bon d’aller. C’est pourquoi des libéraux des quatre coins de l’Europe ont pris la route des capitales européennes pour présenter et discuter leurs projets pour l’Europe ; leur vision de ce que pourrait être l’Europe.

Le mercredi 2 avril ils s’arrêteront à Paris. Avec l’appui d’intervenants français, ils débattront des enjeux de ces élections. Qu’est-ce qui ne va pas avec les politiques bruxelloises ? Que faut-il changer en urgence ? Quelles sont les politiques à encourager ?

Seront en particulier abordés les thèmes suivants :

1ère Session :

De l’avis des libéraux, le principe de subsidiarité est intéressant mais il n’est pas toujours correctement appliqué. Il conduit tantôt à une dilution encore plus grande de la responsabilité des États et des individus (gestion des dettes souveraines, union bancaire,..), tantôt à protéger des pratiques liberticides (monopole de la sécurité sociale, des pensions, des diplômes nationaux) ou encore à les promouvoir (intervention à Chypre, sur-régulation de nombreux secteurs d’activités). Quelles sont les compétences qui doivent être déléguées aux organismes de l’Union (Commission, Conseil, Parlement, Cour Européenne de Justice), et quelles sont celles qui doivent rester au niveau des nations ?

2ème Session :

L’Europe, et en particulier la France, semble souffrir d’un déficit de compétitivité. Les individus et les entreprises ne s’y sentent pas souvent les bienvenus et les quittent pour des environnements plus hospitaliers. Parfois ils partent pour une autre nation membre de l’Union, parfois l’exil est plus lointain encore. Nous pensons qu’une Union qui s’appuierait sur un véritable fédéralisme, en particulier dans le domaine fiscal, serait plus attractive, plus responsable et plus respectueuse des sensibilités de chacun. Pourquoi ne pas nous inspirer de ce qui se fait ailleurs en ce domaine ?

3ème Session :

Tout le monde appelle de ses vœux l’Europe du progrès économique et social et tout le monde sait que cette ambition passe par des réformes structurelles majeures dans de nombreux États membres dont la France. L’impulsion peut venir dans certains cas de l’Union Européenne (avec plus ou moins de succès comme en témoigne le cas de l’union bancaire). Mais l’expérience nous enseigne que les États, jouissant d’une plus grande légitimité, sont souvent les mieux placés pour engager des réformes. C’est ce que nous constatons dans les secteurs de la santé ou des retraites. L’Europe du progrès c’est une Europe fédérant des États responsables.

Conférence de clôture :

Enfin, comment ne pas revenir sur la politique de l’Union à l’égard des pays limitrophes ? Après la Géorgie, voici que l’Ukraine doit faire face à une crise grave et profonde. Paient ils la frilosité des politiques de l’Union Européenne avec laquelle ils sont en négociation depuis des décennies ?

Pour traiter de ces questions et débattre avec vous, nous avons invité des experts aussi bien que des décideurs.

Programme :

Free Market Road Show 2014
Paris – Wednesday April 2d
Amphithéâtre Cabanel
Institut National de la Transfusion Sanguine :
Site Cabanel, 6 rue Alexandre Cabanel, 75739 Paris cedex 15

8h30-9h00 Registration & Display tables

Liberty Fund, Institut Coppet, Belles Lettres, Coquelin, Contribuables Associés, IREF/ALEPS, IFRAP, Contrepoints, Turgot

9h00-9h45 – Panel 1 : Centralization vs. Deregulation: More Brussels or more subsidiarity?

Chairman : Agnès Verdier Molinié (IFRAP) (TBC)

Speakers :

  • Jean-Philippe Feldman (Professor of Constitutional Law, author of « De la Ve république à la Constitution de la Liberté »)
  • Ludovic Espitalier-Noël (Business Leader Public Policy- Mastercard Worldwide) Brussels’ method: the case of means of payments’ regulation

9h45-10h45 – Panel 2 : Brain Drain vs. Incentives

Chairman : Lucas Léger (IREF)

Speakers :

  • Pierre Garello (Professor of economics, Administrator at IREF, editor of the Yearbook on taxation in Europe)
  • Dan Mitchell (Senior fellow at Cato Institute, expert on fiscal policy)
  • Mark Klugman (speechwriter to Presidents Reagan and Bush (Sr.), expert on economic reforms)

10h45-11h15 – Coffee break & Display tables

11h15-12h15 – Panel 3 : How to move forwards on some key issues: Banking, Healthcare, Pensions

Chairman : Benoîte Taffin (Contribuables Associés)

Speakers :

  • Kerry Halferty-Hardy (Hospital Chief Development Officer and IES-Europe) New Paths for managing healthcare in Europe
  • Barbara Kolm (Austrian Economic center) Banking Union : Does it provide a solution to our problems?
  • José Piñera (former Minister of Chili) : How to change direction?

12h15-13h00 – Keynote on European Foreign Policy : Lessons from Georgia and Ukraine

  • Eka Tkeshelashvili (Pdt of GISS, former Vice Prime-Minister of Georgian Republic, Foreign Minister and State Minister for Reintegration)

13h00-13h30 – Press conference and interview

La conférence se déroulera en anglais.

Pour s’inscrire : http://freemarket-rs.com/registration/

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
calepin et stylo
6
Sauvegarder cet article

Par Tonvoisin.

 

"Mon cœur s'est noyé dans l'océan de tes rêves !

Au loin, le temps, la vie des vagues silencieuses,

se brisait en cadence sur l'absence de trêve

Et le monde riait ! La folie est joyeuse !

 

J'aurais vécu pour rire dans un monde à pleurer

sans mépriser mes juges de ma peine cruelle

Enfant je suis, enfant je meurs. Me faut-il expliquer ?

La tristesse des autres est ma seule étincelle !

 

Je me croyais vivant et soudain je suis mor... Poursuivre la lecture

Si vous défendez en France le libéralisme classique vous êtes rapidement soumis à un exercice pénible. Face à l’ignorance de votre auditoire, vous êtes contraint d’expliquer les « droits naturels », de remonter à l’humanisme et à l’école de Salamanque, de justifier laborieusement que le libéralisme n’est pas que le marché et la concurrence loyale. Ni le capitalisme de connivence.

Définir facilement le libéralisme est si malaisé que beaucoup commencent par expliquer « ce qu’il n’est pas ».

Bref, en invoquant le libéralisme, vous ... Poursuivre la lecture

Faisant face à une popularité en chute libre, la Première ministre travailliste néozélandaise Jacinda Ardern a récemment démissionné de son poste. Alors que les politiciennes habituelles la défendront bec et ongle contre le « sexisme, » les libéraux sensés se réjouiront de la démission de ce tyran, quel que soit son sexe.

Rassurez-vous, le mot n’est pas utilisé à la légère. Comme trop de gouvernement « libéraux », Ardern a fortement restreint la liberté de mouvement de « sa » population durant la pandémie. Malheureusement, elle a pris ... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles