Adoption de la loi sur la légalisation du cannabis en Uruguay

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Parlement Uruguayen (Crédits Shant, image libre de droits)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Adoption de la loi sur la légalisation du cannabis en Uruguay

Publié le 11 décembre 2013
- A +

Le projet loi autorisant la culture, la vente et l’usage de cannabis a été adopté en Uruguay.

Parlement Uruguayen (Crédits Shant, image libre de droits)Ce pays va devenir le premier État au monde à en contrôler la production et la consommation. Si la constitutionnalité de la loi est confirmée, et après signatures des décrets d’application, sa mise en œuvre n’interviendra au plus tôt qu’en avril 2014.

La nouvelle loi confère à l’État la mainmise sur la culture et la vente du cannabis à des fins récréatives. Le projet est néanmoins critiqué par l’opposition, certains professionnels de la santé et des pharmaciens. Selon un sondage, 61% de la population rejette cette loi sur la légalisation du cannabis.

Cette loi inédite de « régulation du marché du cannabis », vise à priver les narcotrafiquants d’une importante source de revenus, alors que la lutte contre le trafic de drogue coûte environ €60 millions par an au pays. Elle vise aussi à limiter les risques liés à la consommation du cannabis et à détourner ses amateurs des dealers et des drogues dures. La loi prévoit trois modes d’accès au produit : l’auto-culture, la culture dans des clubs de consommateurs et la vente en pharmacie, sous contrôle public (40 grammes maximum par mois).

Le cannabis représente 70% de la consommation de drogues en Uruguay, et son usage s’est largement répandu ces dix dernières années. Les autorités évoquent le chiffre de 128.000 utilisateurs, contre 200.000 selon les associations de consommateurs.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Gloria Alvarez, la passionaria libérale, dit tout et c’est dans Contrepoints !

Elle s’exprime pour la première fois en France.

Gloria Alvarez est une jeune femme influente. Auteur de trois livres, conférencière très sollicitée en Amérique latine, en Espagne ou aux USA, hyper active sur les médias sociaux avec 377 000 followers sur Twitter et 242 000 sur Instagram, elle est sans doute l'influenceuse libérale féminine numéro un dans le monde ! Elle prône le libéralisme dans tous les domaines. Liberté, frontières, aide internationa... Poursuivre la lecture

Alors que l’Allemagne devrait légaliser le cannabis très bientôt, tout comme le Luxembourg ou la Belgique, que Malte ou l’Espagne autorisent la consommation et même la culture dans un cadre privé, que l’Italie, la Suisse et le Portugal légalisent le CBD, un petit pays résiste encore et toujours à l’envahisseur…

La France, qui avait été obligée de lâcher du lest suite à un arrêté de la Cour de justice européenne en 2020, décide aujourd’hui de manière brutale d’interdire la commercialisation des feuilles et des fleurs de CBD, qui représe... Poursuivre la lecture

cannabis
1
Sauvegarder cet article

Par Elie Blanc.

En avril dernier,  Macron annonçait qu’aurait lieu un « grand débat sur la consommation de drogues ». Il en a profité pour réaffirmer sa volonté de lutter contre la consommation de cannabis et de ne « laisser aucun répit aux trafiquants » pour faire « reculer la délinquance ».

Depuis lors, un arrêté daté du 31 décembre interdit la vente et la consommation les fleurs de chanvre CBD.

Emmanuel Macron contre le cannabis

Notre cher Prés... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles