Subprimes, le retour

Cartes de crédit

Les banques centrales inondent le marché de liquidités gratuites, qui se retrouvent sans surprise dans le crédit subprime aux ménages les plus pauvres aux Etats-Unis.

Les banques centrales inondent le marché de liquidités gratuites, qui se retrouvent sans surprise dans le crédit subprime aux ménages les plus pauvres aux Etats-Unis. 

Par Pierre-Yves Saint-Onge, de Montréal, Québec.

À mesure que les banques centrales maintiennent leurs mesures pour augmenter le crédit disponible (le supposé problème des banques qui ne prêtent pas assez) – elles se tournent vers ceux qui n’ont pas de problème moral à s’endetter plus – les mauvais crédits. On retourne le cadran en arrière de quelques années pour revenir avant la crise de 2007…

Les émetteurs de cartes de crédit américains ont émis 1.1 millions de nouvelles cartes aux emprunteurs à risque élevé “Subprime” le mois dernier… en hausse de 12.3% depuis l’an dernier, selon l’agence de crédit Equifax.

Selon le New York Times: “As financial instution recover from the losses on loans made to troubled borrowers, some of the largest lenders to the less than creditworthy, including Capital One and GM Financial, are trying to woo them back, while HSBC and JPMorgan Chase are among those tiptoeing again into subprime lending.”

Nous ne sommes pas revenus à 2007, mais nous sommes dans la bonne direction. La bonne vieille méthode de dépenser plus que l’on gagne !

Sur le web

Aléa moral sur Wikibéral

Vous souhaitez nous signaler une erreur ? Contactez la rédaction.