Élections législatives en Iran

Après tant d’années et de reportages désespérément à la recherche d’un début de commencement d’évolution « modérée », des résultats accablants

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
imgscan contrepoints 813 Iran

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Élections législatives en Iran

Publié le 3 mars 2012
- A +

Le regard de René Le Honzec

 

Après tant d’années et de reportages désespérément à la recherche d’un début de commencement d’évolution « modérée », résultats accablants : 75% pour les fascistes Vert foncé de Ali Khamenei, 25% pour les Verts foncés d’Ahmadinejad. Après les « printemps arabes louangés » transformés en hivers verts, après Erdogan et avant le(s) successeur(s) d’El Assad, après le vote majoritaire des Tunisiens de France pour le parti Ennahdha, il est évident qu’il n’y a aucun problème.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Nous pensions ces dictateurs inébranlables. Ils gouvernent la Chine, l’Iran, la Russie et bien d’autres pays mais il semblerait bien qu'ils soient des géants aux pieds d’argile.

Leur règne peut durer très longtemps et peut être ébranlé par un évènement banal a priori banal mais pouvant conduire au chaos.

 

La Chine

Les différents dirigeants et particulièrement l’actuel Xi Jinping, ont proposé à la population chinoise un deal simple : lui garantir une meilleure qualité de vie en échange du pouvoir absolu.

Ce pr... Poursuivre la lecture

Mettons nous un instant à la place d’un Vladimir Poutine. Il faut bien comprendre qu’il lui est impossible de perdre cette guerre, puisqu’une défaite en Ukraine ouvrirait une boîte de Pandore extrêmement dangereuse pour l’unité de la fédération de Russie face aux velléités d’indépendance que pourraient manifester certaines républiques du Caucase entraînant de facto un effet domino sur d’autres républiques à forte population musulmane.

Pour l’instant, une certaine stabilité des relations entre le Kremlin et ses inféodés prévaut (Tchétch... Poursuivre la lecture

Par Emmanuel Razavi. Un article de Conflits

 

Le mouvement de contestation féministe qui s’étend à tout le pays depuis l’assassinat de Mahsa Amini par la police des mœurs le 16 septembre dernier, va bien au-delà d’une simple revendication anti-voile. L’Iran fait en effet face à une crise économique, sociale et environnementale sans précédent à laquelle s’ajoute la brutalité d’un régime usé.

Dans ce contexte, les manifestants peuvent-ils avoir raison des mollahs ?

La République des mollahs fait face à un mouvem... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles