Che Guevara a combattu Thatcher et Reagan selon l’Assemblée de l’Équateur

Tomas Zevallos Vera

Une résolution approuvée par 66 membres de l’Assemblée nationale d’Équateur a déclenché une vague d’humour à travers le pays

Une résolution approuvée par 66 membres de l’Assemblée nationale d’Équateur a déclenché une vague d’humour à travers le pays.

Un article du Blog De Ecuador.

Tomas Zevallos Vera

Le plénum de l’Assemblée nationale, avec 66 voix, a catégoriquement condamné les actions au cours desquelles les forces répressives boliviennes ont arrêté et tué Ernesto Che Guevara.

Par ailleurs, elle a exigé de la communauté internationale la prudence et le respect des libertés, pour ne pas répéter ces faits, tout en reconnaissant et saluant la pensée révolutionnaire d’Ernesto Che Guevara, qui lui coûta la vie.

L’auteur du projet de résolution, Tomas Zevallos Vera (photo), représentant la province d’Orellana, a rappelé que le 8 octobre, était le 44ème anniversaire de l’assassinat d’Ernesto Che Guevara, mort à cause de ses idéaux et de ses projets révolutionnaires, typiques des jeunes de l’époque, qui luttaient contre le néolibéralisme de Margaret Thatcher et la « révolution conservatrice de Ronald Reagan », a expliqué le site Web de l’institution.

Zevallos dit que l’assassinat commis par la force répressive de l’État bolivien avec le soutien des forces des États-Unis, est considéré en tant que crime contre l’humanité.

« Le seul crime était de penser différemment face aux dirigeants de l’époque en Amérique, où la pensée générale était capitaliste et néolibérale » a soutenu le député.

Cependant, les deux, Margaret Thatcher (ancienne ministre britannique) et Ronald Reagan (ancien président américain) ont gouverné leurs différents pays dans les années 80, 15 ans après la mort de Guevara.

Cette résolution approuvée par 66 membres de l’Assemblée a déclenché une vague d’humour qui a généré le Twitter hashtag #Aprobandocomolaasamblea, qui avec le mot « Che Guevara », sont les thèmes du moment dans le réseau de microblogging.

Par exemple, l’utilisateur @FDOFLORES (Fernando Flores) tweetait : #AprobandoComoLaAsamblea Alfaro (président du XIX siècle) a été assassiné en combattant Lex Luthor qui était le bras armé d’Obama.

Pour sa part @xavoviz (Xavier Vizcaino) a déclaré : L’Assemblée condamne la suspension de Maradona pendant le mondial de USA94. « Il s’est fait couper les jambes », affirme le document. #AprobandoComoLaAsamblea.

D’autres, comme : @Martinminguchi (Martin Pallares) a dit :
L’Assemblée a condamné la mort d’Atahualpa (ancien prince Inca), tué pour avoir combattu la longue nuit néolibérale (la larga noche neoliberal phrase créée par le président Rafael Correa) #aprobandocomolaasamblea

—-
Source : www.ecuadorecuatoriano.blogspot.com – repris avec l’aimable autorisation du site.
Traduction : Miguel Castañeda pour Contrepoints.