UMPognon

L’UMP est parfaitement représentative de la société électorale française : elle vit de l’État, pour l’État, comme l’État.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 2013951 UMP Pognon

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

UMPognon

Publié le 5 juillet 2013
- A +

Le regard de René Le Honzec.

L’UMP est parfaitement représentative de la société électorale française : elle vit de l’État, subventionnée, pour l’État, pour le prendre et vivre de ses prébendes, comme l’État, en empruntant faute d’avoir une activité de production de richesse. Ce mimétisme la pousse à survivre comme son modèle, en empruntant (55 millions !) à défaut d’avoir des militants qui la soutiennent financièrement, comme aussi les syndicats, les organisations patronales, les grands groupes alimentaires ou industriels qui ne savent que demander à l’État de les sauver de leurs gestions défaillantes et du grand méchant loup de la mondialisation.

Mais envisager de voter pour des responsables incapables de gérer sans tricher un simple compte de campagne, de diriger un parti incapable de se régenter, élevant la haine personnelle en style de gouvernance ? Ces qualités sont sans doute essentielles pour être à la tête de l’État, certainement pas pour développer un pays.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

L'Élysée maintient la consigne déjà édictée par Emmanuel Macron il y a cinq ans, et héritée de Nicolas Sarkozy en 2007. Les ministres défaits lors du scrutin des 12 et 19 juin devront quitter le gouvernement, a confirmé le palais présidentiel ce dimanche. Élisabeth Borne, fraîchement nommée à Matignon, ne dérogera pas à la règle. La moitié du gouvernement est concernée.

Bien que la situation soit nettement différente de celle de 2017 - ils n'étaient que six concernés -, l'Élysée a décidé de maintenir la consigne déjà édictée par Emmanu... Poursuivre la lecture

C’est la dernière ligne droite avant l’élection présidentielle, et Valérie Pécresse continue de stagner dans les sondages.

??? L'évolution de l'ensemble des sondages publiés pour le premier tour :

?Macron 29% ↘️ ⚫️Le Pen 18% ↗️ ?Mélenchon 14% ↗️ ?Pécresse 11% ↘️ ?Zemmour 11% ↘️ ?Jadot 6% ➡️ pic.twitter.com/ulxIu1T0DB

— mathieu gallard (@mathieugallard) March 24, 2022

Parmi les raisons qui affaiblissent sa candidature, certains accusent le silence embarrassant de celui qui reste le mento... Poursuivre la lecture

Le premier grand meeting de Valérie Pécresse au Zénith a fait salle comble mais n’a guère suscité l’enthousiasme. Son projet de « nouvelle France » se voulait rassembleur, il n’a pas convaincu les commentateurs qui l’ont accusé d’enchaîner les platitudes, de copier ses adversaires et même de surjouer l’autorité pour tenter de s’imposer.

Meeting tellement raté que des militants ont quitté la salle ! ?#PecresseZenith #ValerieDetresse pic.twitter.com/NNM1kxVHBt

— Goery_|?? (@Goery_) February 13, 2022

Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles