Répression routière et ethylotests

Le regard de notre dessinateur

Partager sur:
Sauvegarder cet article
Aimer cet article 0
Repression routière Ethylotests (Crédits : René Le Honzec/Contrepoints.org, licence Creative Commons)

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don
Voir les commentaires (3)

Laisser un commentaire

Créer un compte Tous les commentaires (3)
  • Celle-là, je la retransmet à tout mon carnet. L’histoire de l’éthylotest, c’est le ponpon. Bravo M. Le Honzec!

  • Il faudrait même les rebaptiser « Gentilotests ».

  • D’un autre côté, la liberté de se biturer avant de prendre le volant, c’est un peu limite, non ?
    Les intégristes de la sécurité routière disent pas mal de conneries, j’en conviens. Ce n’est pas la vitesse qui tue mais bel et bien le défaut de maîtrise du véhicule, car conduire vite, on pourrait même dire piloter au vu de certaines vitesses relevées, ça ne s’improvise pas. Et encore, il faut regarder où elle tue véritablement. Force est de constater que les autoroutes sont bardées de radars fixes et mobiles alors que plus de 80% des accidents mortels ont lieu sur les départementales et ex-nationales, où là on ne trouve guère de ces appareils. Et encore, lorsqu’on en trouve, généralement à ses dépens, ils sont placés à des endroits où rouler vite ne posera que peu de problèmes de sécurité, lieux propices à l’accélération.
    Sur ce point, je suis d’accord, on emmerde le citoyen lambda, honnête, solvable, payant ses impôts. Et ça, c’est intolérable.
    Maintenant ironiser sur le seul point intelligent, ça me dérange un peu et je trouve que cela concourt de cet esprit frondeur un peu imbécile car rétif à tout ce qui peut freiner l’envie de faire tout et n’importe quoi au nom de ce concept abstrait et adolescent : LA liberté.
    Je suis désolé d’avoir à le rappeler, mais un type bituré au volant a toutes les chances de se tuer, et j’avoue que cela m’indiffère – chacun récoltant ce qu’il a semé- mais qu’il a également toutes les chances d’entraîner avec lui le brave type qui arrive en face ou celui qui roule dans la file d’à côté.
    Un mec bourré au volant de sa bagnole n’est pas un gentil. C’est un sale con irresponsable qui joue avec la vie des autres.
    Et puis franchement, faire tout un tintouin pour un ballon à 1,50€ que l’on ne sera même pas obligé d’utiliser, est-ce que cela vaut le coup de faire de l’ironie facile et par là-même de se rabaisser au niveau du premier contestataire professionnel venu ?

  • Les commentaires sont fermés.

Promouvoir la liberté n’est pas gratuit

Mais cela peut aider à réduire vos impôts de 66%

Faites un don dès maintenant

Faire un don

Par Nathalie MP Meyer.

Actualité chargée, à Cuba, en ce lundi 15 novembre 2021. Après de longs mois de fermeture des écoles et des frontières en raison du coronavirus, l’île s’ouvre à nouveau au tourisme international et les élèves du primaire retournent en classe. Mais surtout, après les manifestations monstres du dimanche 11 juillet dernier aux cris de « Liberté ! », « À bas la dictature ! » et « Nous avons faim ! », l’opposition cubaine appelle à nouveau à une grande marche de protestation dans tout le pays pour demander la libérati... Poursuivre la lecture

Par Jonathan Frickert.

Révélé ce jeudi par nos confrères du journal Le Figaro, le bilan analytique de la délinquance pour le premier semestre 2021 est particulièrement alarmant.

En effet, les atteintes physiques y auraient augmenté de près de 16 % par rapport à 2020. Si le facteur Covid et les différents confinements sont à prendre en compte, cette hausse reste de 10 % par rapport à 2019, année pourtant marquée par le mouvement des Gilets jaunes et triste moment de violence politique du quinquennat.

Toujours comparé à 201... Poursuivre la lecture

Par Frédéric Mas.

Après les mesures autoritaires à échelle nationale au nom du bien commun sanitaire, voilà celles à échelle locales. Après les Alpes-Maritimes, c’est Dunkerque qui va se retrouver en quarantaine pour faire face à un regain de covid, cette fois sous variant britannique. Le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé le reconfinement de la ville de Jean Bart le week-end et demandé au préfet d’interdire la vente à emporter et la consommation d’alcool sur la voie publique.

? Olivier Véran annon... Poursuivre la lecture

Voir plus d'articles