L’euthanasie du socialisme

Le regard de René Le Honzec sur l’Euthanasie

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Euthanasie (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L’euthanasie du socialisme

Publié le 30 juin 2013
- A +

La commission a rendu son rapport en demie-teinte (rose) après les promesses du programme de Flanby, dépassé par sa gauche-verte qui veut euthanasier en joie.

Le problème du socialisme, c’est qu’il refuse de reconnaître la gravité de son état de délabrement avancé et qu’il essaye par toutes les perfusions de durer (enseignants en rab, vote immigré, emprunts, déficit aggravé…), craignant la contagion de son modèle soviétique, qui, lui, a été acculé au suicide par Eltsine assisté. On pourrait lui proposer des soins palliatifs avec la lente perfusion de sérum libéral pour remplacer le sang leucémié rose. Mais les atteintes déjà très anciennes au cerveau ne m’apparaissent gère encourageantes quant à une issue heureuse.

De requiem socialibus

La liberté d’expression n’est pas gratuite!

Mais déductible à 66% des impôts

N’oubliez pas de faire un don !

Faire un don

L'économie planifiée connaît un nouveau regain d'intérêt. Les défenseurs de la protection du climat et les anticapitalistes exigent que le capitalisme soit aboli et remplacé par une économie planifiée. Sinon, disent-ils, l'humanité n'a aucune chance de survie.

En Allemagne, un livre intitulé Das Ende des Kapitalismus (La fin du capitalisme) est un best-seller et son auteur, Ulrike Hermann, est devenue une invitée régulière de tous les talk-shows. Elle promeut ouvertement une économie planifiée, bien que celle-ci ait déjà échoué une foi... Poursuivre la lecture

La gauche a besoin d’une idéologie, contrairement à la droite. Elle prétend en effet penser le devenir des sociétés et instaurer la justice, principalement par l’égalité. La droite agit avec pragmatisme, en tenant compte rationnellement des contraintes du réel mais elle n’éprouve pas le besoin de dessiner un idéal à atteindre. La gauche est plutôt idéaliste, la droite plutôt réaliste.

Un idéal à atteindre suppose une construction intellectuelle plus ou moins ambitieuse qui détermine la voie à suivre. C’est là que les difficultés commen... Poursuivre la lecture

oxfam
10
Sauvegarder cet article

Cela faisait longtemps que l’on n’avait plus entendu parler d’Oxfam.

L’ONG britannique sort à peine d’une série de scandales qui ont grandement entamé sa crédibilité mais la prochaine mobilisation sur la réforme des retraites présentait une trop belle occasion pour qu’elle tente à nouveau de faire parler d’elle. Et comme d’habitude, Oxfam aura mis les pieds dans le plat en prétendant que « taxer la fortune des milliardaires français à hauteur d’à peine 2 % permettrait de financer le déficit prétendument hors de contrôle des retraites »... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles