Dernières perspectives sur le cours de l’or

Tous les observateurs et investisseurs auront remarqué que le cours de l’or connait une phase de consolidation depuis octobre dernier. Marc Faber, l’analyste en investissement estime que cette phase de correction n’est pas terminée et que le prix de l’or pourrait encore « chuter ».

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Cours de l'or

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Dernières perspectives sur le cours de l’or

Publié le 14 juillet 2012
- A +

Tous les observateurs et investisseurs auront remarqué que le cours de l’or connait une phase de consolidation depuis octobre dernier. Marc Faber, l’analyste en investissement estime que cette phase de correction n’est pas terminée et que le prix de l’or pourrait encore « chuter ».

Par Charles Sannat.

Tous les observateurs et investisseurs auront remarqué que le cours de l’or connaît une phase de consolidation depuis octobre dernier. Marc Faber, l’analyste en investissement estime que cette phase de correction n’est pas terminée et que le prix de l’or pourrait encore « chuter ».

Notre partenaire tradosaure nous livre, lui, ses analyses à court termes sur le marché de l’or. On notera au passage que le graphique est désormais exprimé en euro/kilo et plus en dollar : les investisseurs effectuant davantage leurs achats en euro et non avec le billet vert.

« Comme on peut le voir sur le graphique, l’agonie de l’or lorsqu’il est libellé en dollar, n’existe plus lorsque l’on utilise l’euro comme unité de compte ! En effet, avec un euro de plus en plus faible, il apparaît que l’or est très robuste. Les détenteurs d’or s’en féliciteront mais cela rend l’achat d’or plus onéreux pour ceux qui veulent se constituer un patrimoine en métal précieux. Il faudrait profiter idéalement de tout reflux de l’or sur le bas du canal NOIR vers 40.000€ le kilo ou- encore mieux- il faudrait attendre un retour sur la courbe BLEUE vers 37800€. En effet, ces points d’entrée correspondent à des supports importants. On peut également combiner en fractionnant l’ordre d’achat : un tiers dés à présent (pour ne pas se retrouver dépourvu d’or au cas où la baisse de l’or serait terminée), un tiers en cas de retour sur le bas du canal NOIR et un dernier tiers en cas de retour sur la courbe BLEUE (moyenne mobile à 20 mois). »



Sur le web

Achat d’or sur Goldbroker en partenariat avec Contrepoints.

Voir le commentaire (1)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (1)
  • « il faudrait attendre un retour sur la courbe BLEUE vers 37800€. »

    Ça n’arrivera jamais.

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Loin de nous l’idée d’être des profiteurs de guerre. La guerre en Ukraine est évidemment dramatique humainement. Mais elle a dans le même temps des répercussions économiques et financières. Aussi, de nombreux ménages s’inquiètent pour leur épargne et les valeurs refuge (or notamment) attirent de nouveau. Dans quoi investir dans ce contexte de crise ukrainienne ? Certains placements sont-ils meilleurs que d’autres pour investir son épargne en 2022 ?

L’or : toujours une valeur refuge ?

En période de crise, on pense tout de suite à l’or e... Poursuivre la lecture

Première partie ici.

Avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, la BCE avait prévu de relever ses taux et de mettre fin à ses rachats de dette tardivement et modestement. Le 7 février, Christine Lagarde déclarait devant la Commission des affaires économiques et monétaires du Parlement européen :

« Il n'est pas nécessaire de se précipiter vers une conclusion prématurée pour le moment […] Les chances ont augmenté que l'inflation se stabilise à notre objectif (2 %). Rien n'indique que l'inflation sera constamment et significative... Poursuivre la lecture

Par Jean-François Faure. Un article de L'Or et l'Argent.com

Cela fait plusieurs années que nous sommes prévenus : les caisses de retraite ne pourront certainement pas assurer des pensions confortables comme cela a été le cas pour les baby boomers.

Alors, même si on est encore jeune et que l’on ne pense pas à ses vieux jours, il est important d’investir petit à petit dans des placements qui pourraient se révéler indispensables pour profiter des années de retraite bien méritées.

Des investissements selon les opportunités

To... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles