Pékin libéralise à petits pas sa monnaie et sa finance

En février 2012 la Banque populaire de Chine (PBOC) a publié un plan de libéralisation finanicère. Elle se donne trois ans pour assouplir le contrôle des investissements directs étrangers et pour encourager les investissements des entreprises chinoises à l’étranger. Et cinq ans pour déréguler la distribution de crédit commercial avec un yuan, la monnaie chinoise, passant en régime de change flottant.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

Pékin libéralise à petits pas sa monnaie et sa finance

Publié le 4 décembre 2013
- A +

En février 2012 la Banque populaire de Chine  (PBOC) a publié un plan de libéralisation financière. Elle se donne trois ans pour assouplir le contrôle des investissements directs étrangers et pour encourager les investissements des entreprises chinoises à l’étranger. Et cinq ans pour déréguler la distribution de crédit commercial avec un yuan, la monnaie chinoise, passant en régime de change flottant.

À lire sur l’Agefi.

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don
la Chine
11
Sauvegarder cet article

Si l’Histoire nous enseigne quelque chose, c’est qu’un empire ne peut tenir dans la durée que grâce à deux éléments clés : son armée et sa monnaie.

Son armée, car l’empire doit être capable de protéger son territoire et de conquérir de nouvelles terres pour s’étendre ; et sa monnaie car c’est avec elle qu’il paye ses militaires et c’est par elle qu'il entendra échanger des richesses avec ses vassaux. Dans ces deux domaines, un empire voulant durer doit mettre en place des mesures pour maintenir la stabilité à la fois militaire et écono... Poursuivre la lecture

1
Sauvegarder cet article

Dans un entretien donné à Politico, Bill Nelson, administrateur à la NASA, fait part de son inquiétude quant à l’entrée de la Chine dans la compétition spatiale pour aller sur la Lune. Pour lui, la Chine pourrait rapidement trouver un moyen d’alunir pour tenter de s’approprier les ressources les plus riches du satellite naturel. Nelson cite en exemple -plus terre à terre oserions-nous dire- l’attitude de Pékin en mer de Chine méridionale, qui a étendu sa domination militaire sur certaines îles au statut contesté : « Si vous en doutez, regarde... Poursuivre la lecture

Par le Club Influence de l’AEGE. Un article de Conflits

Depuis la Seconde Guerre mondiale et a fortiori au cours de la dernière décennie, le sujet de l’intelligence artificielle s’est véritablement imposé comme un enjeu technologique clé, conduisant à une course à l’innovation entre acteurs mondiaux.

Mais plus encore que de simplement réveiller l’intérêt des startups, des chercheurs, des fonds d’investissement ou des écrivains de science-fiction, l’IA s’impose aussi comme un véritable enjeu de souveraineté politique et géopoliti... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles