« Le libéralisme est une philosophie, pas une idéologie »

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

« Le libéralisme est une philosophie, pas une idéologie »

Publié le 28 janvier 2014
- A +

Une interview d’Alain Laurent, philosophe spécialiste de la pensée libérale, par l’hebdomadaire Le Point. À lire sur le site de l’Institut Coppet.

Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Walter Lippmann fut un journaliste américain à la fois engagé dans les affaires internationales et dans les débats d'idées. Il mit en avant l'impossibilité d'une authentique démocratie dans une société contemporaine dans ses livres Public Opinion et The Phantom Public.

Si il fut un observateur lucide de la politique nationale comme des affaires mondiales, il fut aussi le promoteur réfléchi de solutions aux problèmes de régime. Il a ainsi été l'initiateur d'un libéralisme humaniste qu'il a promu dans son livre The Good Society. La profo... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Qu’est-ce que le libéralisme ? Voilà une question qui peut paraître simple, mais au sujet de laquelle le moins qu’on puisse dire est qu’il existe beaucoup d’idées préconçues. Pour ne pas dire totalement fausses.

Il n’y a sans doute pas plus haï ou diabolisé que ce vocable de « libéral », quotidiennement mué en « ultra-libéral » ou « néo-libéral » pour les besoins de la cause.

Vous affubler de ce qualificatif suffit généralement à vous discréditer et à vous rendre inaudible par avance. Pourtant, le libéralisme n’est pas ce que l’... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Une large partie des intellectuels, chercheurs et membres de l’administration d’État ont érigé le vaccin comme remède universel à la crise sanitaire du Covid-19.

Aujourd’hui, le constat est clair, le vaccin n’est en rien un remède consensuel dans son efficacité face à cette crise inédite, voire a aggravé le contexte sanitaire, politique et économique et fragilisé la cohésion de nos sociétés.

Ainsi, par la force des incitations plus ou moins coercitives des pouvoirs publics une large partie de la population s’est fait vacciner.Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles