Changer le business model des États

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Faustérité

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Changer le business model des États

Publié le 7 juin 2013
- A +

Les entreprises ont adapté leur business model à la crise. Les États s’y refusent.

De 2007 à 2012, seuls trois pays européens parmi les 27 ont vraiment réduit leurs dépenses selon Eurostat. Il s’agit de l’Islande (-20%), la Hongrie (-6%) et l’Irlande (-1%). En moyenne non pondérée par le PIB des pays, la hausse des dépenses s’élève à +12% dans l’Union Européenne. Parmi les grands pays, on note un effort de contrôle des dépenses en Grande Bretagne, en Italie et en Allemagne. En revanche, la France (+15%) et l’Espagne (+18%) n’ont pas réellement mis en œuvre de mesures efficaces.

Cette « faustérité » entraîne une hausse de la dette publique (+120% en Espagne, +50% en France, +20% en Italie). Ce surendettement est préoccupant, il nuit à la compétitivité des pays, provoque une hausse des impôts jusqu’à un niveau confiscatoire et décourage les entrepreneurs.

Quels vrais remèdes après l’absence de réformes structurelles et la faustérité que les politiques imposent à tout sauf à la dépense publique ?

Pour y répondre, Contrepoints vous propose 4 débats exceptionnels avec des intervenants de grande qualité du monde entier.

Pour s’inscrire, c’est ici et ici seulement : http://fausterite.eventbrite.fr/

 

09h00-09h50 – Débat : La politique fiscale du gouvernement 

Débat sur les sujets qui font l’actualité dont notamment les nouvelles taxes et la crise économique et sociale.

Intervenants : Charles Beigbeder (secrétaire national de l’UMP, président de la commission entreprenariat du Medef), Aurélien Véron (président du PLD, membre du comité exécutif de l’UDI), Guillaume Cairou (fondateur du Club des Entrepreneurs, PDG de Didaxis)

Débat avec le public (20 min)

 

10h00-10h50 – Conférence de presse : Lancement du Manifeste pour la Solidarité Européenne

Un groupe d’économistes du nord, du sud de l’Europe et de pays non-membres de la zone euro présentera une stratégie pour une segmentation contrôlée de la zone euro afin d’aider l’Europe du sud et sauver l’Union européenne et le Marché commun.

Modérateur : Jean-Jacques Rosa (Sciences Po Paris)

Intervenants : Jacques Sapir (EHESS), Hans-Olaf Henkel (ancien président de la Fédération des industries allemandes), Stefan Kawalec (ancien vice-ministre des finances polonais), Brigitte Granville (Université Queen Mary de Londres)

Questions/Réponses avec les journalistes et le public (20 min)

 

11h00-11h50 – Débat : Baisser les dépenses publiques

Redéfinir le fonctionnement de l’État, des collectivités locales, des retraites, de l’assurance-maladie et de l’assurance-chômage.

Modérateur : Pierre Garello (Université Paul Cézanne)

Intervenants : Jean-Michel Fourgous (maire d’Élancourt, ancien député), José Piñera (International Center for Pension Reform), Dan Mitchell (Institut Cato), Edward Stringham (Université Fayetville)

Débat avec le public (20 min)

 

12h00-12h50 – Débat : Libérer la croissance

Assouplir les contraintes fiscales et réglementaires qui pèsent sur le développement des entreprises et de l’emploi, simplifier l’administration afin de laisser la société se réinventer.

Modératrice : Barbara Kolm (European Coalition for Economic Growth)

Intervenants : Anne Coffinier (Fondation pour l’école),Jean-Philippe Delsol (Institut de Recherches Économiques et Fiscales), Chris Butler (Americans for Tax Reform), Enrico Colombatto (Université de Turin), Erich Weede (Université de Bonn)

Débat avec le public (20 min)

 

Pour s’inscrire, c’est ici et ici seulement : http://fausterite.eventbrite.fr/

 

 

Remarques :

  • Pour tous les participants, les débats seront traduits en simultané du français vers l’anglais et de l’anglais vers le français.
  • Le produit de la vente des billets sert exclusivement à couvrir partiellement les frais de traduction simultanée des intervenants et la location de la salle. Contrepoints ne réalise pas de bénéfice sur la vente des billets.

Pour s’inscrire, c’est ici et ici seulement : http://fausterite.eventbrite.fr/

 

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Vladimir Vodarevski

[caption id="attachment_185829" align="aligncenter" width="640"] Tighten Your Belt - Austerity-Ken Teegardin(CC BY-SA 2.0)[/caption]

 

Le quotidien Les Échos du jeudi 11 février 2016 a consacré une pleine colonne à une tribune de quatre-vingts économistes, en faveur d'une politique dite alternative, publiée par Le Monde. En une seule colonne, on ne relève que des contradictions : contradiction avec les faits, ou contradiction interne. Ce qui m'a dissuadé de lire leur tribune.

Ces "écono... Poursuivre la lecture

Par Mathieu Bédard, Vincent Geloso et Youcef Msaid, depuis le Québec.

[caption id="attachment_185829" align="aligncenter" width="640"] Tighten Your Belt - Austerity[/caption]

Le débat public sur l’austérité budgétaire est aux antipodes de la façon dont celle-ci est définie et étudiée par la science économique. Le terme austérité est la plupart du temps utilisé en référence à un amalgame de mesures budgétaires et fiscales visant le retour à l’équilibre budgétaire, sans différencier entre ces mesures aux effets variés.

Cett... Poursuivre la lecture

0
Sauvegarder cet article

Par Michel Kelly-Gagnon

[caption id="attachment_196396" align="aligncenter" width="640"] Syriza Credit (Crédits : Thierry Ehrmann, licence Creative Commons CC-BY 2.0)[/caption]

 

La victoire du parti de gauche Syriza aux élections grecques de dimanche dernier a été décrite par de nombreux médias comme "un dur coup pour les partisans de l'austérité". Je me sens obligé de remettre les pendules à l'heure en ce qui a trait à l'abus populaire du mot "austérité".

Existe-t-il vraiment des groupes masochistes favorabl... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles