Le tourisme en France, menacé par les vols et les pickpockets ?

L’économie française part à vaut-l’eau :avec les vols et pickpockets, le tourisme profite d’une image de marque … déplorable.

La France ne va pas bien. L’économie est en berne. La croissance est aussi molle que son Président de la République. Heureusement, il nous reste nos vins et nos fromages (dont certains sont mous et s’appellent Président, ce n’est pas un hasard). Il nous reste aussi nos paysages magnifiques et nos vieux monuments, marqueurs flamboyants d’une Histoire grandiose maintenant révolue. La France continuera donc d’attirer le touriste, n’est-ce-pas ?

Eh bien on peut se poser la question.

Quel attrait la capitale du pays va-t-elle pouvoir déclencher lorsqu’on retransmet en mondovision une imposante bande de dégénérés qui refait intégralement la déco de la place du Trocadéro, sur fond de soleil couchant et de Tour Eiffel ? Que peuvent penser les prochains touristes lorsqu’ils apprennent qu’ils prendront le bus et passeront par ces avenues lors de leur prochaine visite dans la capitale ?

enjoy paris by night !

Eh bien les touristes en pensent qu’il est de moins en moins recommandé d’aller flâner dans les rues parisiennes. D’ailleurs, l’Association Chinoise du Tourisme avait récemment émis des protestations contre les agressions dont font preuve régulièrement les ressortissants de l’Empire du Milieu, protestations assorties de recommandations de sécurité et de plaintes officielles passées vers le gouvernement français devant la recrudescence des problèmes.

Bien évidemment, les touristes redoutent, en moyenne, bien plus les pickpockets et autres voleurs à la tire que les casseurs. Mais ils ne peuvent s’empêcher de convenir que les bousculades (™ Manuel Valls) qui ont lieu, that’s not good for Paris. Ben non, ce n’est pas très bon, tout ça.

valls  : bousculade

D’autant que les petits soucis continuent : victime d’un vol à son hôtel pendant le festival de Cannes, Zhang Qiang, le numéro deux du China Film Group — un type sans influence, on le comprendra aisément — déplore (pour le dire diplomatiquement) le manque de sécurité en France. Il en profite pour dénoncer l’arrogance des Français (oh, les Français, arrogants ? Non. Franchement !) et conseille de ne pas venir au festival de Cannes.

Salauds de Chinois qui font exprès de colporter la rumeur (fallacieuse évidemment) d’un sentiment larvé d’insécurité en France ! Déjà que le commerce, ce n’est pas ça, si en plus, les touristes s’y mettent pour saboter notre merveilleux pays, mais où va-t-on ?