Le tourisme en France, menacé par les vols et les pickpockets ?

L’économie française part à vaut-l’eau :avec les vols et pickpockets, le tourisme profite d’une image de marque … déplorable.

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Le tourisme en France, menacé par les vols et les pickpockets ?

Publié le 20 mai 2013
- A +

La France ne va pas bien. L’économie est en berne. La croissance est aussi molle que son Président de la République. Heureusement, il nous reste nos vins et nos fromages (dont certains sont mous et s’appellent Président, ce n’est pas un hasard). Il nous reste aussi nos paysages magnifiques et nos vieux monuments, marqueurs flamboyants d’une Histoire grandiose maintenant révolue. La France continuera donc d’attirer le touriste, n’est-ce-pas ?

Eh bien on peut se poser la question.

Quel attrait la capitale du pays va-t-elle pouvoir déclencher lorsqu’on retransmet en mondovision une imposante bande de dégénérés qui refait intégralement la déco de la place du Trocadéro, sur fond de soleil couchant et de Tour Eiffel ? Que peuvent penser les prochains touristes lorsqu’ils apprennent qu’ils prendront le bus et passeront par ces avenues lors de leur prochaine visite dans la capitale ?

enjoy paris by night !

Eh bien les touristes en pensent qu’il est de moins en moins recommandé d’aller flâner dans les rues parisiennes. D’ailleurs, l’Association Chinoise du Tourisme avait récemment émis des protestations contre les agressions dont font preuve régulièrement les ressortissants de l’Empire du Milieu, protestations assorties de recommandations de sécurité et de plaintes officielles passées vers le gouvernement français devant la recrudescence des problèmes.

Bien évidemment, les touristes redoutent, en moyenne, bien plus les pickpockets et autres voleurs à la tire que les casseurs. Mais ils ne peuvent s’empêcher de convenir que les bousculades (™ Manuel Valls) qui ont lieu, that’s not good for Paris. Ben non, ce n’est pas très bon, tout ça.

valls  : bousculade

D’autant que les petits soucis continuent : victime d’un vol à son hôtel pendant le festival de Cannes, Zhang Qiang, le numéro deux du China Film Group — un type sans influence, on le comprendra aisément — déplore (pour le dire diplomatiquement) le manque de sécurité en France. Il en profite pour dénoncer l’arrogance des Français (oh, les Français, arrogants ? Non. Franchement !) et conseille de ne pas venir au festival de Cannes.

Salauds de Chinois qui font exprès de colporter la rumeur (fallacieuse évidemment) d’un sentiment larvé d’insécurité en France ! Déjà que le commerce, ce n’est pas ça, si en plus, les touristes s’y mettent pour saboter notre merveilleux pays, mais où va-t-on ?

Voir les commentaires (12)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (12)
  • Pour le fond de l’article 🙁

    Pour la forme de l’article 🙂

    • Pour le fond, c’est vrai. Ma petite amie est Chinoise (on étudie en Angleterre) et est morte de trouille à l’idée d’aller à Paris cet été. D’ailleurs, à part moi, elle n’a eu que des échos négatifs de la capitale en terme de sécurité (de la part d’autres Chinois, Thaïlandais, etc…).
      Ce qui est important, ce n’est pas tellement si le problème de sécurité est « réel » ou non, mais bien le ressenti des touristes potentiels.

      • J’ai l’impression que les asiatiques en général constituent le gros des cibles des pickpockets, d’où peut-être l’impression de dangerosité extrême de Paris?

        • Parce que dans leur pays ils n’ont pas de sous civilisés

        • Pour avoir passé 6 mois en Chine (pour un stage, oui, j’aime voyager pendant mes études =) ), j’ai la réponse: les Chinois se promènent avec toute leur paye (d’ailleurs, si vous avez l’occasion d’y aller, regarder l’état général des billets: ce sont des morceaux de papier tout froissés).
          Du coup, ce sont des proies assez juteuses. Pour le reste de l’Asie, je ne sais pas si c’est la même chose, mais de toutes façons, il est assez dur de distinguer un Chinois d’un Coréen lorsque l’on est pas habitué.

  • Paris fait peur aux touristes chinois :

  • Oui, les petits larcins, la violence et l’insécurité « ordinaire » (et bonus si vous êtes une femme et prétendez vous habiller comme telle), la saleté des rues, tous ces détails vous sautent à la figure si vous revenez d’ailleurs: étant revenu du Japon, ce fut encore pire… c’est incroyable ce à quoi on s’est habitué en France.

    • Et ne parlons pas de la saleté répugnante et de la puanteur du métro parisien et du RER. Bref, Paris est une ville crade quoi qu’en pensent les bobos snobs qui l’occupent.

  • Hausse de la violence et de la criminalité identique à celle de l’Union soviétique finissante ( la France à une structure économique semblable en raison du grand nombre de prix administrés et de sa bureaucratie et corruption).L’explosion à eu lieu après sous Boris Elstine pendant les années 90.N’y a t-il pas un air de ressemblance?

  • Vieille tradition : je me suis trouvée il y a quelques années à faire la file dans un hôtel de police en Corse, pour signaler le bris de mes vitres de voiture et le vol de tout ce que contenait le coffre. Nous étions une dizaine d’étrangers. Réponse, « forcément, avec une plaque étrangère, c’est normal » …

  • la seule chose que decentralise Paris, c est sa deliquance.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Surprise ces derniers jours : l'Organisation mondiale de la santé (OMS), dont le but semble de se mêler de plus en plus de politique, a clairement pris position contre l'actuelle stratégie zéro covid actuellement déployée en Chine, rejoignant en cela les critiques déjà nombreuses de l'opinion internationale vis-à-vis de la politique interne de la Chine.

Eh oui : même pour une organisation ayant nettement tendance à préférer la centralisation et les mesures fortes (voire dictatoriales), ce qui est actuellement mis en place par les autor... Poursuivre la lecture

Il y a moins d’un an, en juillet 2021, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président de la République populaire de Chine Xi Jinping avait toutes les raisons d’être heureux : non seulement c’est à lui qu’est revenu l’honneur de célébrer le centième anniversaire du PCC, mais surtout, c’est lui et aucun autre de ses prédécesseurs depuis Deng Xiaoping qui a réussi à impulser et incarner la troisième ère du glorieux socialisme chinois. Un socialisme « moderne », inspiré de Mao et de Deng malgré leurs contradictions et leurs ... Poursuivre la lecture

Par Daniel Lacalle.

Les chiffres macro-économiques les plus récents montrent que le ralentissement chinois est beaucoup plus sévère que prévu et qu'il n'est pas seulement imputable aux confinements liés au Covid-19.

Les confinements ont un impact énorme. 26 des 31 provinces de Chine continentale connaissent une augmentation des cas de covid et la crainte d'un confinement de type shanghaien est énorme. Les informations en provenance de Shanghai prouvent que ces fermetures drastiques causent d'énormes dommages à la population. Des... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles