Une communauté peut lutter contre une ONG « verte » géante sans un sou

Par une action conjointe et coordonnée, une communauté peut faire reculer et vaincre les projets écologistes soutenus par de grandes ONG.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Une communauté peut lutter contre une ONG « verte » géante sans un sou

Publié le 6 février 2014
- A +

Un témoignage John Droz, Jr. [*], depuis les États-Unis. eolienne-12En octobre 2013, un projet de parc éolien d’envergure vise le littoral de la Caroline du Nord. J’ai décidé d’en faire un cas d’école du modèle d’ordonnance sur l’énergie éolienne édité par AWED1 Les résultats ont été excellents dès le départ. Par exemple, sans un sou et sans organisation d’appui, nous avons pu :

  • Mettre en place un site web d’information,
  • Mobiliser les médias contre le projet,
  • Mobiliser la majorité des citoyens locaux contre le projet,
  • Mobiliser plusieurs structures locales d’importance (telles que la Chambre de Commerce) contre le projet,
  • Mobiliser la presque totalité des législateurs locaux et régionaux contre le projet,
  • Encourager les deux communes impliquées à rédiger des ordonnances exaustives.
  • etc.

Remarquez que rien de tout ceci ne fut aisé, dans la mesure où plusieurs obstacles se sont dressés sur notre route. Par exemple, le Sierra Club a lancé une très grosse campagne régionale en vue de soutenir le projet et de nous décrédibiliser, nous ainsi que nos efforts. Nous avons persisté, en dépit des difficultés. Cet effort coordonné est venu à bout du porteur de projet, et la nuit dernière, ils ont officiellement jeté l’éponge. Voir par exemple à ce sujet cet article de presse… Il a fallu environ 3 mois de campagne ciblée pour décrocher la victoire. Ce fut un succès, pour deux raisons fondamentales :

  1. Le porteur de projet s’est rendu compte que les communes impliquées imposeraient des mesures de protection de qualité pour les citoyens, les entreprises, l’environnement et l’armée, et
  2. le porteur de projet a vu que ces mesures étaient largement plébiscitées par la communauté (et donc par la législation).

Ces mesures (et leur déclinaison écrite) sont énumérées dans le modèle d’ordonnance sur l’énergie éolienne de AWED :

  • 1 mile de distance minimale depuis les limites de propriétés,
  • une limite de bruit des turbines en limite de propriété fixée à 35 dBA, 24 h sur 24 et 7 jours sur 7,
  • une garantie sur la valeur immobilière simple, mais efficace,
  • des tests environnementaux sous égide communale,
  • des fonds et conditions de décommission en bonne et due forme,
  • et enfin un acompte à payer pour les dépenses de la ville, maintenu à $50k pour la durée de vie du projet.

L’une de mes plus grandes frustrations, en près de 35 ans de carrière dans l’environnement et l’énergie, est probablement le fait que toute communauté, ici ou ailleurs, semble essayer de réinventer la roue dès qu’un projet intrusif de ce genre voit le jour. Je vous apporte ce témoignage en espérant que vous pourrez tirer profit de nos propres expériences. Cette victoire a été une victoire de la communauté, et un exemple frappant de ce qui peut être accompli, ici ou ailleurs, quand des citoyens coopèrent pour accomplir un projet commun. Une dernière chose : en 2007, la Caroline du Nord avait fait passer une loi sur l’augmentation de la production d’énergies renouvelables (RPS) d’origine éolienne. Une demi-douzaine de projets éoliens d’envergure ont été soumis depuis. Nous avons combattu avec énergie chacun de ces projets, en utilisant la méthodologie de AWED – sans un sou. À ce jour, il n’existe toujours aucune éolienne industrielle, sur une quelconque partie du territoire concerné. À vous de tirer les conclusions qui s’imposent. Apprenez-en davantage sur www.WiseEnergy.org — Sur le web. Traduction : Nyamba/Contrepoints. [*]John Droz, jr. est Physicien et militant environnemental, Morehead City, NC.

  1. Alliance for Wise Energy Decisions – http://www.wiseenergy.org/.
Voir les commentaires (7)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (7)
  • Moralité : les mouvements écolos finissent par s’anihiler entre eux pour n’aboutir à rien (à part jeter l’argent par les fenêtres dans des projets qui n’aboutissent pas).

    Gageons qu’il en sera de même pour toutes les énergies vertes dès lors qu’on voudra mettre en place les infrastructures nécessaires pour les rendre utilisables.

  • Excellent, retourner les outils de l’agiprop « citoyenne » contre les escrologistes. Merci

  • Lui écolo ? C’est surtout un climatosceptique de plus :
    « Is Global Warming a scientifically resolved matter? No. There is some very convincing evidence (and scientists) that indicate that there is such a thing as Global Warming. But
    there are some very qualified scientists (with good evidence) that suggest just the opposite.

    More importantly, statements often appearing in the media like ‘the majority of scientists’ believe in Global Warming, are meaningless. First of all, no legitimate survey has ever been
    done, and secondly, science is not about the number of people who advocate a position. » [2]
    Source : http://www.desmogblog.com/john-droz

    • Et ?
      Ce n’est aucunement le sujet traité ici…

      • « John Droz, jr. est Physicien et militant environnemental, Morehead City, NC. »
        C’était juste pour nuancer ce genre de présentation qui voudrait faire croire que ce type fait autorité. Climatosceptique => scientifique médiocre => poubelle.

    • pourriez vous donner une definition assez précise du rechauffement climatique svp?
      c’est à dire avec une separation entre les données historiques et le prevision faites par les modèles, ddonnant quelques grandeurs, sinon qualifier quiconque de climatosceptique ne veut pas dire grand chose.

      c’est assez usant de combattre des moulins à vent…
      tiens et une question à la quelle je n’ai jamais eu de réponse claire ..
      comment dfinissez vous la temperature globale?
      Ou bien…
      comment est obtenu le chiffre de 90% puis 95% pour la certitude qu’une hypothèse est valide…concept pour moi incomprehensible..(une hypothèse ne peut etre que non invalidée ou bonne à jeter°;;

      Et plus fondamentalement ..comment pouvez vous etre certain que le système climatique a accumulé de l’energie alors que les océans sont encore si mal connus..???

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
union européenne
3
Sauvegarder cet article

La gestion de la crise énergétique actuelle, la planification écologique, ou encore les récentes manifestations d’agriculteurs aux Pays-Bas posent de plus en plus la question du bien-fondé des politiques européennes. Si cela est particulièrement notable depuis la guerre en Ukraine, la plupart des pays européens subissent aujourd’hui les conséquences d’un système énergétique européen fragilisé depuis plusieurs années par des politiques expérimentales et des investissements dans des sources d’énergies peu fiables et résilientes.

L’engoue... Poursuivre la lecture

Quand se présente une crise d’envergure, les partis et mouvements politiques bourdonnent d’explications en sens contraire, fonction de leurs intérêts et préjugés. C’est d’autant plus vrai dans des pays tels la Belgique, l’Allemagne et la France dont la presse relaie les thèses les plus fantaisistes des écologistes en politique.

Tentons de démêler le principal de l’accessoire.

La crise énergétique de l’Europe est d’abord la crise, non d’un système, mais d’un pays. Ce pays, c’est l’Allemagne.

 

La transition énergé... Poursuivre la lecture

« Ce matin, on a discuté avec la société avec laquelle on fait nos déplacements pour savoir si on ne pouvait pas se déplacer en char à voile. »

Ces quelques mots, teintés d’ironie, auront suffi à mettre le feu aux poudres. Une ironie peu bienvenue dans un pays où des élus demandent à demi-mot d’en finir avec l’humour.

C’est ainsi qu’a démarré lundi une polémique entourant les propos de l’entraîneur du PSG Christophe Galtier.

L’occasion pour les ecclésiastiques de l’écologisme moderne de lancer une nouvelle inquisition sté... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles