Pékin libéralise à petits pas sa monnaie et sa finance

En février 2012 la Banque populaire de Chine (PBOC) a publié un plan de libéralisation finanicère. Elle se donne trois ans pour assouplir le contrôle des investissements directs étrangers et pour encourager les investissements des entreprises chinoises à l’étranger. Et cinq ans pour déréguler la distribution de crédit commercial avec un yuan, la monnaie chinoise, passant en régime de change flottant.

En février 2012 la Banque populaire de Chine  (PBOC) a publié un plan de libéralisation financière. Elle se donne trois ans pour assouplir le contrôle des investissements directs étrangers et pour encourager les investissements des entreprises chinoises à l’étranger. Et cinq ans pour déréguler la distribution de crédit commercial avec un yuan, la monnaie chinoise, passant en régime de change flottant.

À lire sur l’Agefi.