Le legs des Frères musulmans : contrôles, pénuries et inflation

Les politiques du président Morsi et des Frères musulmans ont contribué à l’implosion de l’économie égyptienne.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Morsi

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le legs des Frères musulmans : contrôles, pénuries et inflation

Publié le 10 juillet 2013
- A +

Les politiques du président Morsi et des Frères musulmans ont contribué à l’implosion de l’économie égyptienne.

Par Steve H. Hanke, depuis les États-Unis.
Un article du Cato Institute, traduit par LibreAfrique.

Les Frères musulmans et le président Morsi n’ont jamais eu de plan crédible pour l’économie égyptienne. Et l’on peut douter du fait que les dirigeants de la Fraternité connaissent finalement la signification du mot « plan ». Au cours de la dernière année, la conjoncture économique en Égypte est allée de mal en pis. Il semble que l’on se rappellera du bref mandat de M. Morsi à la présidence probablement en grande partie pour son bilan économique désastreux – une année marquée par une baisse de la croissance du PIB, une réduction des réserves de change et une forte augmentation du chômage.

Les marchés noirs sont également une caractéristique de l’héritage économique des Frères musulmans. Les contrôles des prix et des capitaux ont entraîné des pénuries et un dévissage substantiel de la valeur de la livre égyptienne. En conséquence, les Égyptiens ont vu l’inflation détruire leur niveau de vie. En outre, les contrôles ont généré la pénurie de devises étrangères et de nombreux produits, comme l’essence. Face à une totale aberration économique des politiques des Frères musulmans, l’inflation et les statistiques officielles des prix se sont éloignées de la réalité, et le marché noir est rapidement devenu une source de soutien matériel que le gouvernement des Frères musulmans ne pouvait pas fournir.

Comme cela est illustré par les graphiques qui suivent, l’histoire d’une économie égyptienne en déclin, c’est l’histoire d’une livre égyptienne en difficulté – et des problèmes d’inflation (21,2% par an) qui l’accompagnaient.

Ces tendances se sont révélées fatales pour M. Morsi et les Frères musulmans. Alors que les dernières heures de M. Morsi consistaient en leçons sur « la légitimité constitutionnelle », les Égyptiens n’écoutaient pas – ils étaient préoccupés par une livre en plongeon total et un taux d’inflation à peu près deux fois et demi plus élevé que le taux officiel. Les politiques de M. Morsi et des Frères musulmans ont bien sûr contribué puissamment à l’implosion de l’économie égyptienne. En dernière analyse, le peuple égyptien a enseigné à M. Morsi et aux Frères musulmans une dure leçon : le pain s’avère plus important que les idées.


Cet article a paru initialement en anglais sur le site du Cato Institute. Traduction : LibreAfrique.

Voir les commentaires (4)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (4)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Non, ce n’est pas le covid et la mise à l’arrêt de l’économie ou encore la guerre en Ukraine qui provoquent l’inflation actuelle dans l’Eurozone. Ce sont les politiques monétaires des banques centrales qui l’ont suscitée, au premier rang desquelles la BCE.

Pour comprendre ce qui nous arrive aujourd’hui et comment la situation va évoluer, il faut se pencher sur 5000 ans d’histoire monétaire. Toutes les bêtises ont déjà été faites par le passé et ont toujours les mêmes conséquences. La multiplication de la monnaie adossée à rien (à aucun... Poursuivre la lecture

L’inflation est là, et prête à durer si rien n’est fait pour la contrer. Dans le même temps, l’action correctrice des Banques centrales ne doit pas engendrer ce que l’économiste Friedrich Hayek appelle une dépression secondaire, c’est-à-dire un second choc négatif à la crise présente, engendrant ainsi un processus cumulatif.

 

Les constats sur l'inflation

Posons un constat : l’inflation est monétaire principalement, c’est-à-dire qu’elle résulte d’un excès de création monétaire par rapport à la demande de monnaie, en même te... Poursuivre la lecture

Vous me connaissez peut-être déjà. Je suis un simple crayon de bois jaune. Je vous ai déjà raconté la merveille et l'étonnement de ma généalogie. Des mines du Sri Lanka aux forêts de Californie, ma lignée est tout sauf linéaire - il s'agit plutôt d'une collaboration mondiale complexe visant à réunir mes éléments constitutifs. J'espère que vous connaissez bien cette histoire et que vous n'avez pas besoin que je la répète ici aujourd'hui.

Mais j'ai réfléchi à une autre leçon qui pourrait vous intéresser. En repensant à toutes les mains q... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles