La pauvreté mondiale réduite de moitié

Un rapport de l’ONU publié cet été montre que le taux de pauvreté dans le monde a été réduit de moitié.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

La pauvreté mondiale réduite de moitié

Publié le 10 octobre 2013
- A +

Un rapport de l’ONU publié cet été montre que le taux de pauvreté dans le monde a été réduit de moitié.

Par Valérie d’Emploi2017.

L’un des mythes associés aux clameurs de ceux qui prétendent que les inégalités augmentent, est que les pauvres resteraient pauvres, les riches, riches, et que même les uns deviendraient plus pauvres et les autres plus riches.

Il est donc intéressant de constater que loin de rester pauvre, une bonne partie de l’humanité vient de franchir en 20 ans le seuil de la pauvreté extrême, définie par l’ONU comme étant à 1,25 dollar par jour.

Le rapport de l’ONU « Objectifs du Millénaire pour le développement », publié en juillet 2013, montre que le taux de pauvreté dans le monde a été réduit de moitié.

Ainsi, la proportion des personnes vivant avec moins de 1,25 dollar par jour a diminué, passant de 47% en 1990 à 22% en 2010. Il y a environ 700 millions de personnes en moins vivant dans des conditions d’extrême pauvreté en 2010 qu’en 1990.

Source : ONU, Rapport 2013.

Même s’il était exact que pendant ce temps, Messieurs Gates et Buffet se soient davantage enrichis, faut-il s’en peiner ou se réjouir de voir la faim, l’une des grandes maladies endémiques, disparaître peu à peu, grâce d’ailleurs aux Buffet et Gates ?


Sur le web.

Voir les commentaires (6)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (6)
  • La doxa gauchiste veut que si les pauvres restent pauvres, les riches le deviennent aussi.

    C’est en fait tout le contraire qui se produit, et nous ne pouvons que nous en réjouir.

  • 1) on ne fait pas la même chose avec un dollar et ving-cinq cent maintenant et il y a vingt ans.
    2)c’est un nombre arbitraire
    3)le seul endroit où ça a réellement diminué c’est en Asie. C’est une super nouvelle mais si ces gens sont passés de 1,25$< à 1,50$ en 20ans ça reste un gain minable surtout vu l'inflation dans ces pays et le coût des denrées.
    4)Avec un tableau de courbe sans analyse, sans réelle chiffre d'évolution, sans discussion sur la pauvreté, la richesse, etc rejeté une pensée est au mieux facile…

    • 1) Les chiffres sont de l’ONU donc on peut les considérer comme relativement fiable.
      2) C’est presque surement en dollars constant, donc inflation corrigée.
      3) Quelque soit le pays sous-développé, deux dollars est assez pour vivre une journée nourri et sous un toit. Donc ça constitue plutôt une bonne chose.

    • Ces chiffres tiennent compte de l’inflation. Cela répond à vos remarques 1 et 3.

  • Voyons voir…

    La population mondiale est actuellement de 7,1 milliards, en 1993 elle était de 5,6 milliards… différence : 1,5 milliards de nouveaux terriens.

    Selon les statistiques il y a un « milliard » de nouveaux « non pauvres » en 20 ans soit en réalité 480 millions de chinois (sachant que la démographie de la chine à augmentée sur la même période de 166 millions. 1.185 contre 1.351) et 520 millions issus d’autres pays.

    520 millions sur 1.2 milliards de nouveaux terriens (non chinois)… total 700 millions de nouveaux « vrais » pauvres depuis 1993. Soit + 14% de la population terrestre de l’époque….ce n’est pas un résultat exceptionnel…. si ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Chères lectrices, chers lecteurs, à la suite de mes quelques lectures des livres de l'économiste Thomas Sowell, m'est venue l'envie de vous faire un petit résumé de ces quelques clichés de gauche que nous avons l'habitude d'entendre un peu partout dans nos médias, et que Sowell aborde abondamment dans ces différents ouvrages.

 

Il faut se dépêcher d’agir

C’est probablement un slogan très à la mode depuis deux ans, souvent associé avec celui consistant à ajouter « si cela peut sauver ne serait-ce qu'une seule vie. »

L... Poursuivre la lecture

Par Christopher Paige. Un article du Mises Institute

Un cliché typique dans les milieux socialistes est que les pauvres et les opprimés refusent de voter pour leurs intérêts économiques. Voir, par exemple, l'ouvrage de Thomas Frank What's the Matter with Kansas ? How Conservatives Won the Heart of America.

Cette théorie est utilisée pour justifier divers stratagèmes antidémocratiques visant à "protéger" les personnes vulnérables contre elles-mêmes. Si, après tout, les pauvres ne votent pas dans leurs intérêts, alors pour... Poursuivre la lecture

Depuis plusieurs jours, les médias et les réseaux sociaux crachent leur haine sur le milliardaire Elon Musk après son rachat de Twitter. N’aurait-il pas pu régler tous les problèmes du monde avec ces 44 milliards d’euros ?

À la base de ce déferlement, la haine de la liberté, l’ignorance de l’économie.

 

Merci au capitaliste !

Soyons clairs : Musk fait davantage pour le pouvoir d'achat de l'individu lambda que tous les syndicalistes et hommes politiques du monde, et davantage pour l'écologie en aidant à fournir des mo... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles