« Wanted » aux États-Unis, les banquiers suisses craignent de quitter leur pays

Une atmosphère paranoïaque règnerait au sein de l’industrie bancaire suisse après l’arrestation en Italie de l’ancien numéro trois de la banque UBS, affirme le quotidien helvète Le Matin Dimanche. Il est de plus en plus recommandé aux banquiers qui ont travaillé avec des clients américains de s’abstenir de quitter le pays.

Une atmosphère paranoïaque règnerait au sein de l’industrie bancaire suisse après l’arrestation en Italie de l’ancien numéro trois de la banque UBS, affirme le quotidien helvète Le Matin Dimanche. Il est de plus en plus recommandé aux banquiers qui ont travaillé avec des clients américains de s’abstenir de quitter le pays.

À lire sur LaTribune.fr